Droit à l’oubli : Google va vous rendre transparent sur Internet… ou presque


Rédigé par - Angers, le 02/06/2014 - 09:02 / modifié le 02/06/2014 - 09:02


Répondant à un arrêt de la Cour européenne de justice, Google, le moteur de recherche le plus utilisé sur la planète a mis en ligne un formulaire permettant de demander la suppression des résultats de recherche liés au nom de l’internaute qui en fera la demande. Mais les contenus seront toujours conservés sur les serveurs de la société californienne.



Droit à l’oubli : Google va vous rendre transparent sur Internet… ou presque
la rédaction vous conseille
Les souvenirs d’une soirée trop arrosée entre amis, les photos compromettantes prises par une personne mal intentionnée, le contenu d'un blog, tout cela se retrouve sur internet, soigneusement indexé par Google, le célèbre moteur de recherche. C’est ce qu’on appelle la « e-réputation ». Certains apprécient cette nouvelle forme de reconnaissance, à l’exemple des ados insouciants qui publient leurs moindres faits et gestes, mais d’autres aimeraient bien pouvoir surfer incognito.

Comment est-ce possible ? La firme de Mountain View (USA) a mis au point de puissants algorithmes, des formules de calcul, qui lui permettent d’indexer tous les contenus, y compris les noms de famille et tout ce qui s’y rattache afin que chacun puisse les retrouver plus facilement lorsqu’il effectue des recherches. Pratique pour les généalogistes, mais pas pour tout le monde, nombreux sont ceux qui préfèrent ne pas laisser de trace de leur vie quotidienne.

Certains en ont d’ailleurs fait les frais, les recruteurs effectuant désormais des recherches sur Internet pour mieux cerner les futurs employés.

Heureusement la Cour européenne de justice (CJUE) a estimé le 13 mai dernier que les particuliers avaient le droit de faire supprimer des résultats de recherche les liens vers des pages comportant des informations personnelles les concernant, notamment si celles-ci sont périmées ou inexactes, en s'adressant directement au gestionnaire du moteur de recherche.

Oubliés des résultats de recherche mais pas effacés

Obligé de se conformer à la décision de la justice européenne, le célèbre moteur de recherche a ouvert aux Européens la possibilité de demander à être « oubliés » par ses services de recherche sur internet. Oubliés, certes, mais pas effacés des bases de données Google. « Supprimer des résultats de la recherche Google n'entraînera pas la suppression des contenus correspondants », indique le gestionnaire du moteur de recherche dans sa foire aux questions (FAQ). De plus l’arrêt prononcé par la cour de justice n’est pas applicable hors de l’Union européenne.

« L'arrêt implique pour Google de faire des arbitrages difficiles entre le droit à l'oubli d'un particulier et le droit à l'information du public », a souligné un porte-parole de la société californienne. Cette dernière va d’ailleurs mettre en place un comité consultatif pour l'aider à fixer l'équilibre entre ces deux impératifs et certainement prendre le temps d’examiner les demandes.

Selon le Financial Times de vendredi 30 mai, ce comité sera dirigé par Éric Schmidt, président de Google, et comprendra des universitaires, des spécialistes européens de la régulation des données ainsi que Jimmy Wales le patron de Wikipédia.

Les ressortissants européens peuvent demander à Google de ne plus rendre visibles les informations les concernant dans ses résultats de recherche. Ce formulaire, bien caché, est accessible depuis les « Règles de confidentialité et conditions d’utilisation » de Google.


Le formulaire connaît déjà un certain succès. Pour la seule journée de vendredi, lendemain de sa mise en place, 12 000 internautes européens auraient demandé à être oublié par Google. « Les demandes des particuliers seront examinées individuellement et manuellement », a précisé le représentant de Google.

La firme qui s'exécute sur le bout des doigts n’a pas précisé le temps que mettront les liens concernés à disparaître, soulignant que « cela dépendrait notamment du bien-fondé de la demande », l’internaute étant invité à indiquer tous les liens qu’il souhaite voir disparaître et à justifier sa demande.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46
Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00


cookieassistant.com