Embellie estivale au Quai


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 15/07/2010 - 11:01 / modifié le 17/07/2010 - 08:34


Pendant l’été l’EPCC le Quai, à Angers, se penche avec une dizaine d’artistes internationaux, sur le changement climatique qui affecte la planète terre. Chacun, au travers d’objets détournés de leur utilisation habituelle, démontre comment l’art peut apporter un éclairage nouveau dans la prise de conscience collective.



Embellie estivale au Quai
la rédaction vous conseille
Depuis le début de l’été, dix artistes émergents ou incontournables de la scène française et internationale sont réunis dans le forum des arts vivants du Quai, à Angers, autour d’une exposition qui propose une approche différente des enjeux environnementaux d’aujourd’hui. « Cette exposition qui porte le nom d’éclaircie est née de la volonté de l’établissement public du Quai, de proposer des œuvres et des installations plastiques autour du réchauffement climatique», précise Christian Mousseau-Fernandez, le Directeur de l’EPPC le Quai.

Pour réaliser ce travail, l’établissement s’est adjoint l’aide de l’association COAL (Coalition pour l’art et le développement durable), laquelle regroupe des artistes de réputation internationale qui s’intéressent au développement durable et plus particulièrement au réchauffement climatique. L’association a été crée en France en 2008 par des professionnels de l’art contemporain, du développement durable et de la recherche. Le commissariat de cette exposition a été confié à Lauranne Germond, en tant que membre de l’association COAL .

« Nous avons fait un choix de six installations de collectifs d’artistes retraçant les différentes approches que le monde de l’Art peut avoir autour du réchauffement climatique », poursuit le Directeur du Quai. Les œuvres qui s’inscrivent dans une démarche dynamique et non catastrophique, sont installées dans le Forum des Arts Vivants du Quai. A l’exemple de ces 10000 sacs en plastique suspendus au plafond, ondulant avec les effets des courants d’air et censés représenter la quantité distribuée toutes les 20 secondes dans le monde. Ou encore ce microsillon tournant en boucle pour faire entendre le bruit de l’alouette, un oiseau de nos contrées, en voie de disparition.

Avec cette démarche, le Quai entend bien soutenir les artistes qui inscrivent le changement climatique et les questions de développement durable, au cœur de leur projet artistique, mais aussi encourager les échanges créatifs au sein du monde de l’art, de la science, en allant vers des solutions partagées.

Enfin les initiateurs de cette exposition souhaitent interpeller le public, lui faire prendre conscience et lui donner envie d’agir.

« Éclaircie » inaugure l’engagement du Quai - Forum des Arts Vivants d’Angers dans le réseau international IMAGINE 2020 en s’engageant avec onze institutions européennes dans un projet quinquennal autour de trois axes majeurs dans le domaine du réchauffement climatique : la création artistique, la connexion au sein du monde de l’art et la communication auprès du grand public.

Le Quai –Forum des Arts Vivants
Du 25 juin au 22 août
Du mardi au samedi de 14h à 19h. Ouverture exceptionnelle jusqu’à 20h les soirs de concerts Tempo Rives





Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 15/07/2010 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une bizarrerie pour initiés (ou allumés au choix) de plus sur fond de culture pour justifier le gros blockhaus à 35 M€ du père Jean Claude. Alors certes l'endroit est utile et éclectique, mais quand on songe que dans le même temps Nantes construisait un Zenith de 8500 places qui offre 90 spectacles "variés" par ans, et permet (nom oblige) à la Capitale des PDL de rayonner comme jamais ne le fera le Quai, on peut légitimement se demander, pourquoi avoir remplacé le petit théâtre(certes ...

2.Posté par fred le 15/07/2010 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Anthony,
comparons ce qui est comparable. Certes Nantes a un Zenith mais elle a aussi le Lieu Unique et l'absence de Zenith n'empêche en rien une ville de rayonner culturellement. Je prendrais comme exemple Bordeaux qui n'a pas de Zenith et qui s'en sort très bien en rayonnement culturel !

Bien sûr un lieu comme le Quai coûte cher et bien sûr la programmation n'est pas parfaite. Cependant pour le fréquenter régulièrement j'y ai vu passer toutes sortes de personnes, vu des spectacles aussi bien...

3.Posté par Anthony le 17/07/2010 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fred, on peut tomber d’accord vous et moi, car vous avez raison comparons ce qui est comparable, et le quai ne peut être comparé à un Zénith tout au moins culturellement parlant. Aussi j’ai volontairement voulu opposer ses deux établissements pour justifier des choix et au-delà la vision d’un Maire qui paradoxalement cherche à faire rayonner sa ville pour les Angevins mais méprise systématiquement ce qui pourrait participer à la faire mieux connaitre quitte à sacrifier à quelques codes et aut...















Angers Mag