Encore des mots, toujours des mots… les mêmes maux ?

LA TRIBUNE DU LUNDI - #TRIBUNE DU LUNDI


Rédigé par Jimmy CHARRUAU, doctorant en droit (thèse sur "La notion de non-discrimination en droit public français") et attaché temporaire d'enseignement et de recherche (droit constitutionnel, droit administratif et libertés fondamentales) à l'Université d'Angers - Angers, le 02/05/2016 - 08:05 / modifié le 01/05/2016 - 22:49


Mardi 3 mai, Le Quai organise sa 5e Fabrique, rendez-vous alliant performance, conférence et exposition sur des thèmes qui agitent la société. Cette fois-ci, c'est "l'insulte, de Rabelais à Charlie", qui sera au centre des débats. Pour nous donner quelques éléments de réflexion en la matière, nous avons confié [La Tribune du Lundi] à l'un des intervenants de cette soirée, Jimmy Charruau, doctorant en droit (thèse sur "La notion de non-discrimination en droit public français") et attaché temporaire d'enseignement et de recherche (droit constitutionnel, droit administratif et libertés fondamentales) à l'Université d'Angers.



Encore des mots, toujours des mots… les mêmes maux ?
la rédaction vous conseille
Tout Angevin garde le souvenir amer d’avoir vu un jour le nom de sa ville sali lorsqu’une ministre d’État, Christiane Taubira, y fut péniblement injuriée de « guenon », banane à l’appui. En reparler aujourd’hui pourrait être mal compris : à quoi bon ressasser ce que nous tous cherchons à oublier ?
 
Et pourtant, les journaux rappellent chaque jour ô combien l’injure reste un sujet d’actualité. Les affaires connues ne manquent pas ! On en veut pour exemples la « saga » Dieudonné (notamment les propos antisémites prononcés dans son spectacle « Le Mur »), la caricature controversée de Mahomet dessinée par Cabu pour Charlie Hebdo, le procès qui opposa Guy Bedos à Nadine Morano pour les termes « conne » et « salope » employés par l’humoriste à l’égard de la femme politique, celui de son fils Nicolas Bedos qui qualifia Marine Le Pen de « salope fascisante », la chanson du rappeur Orelsan qualifiant les « meufs » de « putes », ou encore la récente interview au cours de laquelle Laurence Rossignol, ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, employa le mot « nègre », terme que l’on pensait faire partie d’un temps révolu.
 
Si le phénomène n’est certes pas nouveau, sa médiatisation contemporaine conduit néanmoins à l’exacerbation de certaines tensions qui viennent dangereusement exciter les fêlures d’un « vivre ensemble » déjà bien fragile. Au regard du caractère fluctuant de certains jugements désormais connus de tous (relaxe pour l’un, condamnation pour l’autre, peine de prison avec sursis ici, simple amende là, etc.), les plus perplexes en effet s’interrogent : pourquoi les sketches de Dieudonné sont-ils parfois condamnés pour injures antisémites alors que n’est pas inquiété Guy Bedos qui, au cours d’un spectacle, demande pourtant au public de se méfier en raison de la présence de Maghrébins dans l’assistance, réputés pour voler les sacs à main ? Pourquoi condamner les opinions de l’un et tolérer les propos de l’autre ? L’antisémitisme serait-il davantage condamné que l’islamophobie ?
"Si le phénomène (de l'insulte) n’est certes pas nouveau, sa médiatisation contemporaine conduit néanmoins à l’exacerbation de certaines tensions qui viennent dangereusement exciter les fêlures d’un « vivre ensemble » déjà bien fragile"

 La question, volontairement provocatrice, peut surprendre. Elle traduit néanmoins le sentiment d’un « deux poids, deux mesures » (1) que beaucoup partagent. Et l’émoi suscité par l’affaire rendue le 7 avril dernier par le conseil de prud’hommes de Paris ne fait que réactiver la suspicion. Alors qu’un responsable d’un salon de coiffure avait insulté son employé de « PD », les juges ont considéré que ce mot ne pouvait être retenu comme propos homophobe « car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles […] sans que cela ne pose de problèmes ». La justification a de quoi déconcerter ! L’homophobie serait-elle plus acceptable que le racisme ?
 
Le sentiment partagé par beaucoup d’une hiérarchie des sanctions en fonction de l’auteur de l’injure et/ou des critères en cause (religion, orientation sexuelle, etc.) peut-il être sérieusement validé par le droit ? Comment en sommes-nous d’ailleurs arrivés à comparer l’humour antiraciste de Guy Bedos et l’humour raciste de Dieudonné ? Le développement d’Internet et des réseaux sociaux, qui ont offert à l’injure un support nouveau d’expression et de relais, n’aurait-il pas sa part de responsabilité ? Car Internet brouille en effet le contexte discursif des propos tenus : il les déconnecte – c’est paradoxal ! – de leurs supports initiaux, du moment au cours duquel ils sont intervenus, du pourquoi de leur énonciation, etc. Chacun s’accapare alors, à sa guise, le morceau de phrase en cause. Et alors le propos qui se moque ostensiblement du racisme risque d’être dangereusement assimilé à un propos raciste… Là réside le rôle du juge : reconstruire le contexte d’émission du discours, afin d’en déterminer le caractère injurieux, ou non. Le droit n’est pas aussi partial que l’on voudrait bien nous le faire croire !
 
(1) Voir l’ouvrage très éclairant de Gwénaële Calvès, Envoyer les racistes en prison ? Le procès des insulteurs de Christiane Taubira, Paris, L.G.D.J., coll. « Exégèses », 2015, 108 pages.

La Fabrique#5, c'est par
ici












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com