"Ecologistes !" : François de Rugy en VRP à Angers


Rédigé par - Angers, le 09/10/2015 - 11:32 / modifié le 28/05/2016 - 09:26


Le député de Loire-Atlantique, ex-vice-président du groupe écologiste à l'Assemblée Nationale, est venu expliquer jeudi soir à Angers la raison d'être du nouveau mouvement politique qu'il vient de fonder. Avec en appui local, le conseiller municipal et ex-adjoint à l'environnement d'Angers, Gilles Mahé.



François de Rugy (à gauche), député de Loire-Atlantique, a quitté Europe Ecologie Les Verts en août pour fonder un nouveau mouvement, "Ecologistes !", auquel le conseiller municipal et communaire Gilles Mahé a choisi de se rallier.
François de Rugy (à gauche), député de Loire-Atlantique, a quitté Europe Ecologie Les Verts en août pour fonder un nouveau mouvement, "Ecologistes !", auquel le conseiller municipal et communaire Gilles Mahé a choisi de se rallier.
la rédaction vous conseille
Départ "non concerté" de Cécile Duflot du gouvernement Ayrault (avril 2014), choix de l'autonomie aux élections départementales en mars dernier (en Maine-et-Loire en particulier) puis pour les Régionales à venir... Pour François de Rugy et Gilles Mahé, la réorientation stratégique d'Europe Ecologie Les Verts est une "dérive", qui confine tout simplement au délitement, voire à l'auto-destruction. "Quels que soient les reproches que l'on peut faire au PS, c'est bien dans le cadre de partenariats que les écologistes ont réussi à entrer dans les exécutifs ces dernières années" répète l'ex-adjoint à l'environnement d'Angers, à l'aune de son propre exemple.

"J'ai adhéré pour la première fois aux Verts en 1991 en Loire-Atlantique et j'ai été élu la première fois en 2001. Je sais ce que c'est que de militer pendant des années, de me présenter à des élections et de ne pas être élu, mais on n'a pas construit tout ça pour qu'en quelques mois tout puisse être détruit. Comme s'il fallait se défaire de l'esprit de responsabilité"  abonde François de Rugy.

Si l'écologie politique s'est développée,  affirme-t-il, c'est bien depuis l'entrée en 1997 des écologistes à l'Assemblée nationale et au gouvernement : "Un exemple : les gens ont complètement oublié que le projet d'EPR devait se faire entre Nantes et St-Nazaire, dans notre région. Alain Juppé, le 1er ministre, avait signé la déclaration d'utilité publique et c'était parti. L'accord passé avec le PS, la victoire aux législatives, l'arrivée de Dominique Voynet au gouvernement Jospin... au bout d'un mois, le décret a été abrogé."
 
"De fil en aiguille, s'est imposé un positionnement de plus en plus contestataire, protestataire au lieu d'être constructif et pragmatique." François de Rugy
Mais "le pragmatisme" électoral et politique n'est pas la seule raison invoquée par les deux élus pour justifier leurs départs d'EELV et la nécessité de "refonder l'écologie politique" : "Europe Ecologie Les Verts, c'était un élan fondé sur l'ouverture, dans tous les sens du terme : ouverture aux personnes et ouverture aux idées. Daniel Cohn Bendit incarne cet état d'esprit. Dans notre région, Matthieu Orphelin, issu de l'Ademe et de la Fondation Nicolas Hulot, qui devient conseiller régional, c'était du concret aussi, argumente François de Rugy, De fil en aiguille, s'est imposé un positionnement de plus contestataire, protestataire au lieu d'être constructif et pragmatique qui se finit, en plus, avec des alliances avec la gauche de la gauche."

Et on en arrive à l'actualité électorale. Au fait que les écologistes se présenteront en décembre en ordre dispersé aux Régionales avec une liste EELV conduite par la mayennaise Sophie de Bringuy d'un côté, et de l'autre, la liste conduite par le socialiste Christophe Clergeau à laquelle cinq autres formations (1) écologistes, dont celle de François de Rugy, ont choisi de se rallier, moyennant cinq places éligibles. Constructif et lisible tout ça pour les électeurs ? "Justement, c'est nous qui sommes dans une logique de regroupement des écologistes avec la création d'un réseau au niveau des Pays-de-la-Loire, estime Gilles Mahé, Donnons-nous les moyens pour soutenir des propositions communes, on a des choses à partager en dépit de nos histoires et de nos différences. C'est ça, l'esprit d'ouverture."

Un dernier mot sur Notre-Dame-des-Landes quand même : est-ce que le discours d'alliance avec le PS tiendra toujours si le projet se fait ? Réponse indirecte de François de Rugy : "Les travaux devaient commencer en 2012 et l'inauguration avoir lieu en 2017. Je vous fait remarquer que le quinquennat de François Hollande sera celui de la non réalisation de l'aéroport."

(1) Cap21 – le rassemblement citoyen, Écologistes !, Écologie solidarité, Front Démocrate et Génération Écologie.


 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par barreau le 09/10/2015 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur de Rugy, fervent partisan du rattachement de la Loire Inférieure à la Bretagne, va -t-il expliquer à ses amis "neuneus" angevins que leur avenir est en Val de Loire et non à servir d'arrière cuisine aux bretons ?

2.Posté par Neu neu Breton le 09/10/2015 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaite répondre au message de Mr Barreau. ]

Pensez vous un instant que le 49 ne peut exister, vivre et se développer qu'avec cette région PdL ?
Ne voyez vous pas que la métropole Nantaise absorbe une partie de votre dynamique?
Vous trouvez donc normal que ce charcutage des 13 nouvelles régions se soit fait entre amis au coin d'une table sans aucune consultation ?

Fusionner les deux Normandie était une évidence, réunifier la Bretagne aussi. Au minimum il eut été logique que soit organiser ...

3.Posté par barreau le 09/10/2015 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Denigot je ne vois pas où nos points de vue diverge dans la mesure où il est clair que l'avenir de l'Anjou ne passe pas forcement par Nantes (ce qui n'est malheureusement pas la façon de penser des élus et d'habitants de ce département) . Dans tous les cas, l'avenir de l'Anjou n'est certainement pas dans une région Bretagne (avec ou sans Nantes d'ailleurs). Personnellement je suis partisan de régions cohérentes historiquement, géographiquement et culturellement, c'est pour cette rais...

4.Posté par Gilles Denigot le 09/10/2015 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors, nous sommes assez d'accord. Toutes mes excuses...
C'est aussi, il me semble l'opinion de François de Rugy..
a galon
Gilles

5.Posté par Anjou le 10/10/2015 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne les voit apparaître que lorsque des élections approchent ces écolos! Font quoi le reste du temps?
Reprocher à certains leur "gauchisation", ça relève du délire.
Quand on les voit s'accrocher au PS comme ils le font, on ne peut qu'être dégoûtés. Mais les places sont bonnes à prendre en ces temps de chômage!
Ecoeurant.















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20



cookieassistant.com