Férus de petite reine, en piste !


Rédigé par - Angers le Vendredi 20 Février 2015 à 09:35


Depuis plus de 90 ans, le vélodrome d’Angers accueille les inconditionnels du cyclisme sur piste. Un sport qui a connu ses heures de gloire entre-deux-guerres mais qui n’a pas renoncé à séduire de nouveaux adeptes, chercheurs d’adrénaline… surtout à l'heure où se déroulent, à Saint-Quentin-en-Yvelines, les championnats du monde de la spécialité.



D'ici quelques jours, le vélodrome d'Angers devrait de nouveau être investi par les pistards d'Angers Cyclisme.
D'ici quelques jours, le vélodrome d'Angers devrait de nouveau être investi par les pistards d'Angers Cyclisme.
la rédaction vous conseille
La piste, c’est d’abord un vertige. Celui ressenti par tous les coureurs lorsqu’ils se présentent dans les tribunes d’un vélodrome, juste au-dessus d’un virage. Sous leurs yeux, une pente -bien plus réelle que ce que les caméras de télévision révèlent, une fois tous les quatre ans, lors de compétitions olympiques- avec laquelle ils vont devoir composer, jouer ou lutter, quelques minutes plus tard.

Il ne faut pas se le cacher : même s’il est un des plus gros pourvoyeurs de médailles olympiques (Florian Rousseau, Félicia Ballanger, ça vous dit quelque chose ?), le cyclisme sur piste est en perte de vitesse, en tout cas par rapport à ce qu’il fut entre-deux guerres.

Demandez-donc à vos parents, arrières ou arrières-arrières grands-parents de vous parler des 6 jours de Paris, de Bordeaux ou de Grenoble (ces derniers existent toujours NDLR).
A Angers comme partout ailleurs, la discipline a fait recette, même si le vélodrome désormais municipal n’a été permanent qu’au tout début des années 20, bien après ceux voisins de Cholet, Saumur ou même La Flèche. Seulement voilà, le temps et les modes ont fait leur œuvre et l’anneau angevin est un des seuls survivants du lot. C’est le club Angers Cyclisme qui le fait vivre à l’année. « C’est un des enjeux majeurs : il faut l’occuper au maximum pour justifier notamment les frais d’entretien et sa raison d’être », explique Guillaume Gendry, vice-président et entraîneur piste.

Le vélodrome d’Angers, lové entre le complexe sportif du Lac de Maine et la rue Montesquieu, à Belle-Beille, va d’ailleurs reprendre vie dans les jours qui viennent. « C’est un équipement à ciel ouvert, donc nous sommes un peu dépendants du temps », poursuit Guillaume Gendry, attaché à cette piste cimentée de 300 mètres, « unique en France », sourit-il : « Les pistes doivent normalement être des multiples du kilomètre… »

Deux fois par semaine, les quelque 20 pistards du club vont donc remonter en selle sur des vélos sans dérailleur et sans frein, et bouffer six mois durant du ciment. Si la spécificité du matériel nécessaire à la piste rend difficile la pratique –en tout cas à Angers- avant 13 ans, certains sociétaires du club approche les… 80 ans ! « On a un p’tit père qui vient toutes les semaines chercher sa petite montée d’adrénaline ! », rigole Yannick Thibaudeau, brevet d’Etat et entraîneur du club.

Car c’est bien cela qui fait le sel de la piste, de la vitesse à la poursuite, en passant par le keirin, l’américaine ou l’omnium (« sans doute l’épreuve la plus ludique, celle qui peut ramener du monde sur la piste », explique Yannick Thibaudeau) : au-delà de la dimension tactique, les pistards sont des duellistes en quête d’adrénaline. « C’est un sport d’adversité, dans le respect des règles », conclut Guillaume Gendry.
Tentés ?

Du duel, voilà ce qui motive les pistards, au jour le jour.
Du duel, voilà ce qui motive les pistards, au jour le jour.
En chiffres

1922. C’est l’année de création du premier vélodrome permanent d’Angers, après des années d’atermoiement et une tentative de vélodrome démontable et saisonnier place Rochefoucauld.
1. C’est le nombre de vélodrome en activité, aujourd’hui, dans le Maine-et-Loire : et c’est celui d’Angers. Ceux de Cholet, Chemillé et Noyant-la-Gravoyère, entre autres, ont dépéri.
250. C’est, en mètre, la longueur de la piste, selon la norme olympique, celle sur laquelle se disputent la grande majorité des compétitions internationales.

En quelques mots...

Guillaume Gendry.
Guillaume Gendry.
Guillaume Gendry, vice-président d’Angers Cyclisme
 
« La piste est une des spécificités du club »
 
Pouvez-vous nous présenter le club Angers Cyclisme en quelques mots ?
 
« Nous sommes le plus gros club Fédération française de cyclisme de Maine-et-Loire, avec 115 adhérents. Nous ne faisons que de la compétition, de 7 à 77 ans, sur route, piste, cyclo-cross et VTT. Avec de très beaux résultats, pour l’année 2014, notamment sur la route. Notre grosse fierté est notamment d’avoir fait un podium, lors du championnat régional, dans chacune des catégories d’âge. »
 
Que représente la piste, dans l’activité du club ?
 
« C’est l’une de nos spécialités. Depuis la création du club, nous avons accumulé plus de 500 titres départementaux et régionaux dans cette discipline. Nous avons une vingtaine de pistards « spécialisés », mais beaucoup de licenciés viennent à un moment ou un autre sur la piste. Comme le dit notre entraîneur Yannick Thibaudeau, le vélodrome est un outil de compétition, mais c’est aussi un outil de travail pour les autres disciplines. On retrouve notamment sur la piste des efforts cardiaques identiques à ceux aperçus en VTT ou en cyclo-cross. »
 
Quels sont les événements « typés » piste de l’année à venir ?
 
« L’activité va reprendre peu à peu sur le vélodrome, avec les beaux jours. Nous avons les mercredis de la piste, qui permettent aux minimes cadets de disputer une compétition sous la forme d’un tournoi. Nous aimerions mettre en place également, dès cette année, les vendredis de la piste, compétition ouverte 4 à 5 fois dans l’année aux catégories supérieures. Pour les initiations, il ne faut pas hésiter à nous contacter ! Et pour les infos, on peut nous retrouver sur de nombreux événements organisé par la Ville, comme Tout Angers Bouge, Soleils d’Hiver ou le Forum des Associations. » 




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46




cookieassistant.com