En 2017, Christophe Béchu ne compte pas "s’endormir"


Rédigé par - Angers, le 11/01/2017 - 07:58 / modifié le 12/01/2017 - 16:39


Le maire d’Angers et président de l’agglo, Christophe Béchu a présenté mardi soir ses vœux, aux Greniers Saint-Jean. Sans annonce fracassante, mais avec l’ambition « d’avancer » et de « ne pas s’endormir ». Le tout délesté, au mois de septembre prochain, de son mandat de sénateur.



Le maire d'Angers et président de l'agglo, Christophe Béchu, a formulé ses voeux 2017 aux Greniers Saint-Jean, mardi soir.
Le maire d'Angers et président de l'agglo, Christophe Béchu, a formulé ses voeux 2017 aux Greniers Saint-Jean, mardi soir.
la rédaction vous conseille
Est-ce un tort de s’habituer aux bonnes nouvelles ? L’an passé, à l’heure de prononcer ses vœux pour l’année 2016, le maire d’Angers et président de l’Agglo, Christophe Béchu, avait annoncé l’arrivée, à l’horizon 2018, de l’école d’ingénieurs Istom et de ses 500 étudiants, du côté du campus de Belle-Beille. De quoi vous boostez une économie locale, non ?
 
Même lieu, même orateur, un an plus tard. Sous les ors (et les bois) des Greniers Saint-Jean, l’élu a présenté ses bons vœux aux Angevins et à tout (ou presque) de ce que l’Anjou compte de personnalités, mardi soir. Avec des bonnes nouvelles à la clé ? Oui, mais pas fracassante.
« Le WEF à Angers, ça n’est pas un coup, mais une stratégie de long terme qui commence à porter ses fruits. L’objectif, c’est d’attirer des entreprises et des emplois sur nos territoires »

Christophe Béchu a ainsi confirmé la tenue à Angers, au mois d’octobre prochain, du World Electronics Forum, le « Davos de l’électronique », selon lui, et une vraie victoire pour le territoire angevin, à taille humaine. « Vu de Las Vegas ou de Shangaï, le choix d’Angers n’était pas une évidence absolue », insiste-t-il, vantant la « maximisation des atouts du territoire » (« La Loire sauvage », « la gastronomie et le vignoble »), mais aussi « la spécialisation » angevine bâtie autour des objets connectés. « Le WEF à Angers, ça n’est pas un coup, mais une stratégie de long terme qui commence à porter ses fruits. L’objectif, c’est d’attirer des entreprises et des emplois sur nos territoires », arguant son propos d’un premier rendez-vous pris « avec des Indiens, au printemps », pour discuter « d’investissement et de coopération » futurs.
Angers, porte d’entrée européenne des grands acteurs mondiaux de l’électronique ? « Il faut avoir l’humilité de notre taille mais ne pas renoncer à l’ambition. Sans ambition, le fleuron qu’est Scania ne se serait jamais installé ici ».

Pour autant, « la réussite dans le domaine des objets connectés » ne doit pas occulter « les filières où les choses sont plus compliquées ». Dans le viseur du président de l’agglo, la filière végétale en général, et horticole en particulier, porteuse de plusieurs mauvaises nouvelles ces derniers mois. « Il ne faut pas céder au catastrophisme mais mesurer les difficultés. Face à cela, les collectivités locales ont un rôle à jouer pour préserver cette filière d’excellence. »
Une volonté, travaillée avec la Chambre d’agriculture, qui passe déjà par la sanctuarisation d’un triangle horticole du côté de Sainte-Gemme-sur-Loire, avec la création d’une « Zone agricole protégée » (ZAP), inscrite dans les documents d’urbanisme, mais également, dans les prochaines semaines « par une initiative de la collectivité », explique Christophe Béchu, sibyllin sur le sujet.
 
Voilà (presque tout) pour les annonces. Pour le reste, la tradition a été respectée, avec la litanie des réalisations de 2016, année « dense et utile à notre territoire » (« le passage en communauté urbaine, le désendettement de l’agglo, la sortie définitive de Biopole, , le Tour de France, l’annonce de la Maison d’arrêt à Trélazé …. »), et une projection sur un exercice 2017 objectivement fondamental dans la mandature en cours.
« 2017 marque le temps de la réalisation et de l’accélération, avec une agglo et une ville en mouvement ». Un petit inventaire : début de travaux pour la patinoire, l’Istom, l’apaisement des voies sur berge, puis la couverture de la partie centrale, le pont de la ligne B du tram, la rénovation du Centre des Congrès, la nouvelle chaufferie bois de Belle-Beille… Mais aussi –et peut-être surtout- le grand oral du printemps devant l’Agence nationale de renouvellement urbain pour aller chercher les crédits nécessaires au renouvellement en profondeur des quartiers de Belle-Beille et Monplaisir.
La liste n’est pas exhaustive, mais donne une idée des enjeux que porte l’année 2017.
« 2017 marque le temps de la réalisation et de l’accélération, avec une agglo et une ville en mouvement »

Une année où les élections se succéderont, pour dessiner un nouveau paysage politique, à l’échelon local, comme national. « Nous sommes confrontés à tant d’incertitudes, le pays doit parler d’une voix forte et claire », insiste Christophe Béchu, dans un important appel au vote, « un devoir moral envers ceux qui se sont battus pour l’obtenir, et ceux qui en sont privés aujourd’hui ».
Un appel d’autant plus « désintéressé » que Christophe Béchu, comme il s’y était engagé en 2014, ne briguera pas de nouveau mandat sénatorial. Un mandat qu’il quitte « avec nostalgie »… et un avertissement sur le non cumul des mandats, qui fait désormais loi. « J’espère que le Parlement ne sera pas hors sol, aves des élus trop dépendants de leur parti… »
 
Lui devrait donc se consacrer, jusqu’en 2020, à ses mandat locaux, et à un nouveau projet, en partie dévoilé ce mardi soir : Imagine Angers. Sur le modèle de ce qu’a fait la capitale autour de « Réinventer Paris », la ville d’Angers lancera à la fin du mois de janvier un appel à projets « innovant sur sept sites angevins emblématiques (voir la carte ci-dessous). Ce projet a vocation à faire émerger dans notre ville, à côté des architectures parfois très sages qui la caractérisent, des idées nouvelles et originales », portées par des architectes, des investisseurs et/ou des groupes immobiliers.
Avantage significatif : on ne mobilise en l’occurrence que des fonds privés, et pas –ou peu- de fonds publics. « L’objectif, ça n’est pas de gagner des prix ou de bien figurer dans des classements (même si la Ville ne manque jamais de s’en faire l’écho… NDLR), mais de ne pas s’endormir, en ayant l’obsession du développement du territoire », conclut Christophe Béchu.
 
Rendez-vous dans un an, pour voir si l’obsession s’est muée en réalisations…
Le projet Imagine 2020 a identifié sept sites emblématiques à travers toute la ville d'Angers.
Le projet Imagine 2020 a identifié sept sites emblématiques à travers toute la ville d'Angers.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info

















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Les Hauts-de-Saint-Aubin mobilisés samedi aux Printemps de @terrabotanica @Angers https://t.co/WWeuDdLZP5
Mercredi 29 Mars - 19:31
Angers Mag : #Angers "La douceur et le végétal sont des idées modernes" @terrabotanica @Angers https://t.co/fOFTohfk0Y https://t.co/aUcaWPJUIT
Mercredi 29 Mars - 07:49
Angers Mag : Soigner ensemble, en ville: Toutes les études le montrent : à l'instar de la... https://t.co/XAb07zU9Dw https://t.co/Xb5S2jw2WE
Mercredi 29 Mars - 07:34
Angers Mag : #Angers Le Resto du mois : Le 15 Gourmand, le bien nommé #gastronomie @Angers https://t.co/B0yaIXv1ej https://t.co/7uAhiPtSyQ
Mardi 28 Mars - 11:39