Femi Kuti, tête d’affiche des prochaines Traver’Cé musicales des Pont de Cé


Rédigé par - Angers, le 13/03/2014 - 09:17 / modifié le 13/03/2014 - 09:37




Le chanteur Femi Kuti (credit photo Youri Lenquette)
Le chanteur Femi Kuti (credit photo Youri Lenquette)
Située au sud d’Angers, sur les bords de la Loire, la ville des Ponts de Cé accueille chaque année, l’espace d’un week-end d’été, dans les douves de son château, un festival musical dont l’accès aux spectacles est toujours gratuit: « Les Traver’Cé ». Pour la dixième édition prévue les 5 et 6 juillet prochain, si le programme n’est pas encore finalisé, on connaît déjà celui qui fera office de tête d’affiche.

Après les Tambours du Bronx qui avaient accueilli l’an dernier plusieurs milliers personnes, cette année les organisateurs se sont déjà assurés de la présence du chanteur Femi Kuti. C’est lui qui assurera le concert du dimanche soir avec son groupe « The Positive Force ». Ambiance chaleureuse assurée sur les bords de la Loire.

Femi Kuti est le fils de Fela Kuti créateur de l'afrobeat, un cocktail explosif de jazz, de funk et de musique africaine traditionnelle. Né à Londres, il a passé son enfance à Lagos au Nigéria.

Son père, aujourd’hui disparu, avait dénoncé la corruption, la dictature et l'emprise des multinationales en Afrique à travers ses chansons. Femi Kuti utilise la musique pour diffuser le même message avec le groupe "The Positive Force" qu'il a créé avec Yeni Kuti, Sola Kuti, Dele Sosimi et d'autres musiciens nigérians pour mobiliser les Africains autour de l'idée d'une Afrique unie.

Nominé plusieurs fois aux Grammy award (2003, 2010, 2012 et 2014) dans la catégorie meilleur album world musique de l'année, Femi Kuti a chanté lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, en juin 2010.



Une idée de ce que pourra donner le concert prévu le 6 juillet aux Ponts de Cé



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag