Drapeau en berne

LE JOUR D'APRÈS #è : AS MONACO - ANGERS SCO (2-1)


Rédigé par Thierry LARDEUX - Angers le Dimanche 25 Septembre 2016 à 12:01


Au delà des regrets d'être passé tout près d'un exploit , Le SCO, sévèrement battu à Monaco (2-1), se demande encore comment l'arbitre a invalidé un but qu'il avait d'abord accordé... Essayons de comprendre.



Stéphane Moulin, lors de la conférence de presse d'après-match, n'a pas caché sa déception et son étonnement (capture d'écran lequipe.fr).
Stéphane Moulin, lors de la conférence de presse d'après-match, n'a pas caché sa déception et son étonnement (capture d'écran lequipe.fr).
la rédaction vous conseille

Petit a. Partons du constat qu'un arbitre assistant, ou de touche comme on disait avant, n'a pas forcément toujours le beau rôle. Je me demande même parfois à quel point il ne lui est pas nécessaire de souffrir de strabisme divergent pour à la fois voir le départ du ballon et la position de celui qui le reçoit. Il peut se tromper. C'est humain, convenons en.

Petit b. S'il se trompe, c'est notamment en oubliant de lever son drapeau sur une position de hors-jeu ou, au contraire, de le lever alors que le hors-jeu n'y est pas. Et ça peut se jouer à une pointure de chaussure, comme celle de Diedhiou, à l'origine de ce fameux but de Toko Ekambi accordé puis refusé et qui fait aujourd'hui tant causer.

Petit c. L'assistant de monsieur Miguelgorry, sur le coup, a laissé son drapeau en berne, estimant donc qu'il n'y avait pas matière à le refuser. Puis il s'est ravisé, bien des secondes plus tard, demandant finalement à son principal de ne pas valider le but.Du jamais vu. Incompréhensible.

Petit d. Alors pourquoi ?

Explication N° 1 : Le juge de touche a été pris de paralysie subite du bras droit ( il a voulu lever mais il n'a pas pu.... ).

Explication N° 2. On lui a soufflé dans l'oreillette qu'il n'avait pas pris la bonne décision ( une première depuis le coup de boule de Zizou ? ). Qui savait que l'arbitrage vidéo était à l'essai samedi soir sur le Rocher ?

Explication N° 3 : Il n'y a rien à comprendre , si ce n'est que le SCO a été d'abord floué avant d'être avantagé par le même homme qui n'a pas vu ou voulu voir la main de Ndoye sur le but cette fois ci validé de Diedhiou. Il n'y avait donc visiblement pas que le drapeau qui était en berne samedi soir à Monaco mais bel et bien l'arbitrage dans son ensemble....











1.Posté par Kovac 59 le 25/09/2016 12:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Globalement d''accord avec Mr LARDEUX...
J''ai quand même du mal à comprendre que l''on ne se pose pas la question de la validité du jugement de l''arbitre, et que personne n''ai posée une réclamation !!! L''arbitrage en général pose souvent question.

2.Posté par Sercar le 25/09/2016 14:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas pourquoi personne évoque le fait que la passe d'Ékambi à Dhiedou a été dévié par le défenseur de Monaco
C'est très visible sur le ralenti de l'action
Donc la question du hier jeu ne se pose même pas le ballon a été remis en jeu

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info



Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com