Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mardi 21 Octobre 2014







Festival Premiers Plans, Boorman et Mastroianni à l'honneur


Rédigé par - Le 19/09/2012 - 07:00 / modifié le 19/09/2012 - 07:27


Un coin du voile s'est levé ce mardi à Angers, sur le programme du prochain festival Premiers Plans (18-27 janvier). Pour son 25e anniversaire, le rendez-vous du jeune cinéma européen rendra hommage au réalisateur John Boorman, en sa présence, et à un autre monstre sacré, le comédien Marcello Mastroianni.



Claude-Eric Poiroux, le délégué général de Premiers Plans, présentant le jury de l'édition 2012
Claude-Eric Poiroux, le délégué général de Premiers Plans, présentant le jury de l'édition 2012
On en piaffe d'avance ! En révélant mardi soir ses premiers choix de programmation au cinéma les 400 Coups, l'équipe de direction du festival Premiers Plans n'a pas caché son plaisir, laissant présager un millésime "exceptionnel" pour son 25e anniversaire. Cette promesse n'est pas de nous, mais de Claude-Eric Poiroux, le créateur et délégué général de l'événement, fier et heureux d'avoir obtenu l'accord d'un monstre vivant du cinéma : John Boorman.

À 80 ans - il les fêtera en famille le jour même de l'ouverture du festival -, le réalisateur d'Excalibur, Délivrance, Rangoon ou encore La Forêt d'Emeraude sera donc l'invité d'honneur de la prochaine édition. Un an après Jean-Luc Godard. Mais contrairement au réalisateur franco-suisse qui était resté cloîtré l'an passé dans sa propriété de Vaud, son successeur devrait, lui, honorer de sa présence la rétrospective intégrale que lui consacrera Premiers Plans.

"C'est une œuvre impressionnante et audacieuse, riche d'une vingtaine de films, pour lesquels Boorman a relevé des vrais défis de réalisation. Il a tourné à Panama, au Brésil, en Birmanie, en Afrique-du-Sud, soumettant ses comédiens à de véritables épreuves parfois" explique Claude-Eric Poiroux.

Au sein de cette œuvre, un film peu connu d'une demi-heure, réalisé pour la télévision, lie Boorman à l'Anjou. Il s'agit de "Two Nudes Bathing", un drame inspiré du célébrissime tableau Gabrielle d'Estrées et une de ses sœurs, conservé au Musée du Louvre, que le réalisateur avait tourné en dix jours au milieu des années 90... au château de Brissac, "where the wine and food were good" devait-il rapporter ensuite.

Le beau, le grand Marcello

Autre grande rétrospective, Premiers Plans rendra hommage au comédien italien Marcello Mastroianni, décédé en 1996 au terme d'une carrière monumentale, ponctuée de deux prix d'interprétation à Cannes. "il a tourné avec tous les plus grands réalisateurs italiens - Visconti, Fellini, Ferreri, De Sica, Scola - mais aussi Polanski, Angelopoulos, Yves Robert et Boorman lui-même (Léo the Last)" indique Claude-Eric Poiroux. Une vingtaine de ses films sera à l'affiche.

Denis Lavant, Claude Miller et "le travail"

Claude Miller lors du festival Premiers Plans en 2005 (archives Yves Boiteau)
Claude Miller lors du festival Premiers Plans en 2005 (archives Yves Boiteau)
Après Jacques Gamblin en janvier 2012, le comédien Denis Lavant sera, son tour, doublement sous les feux des projecteurs. Sur la scène du Quai d'abord, où il viendra jouer Faire danser les alligators sur la flûte de pan, un spectacle d'Emile Brami composé à partir des correspondances de Louis-Ferdinand Céline. Sur les grands écrans du festival ensuite, où l'acteur révélé par Léos Carax (Les amants du Pont-Neuf) fera l'objet d'un panorama.

Enfin, le festival saluera la mémoire du réalisateur Claude Miller, l'un de ses fidèles, décédé en avril dernier, et consacrera un cycle de projections au travail, en tant que source d'inspiration cinématographique. De quoi attirer dès à présent l'attention des cinéphiles, avertis ou pas. L'an passé, 70000 spectateurs avaient assisté au festival Premiers Plans. Un record.



Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag













Instagram


A PROPOS

cookieassistant.com