FACE : mettez-vous à la culture électro


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Jeudi 28 Avril 2011 à 15:33


Le prochain festival FACE, organisé par l’association du même nom, aura lieu du 7 au 15 mai prochain à Angers. Cet événement qui réunit les acteurs du monde de la musique électronique, dans un esprit participatif, permet de promouvoir et démocratiser les pratiques artistiques et culturelles en matière de musique électronique. C’est tout au moins le souhait des organisateurs.



Le concert de cloture de l'édition 2010, place Leclerc, à Angers
Le concert de cloture de l'édition 2010, place Leclerc, à Angers
la rédaction vous conseille
Pour la troisième année, les musiques électroniques vont déferler sur Angers. Que chacun se rassure il ne s’agit pas de nuire à la quiétude de la ville, surtout à l’approche de l’été. Le FACE pour Festival Angevins des Musiques Électroniques, s’est fixé pour objectif de faire connaître la musique électronique sans pour autant faire de la ville une grande « rave party » où les décibels pleuvent comme les giboulées en mars. Au Face on veille au grain, tant au niveau des oreilles que de la consommation de boissons et autres produits pas toujours autorisés.

Pour les fans et ils sont de plus en plus nombreux, la musique électro est une musique en perpétuelle évolution, une culture, loin des clichés négatifs qu’on lui colle un peu trop souvent. « Les cultures électroniques représentent un domaine novateur et en pleine expansion que nous nous devons de mettre en valeur à Angers », précisent les organisateurs.

Alors quoi de nouveau au FACE ? Cette année le Festival, soutenu par la quinzaine d’associations qui s’investissent dans ce mode d’expression sera présent dans des salles : le Chabada, le Forum des Arts Vivants du Quai, le Pacha à Juigné sur Loire, les 400 coups et même sur les ondes, grâce à Radio Campus

Le festival FACE commencera le 7 mai, dans un lieu qui reste encore à définir, avec un atelier de « Circuit Bending », c'est-à-dire un procédé qui consiste à court-circuiter tout objet destiné à émettre des sons pour créer de nouvelles sonorités. « Un excellent moyen pour ressortir la Dictée Magique ou la Game Boy du placard, pour les détourner de leur utilisation et produire des sons que l’on aurait même pas imaginé », affirment les organisateurs.

Après deux jours sur les ondes de Radio Campus ( 103 FM), le FACE se déplacera le 10 mai, au cinéma les 400 Coups, pour une soirée ciné-concert avec le film THX 1138, réalisé en 1971 par George Lucas (USA). Dans un univers concentrationnaire, de policiers-robots, d’individus conditionnés, THX 1138 reflète la colère des jeunes Américains des campus à la fin des années 60, luttant contre l’oppression, le totalitarisme et les états policiers.

Le 12 mai, le festival sera présent dans le Forum des Arts Vivants du Quai pour ce qui fut l’un des grands succès de l’an dernier : « Gamer’s Delight », tout l’univers du jeu électronique et musical, pour les plus accros. Point d’orgue de l’édition 2011, « la soirée au Chabada du 13 mai s’annonce excessivement féroce », selon les organisateurs avec plusieurs Dj’s et arrangeurs qui se produiront, comme l’an dernier place Leclerc, en live (Arnaud Rebotini, Funkadhésive, Whomadewo, et Bassmat’x).

Le 14 Mai, les festivaliers remettront le couvert au Pacha Club, route de Brissac-Quincé à Juigné sur Loire, pour la soirée « Pandora ». Dans une jungle fluorescente des personnages entraîneront le public dans un monde irréel où les Dj’s, sur fond de visuels orchestrés par les Vj’s, feront évoluer le beat de l’électro à la trance en passant par la minimal et la progressive house.

Enfin le FACE se terminera en douceur, pour les oreilles, comme pour le reste du corps, le dimanche 15 Mai à 18h avec une sieste électronique dans les jardins du musée des Beaux-Arts à Angers, avec trois artistes sélectionnés pour l’occasion, dont la coqueluche des clubs d’outre-Rhin : Clara Moto.

Pour en savoir plus : www.festivalface.fr



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag