Du pain et des ânes à l’Ile Saint Aubin


Rédigé par - Angers, le 11/07/2011 - 10:43 / modifié le 11/07/2011 - 16:18


Située à quelques encablures du centre-ville d’Angers, l’île Saint Aubin, constitue un véritable havre de paix pour les Angevins qui veulent passer un dimanche agréable, en famille ou entre amis. Tout au long de l’été, la Maison de l’Environnement y organise des activités en lien avec la nature ou les traditions locales. Ce week-end, les visiteurs ont apprécié un bon pain pendant que les enfants partaient pour une balade à dos d’ânes.



Le maitre boulanger Eric Chavallereau, faisant déguster son pain artisanal
Le maitre boulanger Eric Chavallereau, faisant déguster son pain artisanal
la rédaction vous conseille
L’île Saint Aubin est un endroit bien agréable surtout quand le thermomètre s’emballe un peu. Situé à la confluence de deux rivières, la Sarthe et la Mayenne, cet espace naturel proche d’Angers devient, le week-end venu, le lieu de villégiature privilégié de tous les Angevins qui cherchent un peu de dépaysement. Suffisamment grande pour des balades de plusieurs heures sur les chemins balisés qui la traverse, l’île dispose en son centre d’une ferme rénovée qui accueille tout au long de la période estivale, des animations et activités organisées par la Maison de l’Environnement d’Angers.

Ce week-end, outre la superbe exposition d’aquarelles sur la faune et la flore de l’île, les visiteurs pouvaient assister à une démonstration boulangerie et cuisson du pain dans le four en plein air de la ferme. Éric CHEVALLEREAU un boulanger charentais, élu meilleur ouvrier de France en 2007, enfournait miches et fouées devant un public très intéressé. « Goûtez moi ce bon pain, vous n’en trouverez pas de meilleur ailleurs », jetait-il à la cantonade, les spectateurs s’empressant de venir déguster un morceau de ce pain on ne peut plus artisanal. En fin de journée, ce dimanche, tous les pains préparés au cours de la journée avaient disparu, achetés par les promeneurs.

Dans la cour de la ferme et aux abords, pendant que les parents s’initiaient au lancer de palets sur planche, les plus petits partaient pour une balade d’une vingtaine de minutes sur les ânes de l’île. Ces quadrupèdes, toujours aussi sympathiques, se partagent l’espace de l’île avec un troupeau de vaches. L’île Saint Aubin c’est la campagne à deux pas d’Angers avec sa faune et sa flore riche et variée, celle des basses vallées angevines, dont la biodiversité est jalousement protégée, fort heureusement.

Classée en « zone RAMSAR » c'est-à-dire zone humide naturelle d’importance nationale, l’île entre dans le cadre Natura 2000 de protection des Basses vallées angevines. Dans les années 1980, la fédération départementale des chasseurs de Maine et Loire acquiert un tiers de l’île pour la préservation des milieux naturels. L’Ablette Angevine, association de pêche devient propriétaire de canaux et entretient huit hectares de frayères pour le poisson des rivières voisines. Située entre trois rivières, Mayenne, Sarthe et Vieille Maine, l’île est submergée une centaine de jours par an, en période hivernale. Les immenses prairies inondées deviennent un lieu de nourriture abondante pour les oiseaux migrateurs qui y font étape chaque année.

On accède sur l’île par un bac à traction manuelle conduit par un passeur, le long d’un câble tendu au travers de la Mayenne. Sur le débarcadère, la guinguette du « Port de l’île » accueille les visiteurs qui s’installent pour prendre un verre à l’ombre des arbres séculaires, venus tout spécialement ou au retour de la promenade sur l'île. On y vient depuis le centre-ville d’Angers, en longeant la Maine, en voiture, à pied pour les plus courageux, ou encore à vélo. Ces vélos peuvent être loués depuis la gare d’Angers (Vélocité +). Le tramway, depuis la station « les Hauts de Saint Aubin », constitue une alternative intéressante pour se rendre sur l’île.

Les promeneurs peuvent faire le tour de l’île à pied ou en vélo, les voitures ne sont pas admises, sauf pour l’entretien. Plusieurs chemins permettent d’accéder à la ferme, dont un sentier d’interprétation, sur lequel des stations permettent de comprendre de façon ludique, la faune et la flore de l’île. À faire en famille, les enfants pouvant ainsi participer activement à la découverte du lieu.

L'accès à l'ile Saint Aubin, par le bac à traction manuelle
L'accès à l'ile Saint Aubin, par le bac à traction manuelle




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag