Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Jeudi 2 Octobre 2014





Festival Cirque[S], un "Repas" à consommer sans modération !


Rédigé par - Le Vendredi 1 Mars 2013 à 15:00


Plus que deux jours pour profiter du festival Cirque[s] au Quai et participer, pourquoi pas, à un spectacle terriblement convivial, "Le Repas". Il ne fait pas mystère, donc, que l'on y mange mais dans des conditions très particulières. Ici le public prépare lui-même les plats pendant qu'une les artistes assurent le show. Notre chroniqueur est revenu heureux et repu.



Photo - © Milan Szypura
Photo - © Milan Szypura
Avez-vous remarqué ce chapiteau et ces caravanes qui ont investi, depuis le début du festival, le parking adjacent au Quai ? Ils appartiennent à la troupe du "Cheptel Aleïkoum" qui nous invite, jusqu'à samedi, à un cabaret culinaire et circassien étonnant.

Si l'on n'a pas peur de se retrousser les manches, de parler à son voisin, ni d’être au contact des artistes alors il ne faut pas hésiter une seconde à s'y rendre. Mais que les timides se rassurent, tout est mis en œuvre pour que chacun s'y sente parfaitement à l'aise. Quant aux paresseux, ils se rassasieront des numéros qui viennent pimenter ce "Repas". Et si c'est votre porte-monnaie qui vous fait hésiter, n'ayez crainte, vous en aurez pour votre argent.

Dès que l'on franchit l'entrée du chapiteau, le spectateur - qui ne va plus le rester très longtemps - plonge dans un autre univers. Une douce odeur nous parvient immédiatement aux narines et tout est mis en œuvre pour que l'on laisse derrière soi les petits soucis du quotidien.

Ce sont les artistes eux-mêmes qui nous accueillent... et en musique ! On nous fait nous dévêtir et - chose ô combien symbolique - on nous lave les mains individuellement. Puis l'on prend place sur des tables disposées en arc de cercle autour d'une plus grande, placée au milieu de la "piste". Devant le coin cuisine, des aliments sont joliment présentés, posés sur les tables des planches et des couteaux nous attendent.

A certains sont distribués des économes. Et pour achever de nous mettre dans l'ambiance, un numéro de jonglage - avec des œufs frais - est effectué au dessus de nos têtes alors que l'on voit, ici et là, les traces de ce qu'il advient lorsque l'une de ces "balles" n'est pas rattrapée...

Non, définitivement, ce spectacle ne sera pas comme les autres...

Cuisiner, manger, échanger... Quand tout devient jeu.

Photo - © Milan Szypura
Photo - © Milan Szypura
On nous invite, ensuite, à "garder nos portables allumés et à ne pas laisser nos vies privées à l'entrée". Et pour que tout ce passe pour le mieux, il nous est conseillé ceci : "Souris à ton voisin et ton voisin te sourira". Voilà sans doute, résumé le mieux le leitmotiv de ce spectacle.

Car sans que rien ne nous y oblige, nous parlons déjà, dans un joyeux vacarme, avec nos voisins de tables, encore inconnus pour la plupart... Discussion qui s'anime encore plus lorsque vient le moment de désigner "le chef de table". Beaucoup plus simple, en revanche, de trouver le préposé au tire-bouchon.

A peine le temps de porter un toast, il faut se mettre au travail. Les couteaux et les planches deviennent nos partenaires de jeu et c'est avec un entrain non dissimulé que le public se met à l'ouvrage.

Une fois assimilées les nombreuses recommandations prodiguées, chacun, à sa manière, contribue à la recette mystère qui lui est promise. Et même si, d'une certaine façon, nous avons payé notre repas, personne ne rechigne à la tâche surtout quant il s'agit de participer au concours de la plus grande "épluchure de pomme"... Record, pour l'instant, à Angers: 1m60.

Oui, la cuisine est un vrai plaisir et un jeu sous le chapiteau du "Cheptel Aleïkoum". A l'image encore de ce moment - de nouveau un concours - où chaque table doit le plus rapidement possible réussir à sa crème fouettée.

Dans une ambiance très bon enfant, mais qui n'altère en rien l'émulation et l'excitation, nous nous passons le relais. Et même s'il s'agit là d'une compétition, on se surprend tous à encourager les groupes les plus lents.

Un savant mélange de saveurs...

Photo - © Milan Szypura
Photo - © Milan Szypura
Mais la cuisine et ce repas sont surtout de très bons prétextes pour les artistes afin de nous offrir ce qui reste tout de même le cœur du spectacle : du cirque.

Pour le coup, les recettes n'ont rien de révolutionnaires mais l'énergie du Cheptel - ils courent dans tous les sens, sont à la fois musiciens et acrobates - leur humour et leur jovialité les rendent succulentes.

La proximité et l'ambiance qui lient le spectateur à la troupe y sont pour beaucoup, certains auront pu ainsi se délecter - ou se faire peur - avec un numéro de "corde" juste au-dessus de leur tête...

La réussite de ce "Repas" - trois heures de spectacle qui tiennent en haleine - est de nous avoir aussi bien nourri les yeux que l'esprit. Et d'avoir réussi à créer un lien entre nous. De fait, même après avoir fait la vaisselle, certains spectateurs peinaient encore à partir.


Pour en savoir plus sur la Compagnie Cheptel Aleïkoum, nous vous renvoyons à leur site Web.




Mathieu Vautrin
"Scenoscopie" s'intéresse au spectacle vivant sous toutes ses formes. Si vous êtes curieux,... En savoir plus sur cet auteur







Angers Mag
















A PROPOS