Economie, les raisons d'y croire pour Anjou Expansion


Rédigé par - Angers, le 14/04/2016 - 07:30 / modifié le 15/04/2016 - 10:34


L'agence de développement économique du Maine-et-Loire vient de dresser le bilan de son activité en 2015. Ses responsables parlent d'un "bon cru", en dépit d'un contexte encore peu favorable à l'investissement, et soulignent la progression des dossiers de créations d'entreprises. Un signe de reprise ?



Le délégué général d'Anjou Expansion, Philippe Musset (à gauche), et son président, Gilles Grimaud.
Le délégué général d'Anjou Expansion, Philippe Musset (à gauche), et son président, Gilles Grimaud.
la rédaction vous conseille
Depuis sa création dans les années 60, on la désigne souvent comme le "bras armé" du département de Maine-et-Loire en matière de développement économique. Longtemps dénommée Comité d'expansion, elle a été rebaptisée l'été dernier Anjou Expansion pour se conformer à l'évolution des logos du Conseil départemental, son principal financeur pour quelques mois encore du moins (lire plus bas)...

Si son nom a changé, la mission principale d'Anjou Expansion, elle, est restée la même : contribuer à l'implantation et au développement de nouvelles entreprises industrielles et tertiaires (elle ne travaille ni sur le commerce, ni sur l'artisanat) sur l'ensemble du territoire départemental, via des études d'implantations (recherche de sites, études de projets de constructions...), la mobilisation d'aides - comme ses prêts d'honneur Anjou Initiative - ou la recherche de compétences. Scania, Thyssenkrup, Lonchamp en leurs temps, Isover ou Cortizo à Chemillé plus récemment sont quelques exemples emblématiques d'implantations qu'a accompagnées Anjou Expansion, dont le travail couvre aussi le soutien à l'extension ou à la reprise d'entreprises. 

108 dossiers suivis pour un potentiel de 814 créations d'emplois

Aussi, chaque année, le bilan de l'agence est-il scruté à la loupe, tel un baromètre de l'activité économique. Un baromètre dont les relevés 2015 ont plutôt satisfait ses responsables. En premier lieu, parce que le nombre de dossiers qu'ils ont accompagné l'an passé (108) a augmenté par rapport aux années précédentes : 94 en 2014, 91 en 2013, 82 en 2012... "C'est 14 de plus mais ce sont de moins gros projets. Les chefs d'entreprises restent prudents dans leur ensemble" nuance aussitôt Philippe Musset, le délégué général d'Anjou Expansion. Ces 108 dossiers représentent un potentiel de 814 créations d'emplois dans les trois ans à venir, un total en progression lui aussi par rapport à l'an passé (762).

La carte de localisation des projets accompagnés en 2015 par Anjou Expansion (document Anjou Expansion).
La carte de localisation des projets accompagnés en 2015 par Anjou Expansion (document Anjou Expansion).
37 créations d'entreprises

Embellie dans l'embellie, le nombre de dossiers de créations d'entreprises a plus que doublé par rapport à 2014 : 37 contre 16 (et 22 en 2013) soit plus du tiers des dossiers traités. Mais ces projets additionnés n'induisent qu'un total de 248 emplois dans les trois ans à venir, chiffre en retrait par rapport aux années passées (357 en 2014, 258 en 2013, 398 en 2012...). Faute de gros projets donc, Anjou Expansion en retient cependant plusieurs significatifs : l'arrivée de Bios Développement, une société de production de biostimulants pour le sol et les animaux d'élevage à Chacé près de Saumur (un investissement de 2 millions d'euros pour 20 emplois annoncés dans les trois ans); la création par La Galette de Broons (agroalimentaire) d'une unité de production au MIN d'Angers (15 emplois prévus) ou encore la création par le groupe angevin La Boucherie d'un atelier de fabrication de plats cuisinés à Saint-Macaire-en-Mauges (20 emplois annoncés).

51 projets d'extensions pour 514 emplois associés

C'est dans les investissements, moins nombreux pourtant, des entreprises déjà installées sur le territoire qu'il faut aller chercher l'essentiel des promesses de créations d'emplois, adossées au bilan d'Anjou Expansion. Avec 51 projets d'extensions (- 12 par rapport à 2014), ces investissements représentent un potentiel de 514 emplois nouveaux (+167). On citera l'agrandissement de la société Falienor Premier Tech  (substrats pour l'agriculture et l'horticulture) à Vivy près de Saumur, à hauteur de 14 millions d'euros pour 75 emplois nouveaux dans les trois ans; la spécialisation de l'abattoir Elivia (groupe Terrena) au Lion d'Angers avec là encore 75 emplois supplémentaires annoncés en sus des 600 existants; ou encore l'arrivée à Valanjou d'Itancia (reconditionnement de matériel de télécommunication), déjà présent à la Jubaudière dans les Mauges.

Et la perspective d'une reprise ? Mythe ou réalité ? "Si j'en juge parce que je perçois sur mon territoire, on commence à sentir des frémissements. Je crois à un retour de l'investissement en 2016" estime Gilles Grimaud, le conseiller départemental et maire de Segré, qui préside l'agence. Reste à voir si les faits lui donneront raison. 

Quel avenir pour Anjou Expansion ?
En supprimant la clause générale de compétence des Conseils départementaux et en confiant la responsabilité du développement économique aux Régions, la loi NOTRe (réforme territoriale) a enclenché une marche de changement pour l'agence installée à la gare d'Angers, et financée aujourd'hui à près de 85% par le Département de Maine-et-Loire. Car au 1er janvier 2017, elle passera de fait sous tutelle du Conseil régional... lequel possède déjà ses propres services de développement économique. Pour quelle nouvelle organisation ? "Ce que l'on connait, ce sont les bonnes intentions des uns et des autres" répond, prudent, Gilles Grimaud, en référence à la volonté affichée de Bruno Retailleau de ne pas négliger l'échelon départemental dans sa politique. Très directement en jeu, le maintien ou l'évolution des 15 emplois d'Anjou Expansion (13,5 équivalent temps plein). Fin juin, selon Gilles Grimaud, la Région Pays-de-la-Loire devrait faire connaître sa position.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com