Erik Truffaz, l'entre deux envoûtant.


Rédigé par - Angers, le 13/01/2012 - 10:22 / modifié le 13/01/2012 - 10:24


Le Quartet d’Erik Truffaz est avant tout un son, qui se travaille et s'invente collectivement. Au centre du Quartet, Erik Truffaz se tient droit, calme devant un théâtre 900 comble, au Quai à Angers. C'est un son jazz, rock, funk, pop qui s'en dégage avec sagesse, maîtrisé par ce Quartet plus que virevoltant.



Erik Truffaz, l'entre deux envoûtant.
la rédaction vous conseille
Suite à la sortie de son dernier album In Between, le Quartet Erik Truffaz composé de ses fidèles, Marcello Giuliani à la basse, Marc Erbetta à la batterie, Benoît Corboz à l’orgue et au clavier et Erik Truffaz à la trompette nous emporte faire un long voyage d'une heure et demi durant laquelle ils mélangeront les styles et les rythmes.

Le plus étonnant c'est de voir que chaque musicien est libre, aux influences diverses, le groupe provoque des combinaisons musicales inédites. Truffaz fait face à ses trois compères, calme, il écoute, laisse évoluer la musique au rythme d'un jeu de batterie fin, d'une basse groovy aux harmonie efficace.

Quand Corboz joue ses nappes sur le Rhodes, il ne tient pas en place, il se meurt sur son jeu sans quitter ses doigts des yeux. Une mains sur le Rhodes et l'autre sur l'orge Hammond la magie opère avec quelques effets qui projette le spectateur dans une ambiance groovy très seventies.

Marc Erbetta attrape sa pédale de modulation et bafouille dans son micro des son étrange qui fait rire le spectateur, une performance intrigante puisque la voix du batteur a servi l'introduction éthérée d'un long groove façon drum'n'bass, groove auquel ont pris part les claviers, la trompette et la basse.

Un delay et une wah-whah, les seul effets qu'on servis à Truffaz pour nous faire voyager. A 50ans il maîtrise très bien l'instrument, lui donnant des donnant des impression de flûte et de cris humain par moment.

On sort de la salle éblouie, des musiciens angevins témoignent: " i[Il n'y pas grand chose à dire, chaque musicien est très bon, autant les morceaux peuvent être doux dans leur jeu ou partir sur des son très groovy seventie, ce Jazz-fusion reste magique. Un concert vraiment plaisant qui fait du bien.
"


LES TAGS : ambiance, Jazz, Quai, Théâtre


Christopher Lemeunier
Rédacteur et photographe spécialisé musiques actuelles et spectacles art vivant. Correspondant pour... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #22 - "Seules les bêtes", de Colin Niel: Chaque mois, la journaliste... https://t.co/klQwEko5Rz https://t.co/mT2kPOzULD
Samedi 25 Mars - 12:04
Angers Mag : #Angers Très Tôt en Scène, célébration du spectacle vivant @FestivaldAnjou... https://t.co/4yok4QvjUu https://t.co/ajlk04o2yE
Vendredi 24 Mars - 18:42
Angers Mag : #Angers #Reportcité Martina Bolognesi, ambassadrice de @PiseAngers @Angers https://t.co/0PVeRMvM8t https://t.co/0kZX26wFnR
Vendredi 24 Mars - 07:52



cookieassistant.com