Expo Flo : le végétal à tous les étages


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 23/03/2010 - 08:08 / modifié le 24/03/2010 - 07:34


Commencée sous la pluie, la 16ème édition de l’Expo Flo, organisée par les étudiants de l’INHP d’Angers, ce week-end, aura connu un très grand succès. Au pays du végétal, cette exposition florale d’une rare qualité, attire tous les deux ans les amateurs de belles et parfois rares plantes. Les étudiants organisateurs, un peu fatigués étaient ravis.



La biologie végétale au coeur de Vert un autre monde
La biologie végétale au coeur de Vert un autre monde
la rédaction vous conseille
Pour maintenir une plante en vie, il faut de l’eau, c’est bien connu. Pour le premier jour de l’Expo Flo, ce vendredi 19 Mars, les étudiants de l’Institut National de l’Horticulture et du Paysage, sur l’AgroCampus de Belle Beille, n’étaient pas vraiment à la noce. La pluie qui tombait du ciel perturbait un peu la fête, surtout pour les compositions végétales installées en extérieur. Heureusement les deux autres jours, samedi et dimanche, se sont déroulés sous des cieux plus cléments.

Cette 16ème édition qui avait pour titre « Vert un autre monde » se voulait plus écologique et plus en adéquation avec les problèmes environnementaux que connaît la planète terre. Parmi les jardins éphémères et compositions installés dans tout ce que l’INHP compte de halls, couloirs et salles de cours, plusieurs assemblages faisaient état de cette prise de conscience environnementale, dans laquelle le monde végétal prend une place prépondérante. A l’exemple de ces stands dont l’un montrait un paysage apocalyptique et l’autre qui offrait aux visiteurs la possibilité de refleurir des colonnes de grillages symbolisant une cité en reconstruction. Idem le stand montrant la ville de Paris engloutie dans une végétation luxuriante.

Pour les 450 étudiants qui participent tous les deux ans, en totale autonomie, à cette exposition, il s’agit surtout d’une vitrine démontrant tout le savoir faire de leur université, mais aussi celui des entreprises horticoles qui participent par des prêts de végétaux à l’événement. D’autres écoles horticoles sont également associées à cette exposition, à l’exemple du lycée horticole du Frêne ou encore des écoles étrangères jumelées avec l’INHP. « Les équipes chargées de préparer les différentes zones de l’exposition n’ont pas dormi de la nuit. Nous sommes un peu fatigués » disait Thiphaine, l’une des étudiantes de l’association organisatrice. Mais, malgré la pluie de vendredi qui gâchait un peu le spectacle extérieur, le résultat était à la hauteur.

En trois jours l’école qui se transforme en un véritable parc du végétal, à l’instar de Terra Botanica qui ouvrira dans moins d’un mois, offre aux visiteurs une vision complète du monde végétal. Les visiteurs déambulent parmi les cellules de la plante, découvrent la recherche biologique, les différents modes de culture et d’entretien, les fleurs, les légumes, les plantes médicinales et même aphrodisiaques. Des conférences sur le thème de « la gestion durable et diversifiée », « la biodiversité végétale » ou encore « le végétal nouveau vecteur de construction de la vie urbaine », ainsi que des spectacles et animations nocturnes de bonne facture, ponctuent ce monde vert, tel que l’imagine les futurs ingénieurs de l’horticulture et des paysages.

Ouvert à tous publics, ils furent plus de 7000 à se précipiter vers ce monde de verdure, petits et grands, jeunes et vieux, chacun trouvant un intérêt certain dans cette exposition, ludique et éducative pour les premiers, pratique pour les seconds. A la sortie, une boutique permettait aux visiteurs d’acheter quelques plantes vertes pour garder un souvenir de leur passage dans le « monde vert » de l’INHP.



LES TAGS : expo, végétal, étudiants


Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag