Education : quel doit être le rôle de l’école ?

DESSINE-MOI UNE ÉCOLE IDÉALE... #1


Rédigé par - Angers, le 15/09/2015 - 06:45 / modifié le 16/09/2015 - 15:46


A l’heure où quelque 88 076 élèves ont repris le chemin de l’école, dans le département, Angers Mag est allé à la rencontre de cinq personnalités de la sphère éducative, pour essayer de tirer le portrait, au travers de cinq questions, d’une école idéale. A défaut d’une réalité, elle peut sans doute être une ambition…



"Mon école idéale est pleine de couleurs et de joie. Les jours de pluie, les couleurs tomberaient du ciel et feraient des décors au sol - Anya, 7 ans, MJC Avrillé.
"Mon école idéale est pleine de couleurs et de joie. Les jours de pluie, les couleurs tomberaient du ciel et feraient des décors au sol - Anya, 7 ans, MJC Avrillé.
la rédaction vous conseille
L'ensemble des illustrations de ce dossier sur L'école idéale a été réalisé par des enfants de l'accueil de loisirs de la MJC d'Avrillé et ceux du centre de loisirs Jacques-Tati, à Angers.

Michel Durigneux : "La mission première, c’est l’instruction, on l’oublie un peu vite : lire, écrire, compter . Et ce n’est pas une petite chose. La seconde mission vise la socialisation, le bien vivre ensemble et la troisième mission est culturelle : ouvrir sur le monde, s’en approprier les richesses. L’idée forte me semble-t-il serait de réduire autant qu’on peut les inégalités de toutes sortes que la société produit. Combien d’adultes aujourd’hui peuvent dire «  je m’en suis sorti grâce à l’école » ?"
 
Héléna Sochard : "L’école est un lieu où l’acquisition des compétences intellectuelles est mise au premier plan. Le vivre ensemble n’est pas envisagé comme un apprentissage primordial. On oublie que l’école doit préparer l’enfant à être un futur citoyen, pas à se préparer à son futur métier. Il devrait y apprendre à débattre, faire des choix, comprendre les influences et les règles, à développer le travail d’équipe et la coopération…"
 
Philippe Watrelot : "L’école a toujours eu trois objectifs fondamentaux. Un système éducatif doit d’abord transmettre des connaissances et compétences, une culture. Ensuite, il faut qu’il prépare à la vie professionnelle en fournissant des qualités de compétence et de comportement, notamment d’adaptation , qui permettront d’y faire face et de s’adapter à ses changements . Le troisième objectif est celui de l’intégration. Il s’agit de former le futur citoyen, et d’intégrer toutes les couches de la société. Tous les systèmes éducatifs, de par le monde, ne donnent pas la même importance à ces trois objectifs. En France, le troisième a traditionnellement une grande importance, depuis Condorcet. Mais tout cela doit se faire de la façon la plus équitable possible entre générations et au sein d’une même génération, entre classes sociales. Et c’est là qu’apparait une tension entre « l’élitisme républicain » mis en avant par la 3ème République et la nécessité démocratique d’une éducation de masse ouverte à tous."
"La mission première, c’est l’instruction, on l’oublie un peu vite : lire, écrire, compter . Et ce n’est pas une petite chose" - Michel Durigneux

Léna, 6 ans (MJC Avrillé) aimerait une école où les petits et les grands vivent ensemble et ne sont jamais séparés.
Léna, 6 ans (MJC Avrillé) aimerait une école où les petits et les grands vivent ensemble et ne sont jamais séparés.
Danièle Sallenave : "Le rôle de l’école est-il d’instruire ? D’éduquer ? D’apprendre à vivre en société, au milieu des autres ? De former à un métier ? De former des citoyens ? Ne doit-elle pas aussi permettre l’épanouissement et la découverte de soi ?
Tout cela à la fois. Pour ma part je dirai donc plutôt que l’école à une mission, celle de fournir à chacun les instruments grâce auxquels il pourra développer les potentialités dont il est porteur. J’en reviens toujours à Condorcet, en 1791 : celui qui n’est pas instruit « n'est pas l'égal de ceux à qui l'éducation a donné des connaissances ; il ne peut pas exercer les mêmes droits avec la même étendue et la même indépendance."
 
 Dominique Bruneau : "L’école doit être un lien de transfert de savoirs être et de savoirs faire. C’est aussi pour l’élève un lieu de lien social où il va se confronter aux autres, se construire et trouver sa place dans la société. En cela, elle doit être pour lui un sanctuaire où il se sentira en sécurité. Je suis un représentant de l’école de la république et en cela les valeurs de laïcité, d’égalité me sont chères. C’est ce qui tous les jours me guide dans mon engagement au service des élèves."

Qui sont-ils ?





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers ChroniK'Ô Noir - #23 - "Calcaire", de Caroline de Mulder @ActesSud https://t.co/YL7UQwDfbx https://t.co/ViaD6OXshU
Dimanche 30 Avril - 08:34
Angers Mag : #Angers Le jour d'après : Ivresse et Flacon #SCOOL @AngersSCO @IncroyableSCO @MagicSCOP https://t.co/OODXYvTUsm https://t.co/mmTsOnUfnS
Samedi 29 Avril - 18:18
Angers Mag : Séance critique : "Cessez le feu" d'Emmanuel Courcol: Dans Séance critique, deux fois... https://t.co/RxM41yi3SR https://t.co/ry31AOuMiP
Samedi 29 Avril - 11:53
Angers Mag : #Angers #MaineetLoire Macron-Le Pen, le débat télé de leurs représentants angevins... https://t.co/rsQUc2pfcu https://t.co/QZZ17cFfCf
Samedi 29 Avril - 08:33