Ent’Raid : des trailers au grand coeur


Rédigé par - Angers, le 25/03/2014 - 16:27 / modifié le 27/03/2014 - 16:32


Ils courent sur les sentiers de La Réunion ou de la Corse pour leur plaisir, mais aussi pour financer des associations qui viennent en aide aux enfants malades et handicapés. Avant de repartir à l’assaut des montagnes, les trailers d’Ent’Raid ont remis le produit de leur collecte 2013 à une association angevine : « Les copains d’Elsa ».



De gauche à droite : Y. Hardy, D.Maillochon, C. Bourdeau, S.Vallée, R. Marionneau et G. Lindé
De gauche à droite : Y. Hardy, D.Maillochon, C. Bourdeau, S.Vallée, R. Marionneau et G. Lindé
La dernière édition de la « Diagonale des Fous », cette course de 170km qui traverse l’ile de la Réunion du sud au nord, Grégoire Lindé, chef d’entreprise et amateur de trail, n’est pas prêt de l’oublier. Alors qu’il participait pour la seconde fois à ce que les spécialistes du genre considèrent comme l’une des épreuves les plus difficiles, d’où son nom, il fut contraint à l’abandon au bout de 18h de course après avoir parcouru 70km. Pas assez préparé, fatigué, « cette course est un monstre de souffrance, il faut être super armé pour en finir », avait-il déclaré lors de ce forfait.

Alors qu’il avait terminé sans problème sa première participation l’année précédente, Grégoire Lindé, s’est interrogé, lors de son retour, sur l’éventualité de se tourner vers des épreuves moins ambitieuses. « J’étais frustré de ne pas avoir pu franchir la ligne d’arrivée, j’ai donc envie d’y retourner, pour la finir cette Diagonale des fous», s’enthousiasmait-il la semaine dernière, à Angers, lors de la présentation aux partenaires, de l’association « Ent’raid » mis en place avec son ami David Maillochon, trailer également, mais aussi coach sportif.

Un fou, Grégoire Lindé ? Non il a simplement attrapé le virus que contracte tous ceux qui chaussent les chaussures de sport et décident un jour d’accumuler les dénivelées. Grisant sans doute. A 38 ans il cumule tout de même 11 73 km de course et 53 300m de dénivelée positive. Il se prépare et sera donc au départ du prochain trail réunionnais en octobre prochain. « J’ai déjà mon billet d’avion ! »

Mais l’activité d’Ent’raid ne se limite pas à des exploits sportifs, même si les 7 coureurs, hommes et femmes, qui composent l’équipe sont fiers d’annoncer que leur cumul de distances et de montées représente 10 173 km pour 537 000 m de dénivelées positives, soit la distance de Paris aux îles Galapagos et 60 ascensions de l’Everest. Quand même !

« Aider des enfants handicapés, notre plus grande fierté »

Ces sportifs généreux n’oublient que certaines personnes de l’entourage ou croisées lors de leurs périples n’ont pas ou n’auront peut-être jamais la chance de faire de même, une grave maladie ou un handicap sérieux, les empêchant de pratiquer correctement une activité sportive.

C’est le cas pour l’association espagnole « Condenados al Bordillo », une structure qui vient en aide aux enfants polyhandicapés par le sport et les loisirs et plus près de nous, aux Ponts-de-Cé, avec les « copains d’Elsa » une association(*) créée autour d’Elsa une enfant atteinte du syndrome de Rett.

Le principe de l’association est simple : les partenaires, des entreprises locales, financent les défis sportifs, des trails, dont le GR 20 en Corse et le raid de la Réunion, une partie de ces fonds étant redistribués aux associations. Ainsi, en 2013, les sportifs ont reversé 6000 € à l’association espagnole et 3500 € aux copains d’Elsa. « Aider ces associations, c’est notre plus grande fierté », ajoutent les sportifs.

Christèle Bourdeau, Julien Lalande, Grégoire Lindé, Richard Marionneau, Sébastien Vallée, Franck Garanger, Anthony Kerebel, Christophe Jégou, Yann Hardy et David Maillochon, le président d’Ent’Raid, coureurs passionnés par le défi sportif, partagent l’objectif de l’association : participer à ces grandes épreuves sportives tout en aidant les deux associations amies. « Chacun est investi et tous sont animés par le plaisir de se retrouver pour faire avancer et vivre le projet d’Ent’Raid », déclarait-il en accueillant leurs amis et partenaires, lors de la soirée de lancement de leur saison sportive.

Pour en savoir plus : entraid49.overblog.com

(*) L’association « les Copains d’Elsa », dont le siège est situé aux Ponts-de-Cé (49) est née de la volonté d’accompagner Elsa, une enfant née en juillet 2002, porteuse du syndrome de Rett, un désordre neurologique d’origine génétique. Cette maladie provoque un handicap mental et une infirmité motrice plus ou moins sévères. Il touche principalement les filles et sa fréquence est d’une naissance sur 15 000. Aucun traitement adapté n’existe à ce jour.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com