Education prioritaire : « un grand écart incompréhensible » pour Michelle Moreau


Rédigé par - Angers, le 17/12/2014 - 20:44 / modifié le 31/01/2015 - 11:03


La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a rendu publique ce mercredi la nouvelle carte de l’éducation populaire. A Angers, si quatre collèges entrent dans le nouveau dispositif, celui de Belle-Beille en est écarté. Un choix que n’approuve pas Michelle Moreau, première adjointe à la Ville d’Angers.



Education prioritaire : « un grand écart incompréhensible » pour Michelle Moreau
la rédaction vous conseille
Ne dites plus ZEP (Zone d’éducation Prioritaire), un mot entré dans le quotidien des Français, mais plutôt REP pour Réseau d’éducation prioritaire, ou encore REP+ pour les réseaux renforcés.  La nouveauté du dispositif dévoilé ce mercredi par la ministre de l’Education nationale,  Najat Vallaud-Belkacem, doit faire en sorte que chaque collège puisse faire profiter les écoles primaires et maternelles de son « réseau », dès la rentrée 2015. « Environ 18 % des écoliers et 20 % des collégiens sont scolarisés dans l'éducation prioritaire », selon le ministère.

Au total 1082 secteurs prioritaires ont été retenus au plan national, dont 7 en Maine et Loire et 4 à Angers :  les collèges Jean Lurçat (Monplaisir), Jean Mermoz et Jean Vilar (Roseraie), ainsi que Montaigne (Centre)

« L’objectif de cette nouvelle carte est de poursuivre la lutte contre les inégalités sociales en matière d’apprentissage scolaire, ce que je ne peux qu’approuver en tant que première adjointe au maire d’Angers chargée notamment de la vie des quartiers », affirme Michelle Moreau.  « Mais à la lecture de cette sélection faite par le rectorat de Nantes en lien avec le ministère de l’Education nationale, je constate avec regret que le collège François Rabelais, situé dans le quartier de Belle-Beille, va sortir du dispositif ».

Et pour la première adjointe, les collégiens et les enfants scolarisés dans les écoles primaires Pierre et Marie Curie, Aldo Ferraro et Robert Desnos, situés dans le réseau de ce collège vont en pâtir. « La mise à l’écart du quartier de Belle-Beille est à la fois injustifiée et incohérente », appui-t-elle. « Belle-Beille est un quartier d’Angers qui concentre un très grand nombre de difficultés d’ordre social, contre lesquelles la municipalité lutte au quotidien, et qui risque de s’accentuer ».

Un choix ministériel difficile à accepter pour la première adjointe  d'autant que ce quartier a été retenu, pas plus tard qu’hier, par l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU). « Ce grand écart du gouvernement est totalement incompréhensible », poursuit l’élue qui demande dès maintenant que le collège Rabelais soit réintégré dans la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.
 

Carte des quatres collèges entrant dans le dispositif et celui qui en sort (Rabelais)
Carte des quatres collèges entrant dans le dispositif et celui qui en sort (Rabelais)




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com