Education : considérez-vous que l’école est en souffrance ? Pourquoi ?

DESSINE-MOI UNE ÉCOLE IDÉALE... #2


Rédigé par - Angers, le 16/09/2015 - 07:00 / modifié le 16/09/2015 - 21:47


A l’heure où quelque 88 076 élèves ont repris le chemin de l’école, dans le département, Angers Mag est allé à la rencontre de cinq personnalités de la sphère éducative, pour essayer de tirer le portrait, au travers de cinq questions, d’une école idéale. A défaut d’une réalité, elle peut sans doute être une ambition…



Maria, 5 ans (centre Jacques-Tati) : Je voudrais que mon école ait une cheminée, parce que c'est joli, et pour nous réchauffer quand il fait froid. Je souhaite que mon école ait plein de jeux d'extérieur, comme une araignée, un toboggan et une piscine avec un dauphin. Dans mon école, je voudrais une plus grosse dinette pour jouer. Je voudrais aussi une cloche parce que le son est joli et je voudrais toujours un grand soleil.
Maria, 5 ans (centre Jacques-Tati) : Je voudrais que mon école ait une cheminée, parce que c'est joli, et pour nous réchauffer quand il fait froid. Je souhaite que mon école ait plein de jeux d'extérieur, comme une araignée, un toboggan et une piscine avec un dauphin. Dans mon école, je voudrais une plus grosse dinette pour jouer. Je voudrais aussi une cloche parce que le son est joli et je voudrais toujours un grand soleil.
la rédaction vous conseille
L'ensemble des illustrations de ce dossier sur L'école idéale a été réalisé par des enfants de l'accueil de loisirs de la MJC d'Avrillé et ceux du centre de loisirs Jacques-Tati, à Angers.

Michel Durigneux : "Oui , elle est en souffrance. On lui en demande toujours plus et en même temps on réduit ses moyens de fonctionnement. Les RASED ( Réseaux d’Aide Spécialisée pour les Elèves en Difficulté) , efficaces quand ils sont au complet et en nombre suffisant,  sont au bord de la disparition. L’échec scolaire n’est pas traité sérieusement, comme si, au fond, nos gouvernants s’en accommodaient, alors que c’est la première injustice sociale. On sait bien dans quel milieu il n’y a pas d’échec scolaire… La sociologie scolaire a changé, les familles sont souvent en grande difficulté mais les  réponses politiques sont inadaptées  et déconnectées de la réalité.  D’où l’énorme malaise des instituteurs qui vivent, eux, sur le terrain… et leur lassitude."
 
Héléna Sochard : "L’école je ne sais pas, mais chez les élèves, les enseignants et les parents, il y a de la souffrance. De l’incompréhension des rôles de chacun, de la rivalité entre les enseignants et les parents. Chacun ayant une vision assez floue de ce qui est de sa partie. L’éducation plutôt les parents, l’instruction plutôt les enseignants là il y a évidence. Mais les deux notions sont intimement liées. Et apprendre à apprendre, développer la curiosité, susciter l’intérêt chez l’enfant est du ressort de tous les adultes qui entourent les enfants. Que l’on soit enseignant, animateur, personnel de cantine ou de ménage, parents … la mission devrait être commune et pas tronçonné comme l’emploi du temps.
"Je ne sais pas si l'école est en souffrance , mais chez les élèves, les enseignants et les parents, il y a de la souffrance. De l’incompréhension des rôles de chacun, de la rivalité entre les enseignants et les parents. Chacun ayant une vision assez floue de ce qui est de sa partie" - Héléna Sochard

En tant que parent élu au sein d’une APEL (association de parents de l’enseignement libre) et responsable d’un secteur de loisirs ; les enfants et les parents me rapportent parfois des situations de harcèlement qu’on vécut leurs enfants à l’école. La cour d’école semble dans le vocable des enfants un lieu où les adultes sont absents, où il faut « se débrouiller ». Mais comment les enfants sont-ils préparés à ça ? A quel moment du programme la médiation sera-t-elle au programme ? Ils ont besoin d’un adulte qui régule leurs paroles, qui les aide à s’écouter. Ce qui est possible sur les temps de loisirs, semble presque un Graal à gagner pour les conseils d’établissements scolaires.  A quand des outils pour les enseignants sur le harcèlement ? Il y va de la confiance que se portent les enfants ! Un projet d’école, co-construit avec les enfants et les parents, semble un bon départ pour vouloir une micro société plus juste."

Louis, 8 ans (MJC Avrillé), pense que l'école idéale serait pleine d'animaux et d'insectes que l'on pourrait observer et dont on apprendrait des choses (poules, tortues, lapins, phases...)
Louis, 8 ans (MJC Avrillé), pense que l'école idéale serait pleine d'animaux et d'insectes que l'on pourrait observer et dont on apprendrait des choses (poules, tortues, lapins, phases...)
Philippe Watrelot : "Oui, car cette “promesse démocratique” n’est pas vérifiée aujourd’hui. Dans les enquêtes internationales, la France apparait comme un des pays où l’origine sociale joue le plus dans l’accès aux diplômes. Pour le dire autrement l’École Française est inégalitaire et injuste et l’ascenseur social ne fonctionne plus. On ne peut aussi rester indifférent à l'hémorragie scolaire que représentent les 140 000 sorties prématurées du système chaque année."
 
Danièle Sallenave : "L’école est désarmée devant un phénomène qui n’est pas nouveau mais s’aggrave régulièrement : celui de l’échec. Un nombre croissant de jeunes quittent l’école à 16 ans sans aucun diplôme ni formation ; et le poids des « décrocheurs » est tel que la transmission des savoirs est devenue de plus en plus problématique. La démocratisation  n’a pas été au rendez-vous de la massification, parce qu’on n’a pas pris la mesure de ce que signifiait l’arrivée de toute une génération dans l’enseignement secondaire. Il aurait fallu être beaucoup plus exigeant sur la formation élémentaire, ne pas permettre qu’on entre en sixième en sachant à peine lire."
 
Dominique Bruneau : "Globalement non  ! On la rend par contre trop souvent responsable de tous les maux de la société et cela nuit à son image. Comme dans tout travail, il y a des éléments de progression possible mais n’oublions que l’école ne représente que 9 % du temps de l’enfant donc elle ne peut tout faire toute seule. Elle doit être intégrée dans un projet de société où chacun et en premier lieu les parents doivent jouer un rôle."

Qui sont-ils ?





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com