Eurobasket Féminin : ils viennent pour l’équipe de France


Rédigé par - Angers le Samedi 15 Juin 2013 à 19:16


C’est parti depuis ce midi pour la première phase de l’Eurobasket féminin dans la nouvelle salle multifonction Arena Loire à Trélazé (Maine et Loire). Les sportifs, passionnés de basket ou de sport en général, affluent, ravis de pouvoir accéder à cette rencontre de haut niveau dont chacun espère qu’il y verra quelques victoires de l’équipe de France.



L'Arena Loire de Trélazé où évoluera l'équipe de France de basket féminin
L'Arena Loire de Trélazé où évoluera l'équipe de France de basket féminin
la rédaction vous conseille
Favorites depuis les Jeux Olympiques de Londres l’an dernier où elles avaient réussi à atteindre le plus haut niveau de la compétition alors que personne ne les attendait vraiment, les « braqueuses » comme on les surnomme désormais, captent déjà l’attention du public de l’Aréna Loire.

Elles sont très attendues comme le confirme un groupe de jeunes effectuant quelques paniers sur l’aire d’évolution prévue à cet effet en extérieur. « Nous avons réservé nos places pour ce soir, car nous voulons encourager l’équipe de France. Nous les avons vu de près à la mairie mercredi soir et nous pensons qu’elles peuvent gagner ».

Même propos d’un couple de Tourangeaux dont Madame joue dans un petit club de la banlieue de Tours. « Nous sommes là depuis ce midi. Nous avons vu les deux premiers matchs, mais nous attendons avec impatience ce soir pour voir l’entrée des braqueuses. J’espère qu’elles seront à la hauteur de nos espérances ».

Championnes d'Europe en 2009, médaillées de bronze en 2011, vice-championnes olympiques en 2012, les Bleues entrent dans la compétition ce soir avec le statut de favorites sur leur sol. Certaines joueuses, à l’exemple de Céline Dumerc et Sandrine Gruda, figurent parmi les toutes meilleures basketteuses du monde et la plupart des titulaires de l’équipe de France ont réalisé une très belle saison dans leur club respectif. Tous les espoirs sont donc permis.

Le climat est donc favorable, comme celui de Trélazé où se déroulera le premier match, mais rien n’est jamais gagné d’avance comme le confirmait hier soir Pierre Vincent, l’entraineur des Bleues : « Certes on a gagné tous nos matchs amicaux, mais ça ne prouve rien, l’essentiel étant de gagner les matchs de ce week-end. Nous avons une super équipe, c’est vrai, mais il ne faut pas pour autant croire que c’est gagné d’avance. Les filles le savent et elles s’accrocheront jusqu’au bout pour le titre ».

L’équipe qui entrera en lice ce soir à 21h contre la Lettonie compte sept joueuses ayant participé aux JO de Londres. Les « braqueuses » joueront ce soir à guichet fermé devant 6000 spectateurs survoltés.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com