Education : quel rôle pour les parents, au sein d'une école idéale ?

DESSINE-MOI UNE ÉCOLE IDÉALE... #5


Rédigé par - Angers, le 19/09/2015 - 06:50 / modifié le 19/09/2015 - 09:49


A l’heure où quelque 88 076 élèves ont repris le chemin de l’école, dans le département, Angers Mag est allé à la rencontre de cinq personnalités de la sphère éducative, pour essayer de tirer le portrait, au travers de cinq questions, d’une école idéale. A défaut d’une réalité, elle peut sans doute être une ambition…



Laïna, 7 ans (centre Jacues-Tati) : Il faut qu'il y ait une piscine, un trampoline... les maîtres et les maîtresses doivent être gentils. L'école idéale, c'est une école avec plein d'enfants qui s'amusent.
Laïna, 7 ans (centre Jacues-Tati) : Il faut qu'il y ait une piscine, un trampoline... les maîtres et les maîtresses doivent être gentils. L'école idéale, c'est une école avec plein d'enfants qui s'amusent.
la rédaction vous conseille
L'ensemble des illustrations de ce dossier sur L'école idéale a été réalisé par des enfants de l'accueil de loisirs de la MJC d'Avrillé et ceux du centre de loisirs Jacques-Tati, à Angers.

Michel Durigneux : "Il n’y a certainement pas d’école idéale mais je plaide pour une école ouverte. Les parents doivent s’y sentir accueillis. Comment travailler sans la confiance des familles ? Comment aider un élève en difficulté sans le lien positif et bienveillant avec sa famille ? Les parents ne demandent pas grand-chose bien souvent, que leur enfant soit content de venir à l’école et qu’il s’y épanouisse. Ils nous confient ce qu’ils ont de plus précieux. Enseignants et parents   doivent travailler ensemble. Il y a encore du chemin à faire , du temps à donner pour permettre les échanges indispensables. En terme de formation , il y aurait un beau chantier à mettre en route  dans le cadre de la formation professionnelle des enseignants…"
"Que les parents aient un peu plus de considération pour la tâche des enseignants, et d’estime pour eux. Et surtout : qu’ils évitent de prendre le parti de leurs enfants en toute circonstance ! Les enseignants ne sont pas des ennemis" - Danièle Sallenave

Dylan, 7 ans (centre Jacuqes-Tati) : "Mon école idéale, je la vois avec un aquarium et un cinéma...
Dylan, 7 ans (centre Jacuqes-Tati) : "Mon école idéale, je la vois avec un aquarium et un cinéma...
Héléna Sochard : "C’est un rôle qui va au-delà d’une ligne tracée au sol, ça c’est sûr. Quel écart entre les accueils de loisirs où les parents sont invités à entrer, prendre le temps d’un baby-foot ou d’un dernier jeu avec leurs enfants ! Et celui de l’école où dès le primaire il n’est plus question d’apercevoir la classe de son enfant et de ses camarades qu’aux portes ouvertes.
Les parents doivent avoir la possibilité s’ils le désirent de s’investir dans l’école de leurs enfants. Car c’est aussi en réparant un banc cassé, en aidant à fabriquer les costumes d’une fête d’école, en allant voter des décisions en réunion que l’enfant comprendra l’intérêt de ses parents pour sa scolarité. Faire vivre le lieu de l’école au quotidien comme un lieu où la famille a sa place et où chacun peut se côtoyer pour le temps et les compétences qu’il a à donner."
 
Philippe Watrelot : "Là aussi c’est une question de confiance. Les parents sont des partenaires essentiels. Il faut sortir de la méfiance réciproque qu’on constate trop souvent entre les enseignants et les familles.  La lutte contre l’échec passe par une “alliance” et un dialogue pour construire une image positive de l’École notamment avec les catégories sociales les plus défavorisées."
 
Danièle Sallenave : "L’école croule sous une demande de plus en plus anxieuse et insistante de leur part. Je comprends bien pourquoi ; la crise que nous traversons en fait, à plus ou moins juste titre, des obsédés de la réussite scolaire... Qu’ils aient un peu plus de considération pour la tâche des enseignants, et d’estime pour eux. Et surtout : qu’ils évitent de prendre le parti de leurs enfants en toute circonstance ! Les enseignants ne sont pas des ennemis."

Dominique Bruneau : "Il convient de rappeler que les parents sont les premiers éducateurs de leur enfant et qu’ils tiennent pour moi une place primordiale à l’intérieur de la communauté éducative. Il convient donc de bien les associer à la vie de l’école. Pour cela, le conseil d’école où siègent les parents d’élèves ne doit pas être seulement un lieu d’entérinement de décisions prises ailleurs mais un véritable lieu de débats, d’échanges, dans un respect mutuel. Mieux impliquer les familles dans le suivi de la scolarité de leurs enfants, c’est permettre à l’enfant de trouver des repères et de construire le futur citoyen de demain qu’il sera."

Qui sont-ils ?





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com