Du respect de chacun à l'intérêt de tous


Rédigé par - Angers, le 24/04/2012 - 15:31 / modifié le 28/04/2012 - 19:06


Le festival d’Education Populaire " Dire le Monde " se tenait la semaine dernière dans l’agglomération angevine. L’occasion de revenir sur ce qu’est cette forme d’Education iconoclaste.



Le festival Dire le Monde qui se déroulait à Angers du 16 au 22 avril 2012. Azz'Art - Collectif Têtes 2 l'Art - photo Facebook DLM
Le festival Dire le Monde qui se déroulait à Angers du 16 au 22 avril 2012. Azz'Art - Collectif Têtes 2 l'Art - photo Facebook DLM
la rédaction vous conseille
Comme il est régulièrement souligné, la Culture et l'Éducation constituent deux clés inséparables du trousseau permettant d'ouvrir la porte de la liberté, de l'épanouissement humain et plus encore du capital culturel de notre société. Ces deux dimensions fondent et illustrent le vivre ensemble car elles s’inscrivent dans une dynamique collective. Toutes deux complémentaires, la culture est un moyen d’expression et l’éducation une méthode d’apprentissage.

Caractéristique inhérente à l'humanité, la culture représente un ensemble de valeurs, réunit des pratiques et traditions, s'illustre par un patrimoine commun entre groupe d'individus. Fondamentale, elle participe de notre identité personnelle.

Si l’éducation ne constitue pas une fin encore moins une solution prête à l‘emploi, elle demeure un moyen incontournable pour mener son existence. L’éducation offre les conditions de la liberté. Elle permet de se libérer de l’asservissement pour un peuple, de décrypter le monde et par conséquent créer des repères. De ce point de vue, l’éducation n’est pas tant une idéologie mais plus exactement, elle est une « utopie nécessaire ».

A mi-chemin entre ces deux notions qui fondent et illustrent le vivre ensemble, l'Éducation populaire en trace le trait d'union. C'est une vision de l'éducation qui reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer. En effet, l'Éducation Populaire a pour terrain de jeu la société, met l’accent sur l’échange culturel des savoirs comme méthode de transmission et enfin transcende les corporatismes en multipliant les partenariats. Pragmatique cette méthode d’éducation active s’invite au quotidien auprès des familles, sur les territoires et au sein du milieu associatif

Contrairement à une idée parfois véhiculée par le milieu socioculturel, l'Éducation Populaire ce n’est pas l’absence de cadre mais au contraire l’élaboration de repères et de codes pour vivre en société.

L'éducation populaire est un courant d'idées qui milite pour le développement de chaque personne (individuel) et communautaire (développement social) dans un quartier, une ville ou un groupe d'appartenance, religion, origine géographique, lieu d'habitation, etc. afin de permettre à chacun de s'épanouir et de trouver la place dans la société.

b[[L’Éducation Populaire s'adresse à tous les citoyens car elle tisse une passerelle entre les générations en s'appuyant sur les solidarités familiales ; investit les quartiers comme en milieu rural et couvre l'ensemble du territoire sans disparités territoriales ; nourrit le vivre ensemble en valorisant les savoir-faire de chacun dans un souci d'épanouissement personnel. Mieux elle se fait vecteur d’une éducation à l’environnement, à la citoyenneté ou encore au sport]]b

Artisan de la co-éducation l'éducation populaire porte un espoir de proximité au quotidien aux côtés des habitants avec et pour lesquels œuvrent les associations. Car il est vrai que c’est dans l’économie sociale et solidaire que l'Éducation populaire trouve sons sens et la traditionnelle Maison de quartier demeure le lieu où elle s’illustre le mieux.

Malgré les nécessaires coupes budgétaires auxquelles elles doivent faire face, principales partenaires des fédérations d'Éducation Populaire, les collectivités territoriales doivent continuer de les soutenir pour garantir la cohésion sociale.
Dans le contexte de crises sociale, écologique et financière mais également de sens, il importe plus que jamais de porter l'audace de s'engager sur le terrain de l' Éducation Populaire indispensable à la cohésion de notre pays.
En ce sens c’est un projet qui exprime une audace symbole de responsabilité.

Festival Dire le Monde : www.dlm09.org




François-Xavier Helbert
Contributeur Angers Mag - "L'écriture n'est rien si elle ne sert à porter ou relayer un message".... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com