Fermeture de classes : la FCPE49 réagit aux propos du député Paul Janneteau


Rédigé par - Angers, le 21/03/2012 - 17:42 / modifié le 21/03/2012 - 18:08


C’est un billet publié sur le blog du député de la 1ère circonscription de Maine-et-Loire, Paul JEANNETEAU (UMP), qui fait réagir les parents d’élèves d'Angers et du département. Ces derniers, opposés aux propositions gouvernementales de suppressions de postes d’enseignants et de classes à la rentrée prochaine, sont mobilisés depuis des semaines.



Manifestation de parents d'élèves le 17 mars dernier à Angers
Manifestation de parents d'élèves le 17 mars dernier à Angers
la rédaction vous conseille
Sur son site web, le député du groupe majoritaire à l'Assemblée Nationale justifie les choix de l’actuel gouvernement de réduire les effectifs des établissements scolaires d’Angers. « Angers a perdu 5000 habitants ces 10 dernières années il n'est donc pas anormal d'assister à quelques fermetures de classes sur la ville », écrit le député qui considère sans autre forme de calcul que cette diminution impacte directement le nombre d’enfants scolarisés. « L'engagement du Président de la République sera respecté, à la rentrée 2012, dans l'enseignement du 1er degré ».

«C'est de la pure provocation envers les familles et parents d’élèves», estime Guillaume DUPONT, Président de la FCPE 49, ajoutant que cette « attitude est très mal vécue par la communauté éducative qui découvre à quel point le parlementaire manque d'objectivité et de recul par rapport aux décisions prises à Paris ».

«Les chiffres avancés par M. JEANNETEAU ne sont pas les bons. En réalité, à Angers, ce sont entre 20 et 120 élèves de plus qui sont attendus dans les écoles à la rentrée. L'inspection académique le sait, d'ailleurs», poursuit le responsable de la FCPE 49. «Les parents apprécieront cette vision mesquine de l'école, M. JEANNETEAU, s’abritant derrière une propagande gouvernementale usée et sans fondement ».

Pour autant le représentant des parents d’élèves de Maine et Loire constate que le député angevin ne contredit pas ce que lui et son groupe parlementaire ont voté la veille à Paris, les décisions gouvernementales passant avant la réalité du terrain, ce que tout bon député devrait défendre au premier chef. La FCPE considère que le député ne se préoccupe pas des conséquences sur la qualité du service public et de l’échec scolaire que ces décisions peuvent entrainer.

« Peut mieux faire », conclut Guillaume DUPONT, qui trouve décidément « que le bonnet d’âne sied à beaucoup de députés en ce moment ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par marc le 22/03/2012 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après avoir lu l'article sur le site du député, je ne vois pas (dans le texte) ce qui peut être provocant dans ses propos ni en quoi sa vision est mesquine...?????
Vous semblez un peu énervé à la FCPE.
Peut-être que votre syndicat orienté à gauche à la soucis de peser dans les prochaines législatives.
Dans ce cas, ça devient de la politique et beaucoup moins la défense des intérêts des enfants.
c'est sûr, ce n'est plus la même chose.......

2.Posté par JB le 22/03/2012 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Marc,
Je suis parent d'élève et adhérent à la FCPE qui défend l'école publique et réclame des moyens pour accueillir les enfants à la hauteur des enjeux et des diffcultés d'aujourd'hui.
Alors oui, dans le contexte actuel, donner la priorité à l'éducation, lutter contre les suppressions massives de postes, vouloir l'égalité des chances et souhaiter le meilleur pour nos enfants, c'est prendre position... et faire de la politique ! Les citoyens jugeront. En attendant, la FCPE, comme aime...

3.Posté par marc le 22/03/2012 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon très cher JB
Ne connaissant pas particulièrement le dossier, je ne juge en rien votre action ni son bien fondé. C'est le vocabulaire qui me choque. La surenchère des mots me gène. Quand on parle de provocation, de mesquinerie, on n'est pas dans le débat ou dans la confrontation des idées. Ne pas être d'accord avec qq, ça se conçoit, devenir démagogique ne fait que décrédibiliser votre cause, la politiser ne fait que l'affaiblir.
Quand à syndicaliser les écoliers, par pitié, laisser les donc...








Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com