Festival d’Anjou 2011 : regard sur la légèreté


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 12/05/2011 - 13:37 / modifié le 25/05/2011 - 17:05


Présenté par Christophe Béchu et Nicolas Briançon, respectivement président de l’EPPC Anjou Théâtre et Directeur artistique, la 62ème édition du Festival d’Anjou qui aura lieu du 8 juin au 3 juillet prochain, propose une programmation tournée vers la légèreté et le mouvement, avec une création : le songe d’une nuit d’été de Shakespeare.



La Nuit des Rois, une création du Festival d'Anjou, qui connait désormais un très grand succès
La Nuit des Rois, une création du Festival d'Anjou, qui connait désormais un très grand succès
Après « La nuit des Rois », créée pour le Festival d’Anjou en 2009, laquelle a connu un très grand succès avec plus de 90 dates, Nicolas Briançon, le Directeur Artistique renoue avec la tradition festivalière en présentant cette année une nouvelle création : « Le Songe d’une Nuit d’été » de William Shakespeare. Coproduction du Festival d’Anjou, de la compagnie Nicolas Briançon et du Théâtre de la Porte Saint Martin, cette pièce pleine d’humour et de fantaisie, qui bénéficie d’une excellente distribution, avec notamment Lorànt Deutsch et Virginie Efira, sera présentée lors de la soirée inaugurale, le 8 juin, mais aussi les 10 et 11 juin, au Plessis Macé.

« En cette période plutôt noire, le public a besoin de rire et le rire ne dénote pas une absence de conscience, mais la liberté … », déclarait le directeur artistique en présentant le programme de la 62ème édition du Festival d’Anjou. « La programmation de cette année n’ignore pas le monde, elle essaie simplement de le transfigurer ».

Deuxième festival français de plein air et véritable événement théâtral du Grand Ouest accueillant près de 24 000 spectateurs enthousiastes, le Festival d’Anjou investira comme les années précédentes le Château du Plessis-Macé, centre de la manifestation, mais aussi les Arènes de Doué la Fontaine et, c’est une nouveauté : le Cloitre du Ronceray à Angers. Serait-ce un retour vers le château d’Angers, peut-être ?

L’EPPC Anjou Théâtre (Etablissement Public de Coordination Culturelle) qui coordonne et valorise la création, la diffusion, la pratique et l’enseignement du théâtre sur le Maine et Loire, département où l’on compte plus de 350 troupes amateurs et professionnelles, a la lourde responsabilité d’encadrer cet événement, où, une fois de plus les passionnés de théâtre et tous ceux qui veulent le découvrir, se bousculeront.

« J’ai voulu un programme pour vous faire rire, sourire et réfléchir », poursuit Nicolas Briançon « Je suis heureux de vous présenter de nouveau une création. J'espère que vous serez nombreux à venir vous amuser de cette folie ».

Le programme du 62ème Festival d’Anjou

L'affiche du festival 2011, visuel  réalisé par Jérôme Houadec (Agence Effets Secondaires)
L'affiche du festival 2011, visuel réalisé par Jérôme Houadec (Agence Effets Secondaires)
Cette année les spectateurs du Festival d’Anjou pourront apprécier :

- Le Quatuor – « Danseurs de cordes », de Jean Camors et Alain Sachs, les 13 et 14 juin au Plessis-Macé. « Un tout nouveau spectacle (tout est neuf), mais aussi réjouissant que les précédents ».

- La Gonfle, Farce paysanne de Roger Martin du Gard, le 15 juin, au Plessis Macé. « Un véritable travail de précision et d'acuité ».

- Eclats de vie de Jacques Weber, le 16 juin au Plessis Macé. « Une promenade à travers les plus grands auteurs de la langue française. Un hommage rendu à la langue, aux textes et aux auteurs ».

- Dom Juan de Molière, les 17 et 18 juin au Plessis Mace. En première mondiale au festival d'Anjou 2011. « Comme un hommage à Louis Jouvet, qui l'avait également mis en scène, car l'histoire est située dans les années 40 à l’époque de Louis Jouvet ».

- Les 39 marches de Buchan et Hitchock, le 20 juin, au Plessis Macé, avec Eric Métayer, déjà venu au festival il y a quelques années.

- Hilarmonic Show, fantaisie, dérision, folie, le 21 et 22 juin, au Plessis Macé, un bon moyen de faire découvrir la musique aux enfants

- Thé à la Menthe ou t’es citron de Danielle Navarro Huadecoeur, les 23 et 24 juin aux Arènes de Doué, Nomination 2011 du Molière de la pièce comique.

- Désiré de Sacha Guitry, le samedi 25 juin, aux Arènes de Doué : « Désiré, ou la comédie du Désir ».

Le concours des compagnies, qui se déroulait les années précédentes au château de la Perrière à Avrillé, aura lieu cette année au Cloitre du Ronceray.

Nicolas Briançon, déçu par la programmation de l’an dernier, pour laquelle il avait noté des changements de distribution de dernière minute et une différence notoire entre la présentation en salle et en extérieur, s’est montré très agacé. Cette année il a donc décidé d’augmenter le niveau de sélection afin de proposer une semaine exceptionnelle. 5 Compagnies seront présentes, du 27 Juin au 1er Juillet : Cie Teknaï avec « Monsieur Martinez », Cie Caravane avec « Vol au dessus d’un nid de Coucou », Cie Théatre du Tournant avec « Le Gorille », « Hitch », d’Alain Riou et Stéphane Boulan, Cie Les Epis Noirs avec « Fatrasie ».

Deux autres pièces seront présentées au Ronceray : « Au moment de la nuit », adaptation et mise en scène de Nicolas Briançon, le 2 Juillet pour la remise du prix des compagnies et « Les Femmes Savantes », de Molière, un spectacle actuellement en création.

A noter que la « Nuit des rois » qui devait faire l’objet d’une captation TV par France Télévision a été déprogrammée pour cause de restructuration de la grille des programmes. Mais une discussion est en cours entre France Télévision et le Festival d’Anjou pour un partenariat à venir.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag