Festival d’Anjou 2012 : retour à Saumur, Molière et un grand concours des compagnies


Rédigé par - Angers, le Vendredi 6 Avril 2012 à 16:51


La 63ème édition du Festival d’Anjou a été présentée ce jour dans le centre d’Affaire du parc Terra Botanica, par Christophe Béchu, le président de l’EPCC Anjou Théâtre et Nicolas Briançon, le directeur artistique. Si aucune création n’est inscrite au programme 2012, le festival d’Anjou qui aura lieu du 12 juin au 7 juillet fera la part belle au concours des compagnies.



Nicolas Briançon et Christophe Béchu, devant l'affiche de l'édition 2012
Nicolas Briançon et Christophe Béchu, devant l'affiche de l'édition 2012
la rédaction vous conseille
Une fois n’est pas coutume, le Festival d’Anjou, second festival de théâtre en extérieur après Avignon, ne présentera pas de création. « Je suis triste de ne pas pouvoir créer cette année un spectacle à la hauteur du Songe d’une nuit d’été qui fut sans conteste, l’événement théâtral de la saison parisienne », déclarait ce midi à Angers, le Directeur artistique Nicolas BRIANÇON. Mais la crise économique est passée par là et restriction budgétaire oblige, la création du festival est passée à la trappe. Le buffet qui suivait cette présentation était d’ailleurs un peu moins conséquent que d’habitude …

Mais cela n’empêche pas l’EPCC Anjou Théâtre et notamment son Président, Christophe BÉCHU, également Président du Conseil Général de Maine et Loire de présenter un programme d’un très bon niveau, plus long et surtout dans un lieu prestigieux tel que le château de Saumur, en plus des Arènes de Doué la Fontaine et de l’inévitable Château du Plessis-Macé. « Je suis ravi de cette concordance d’idée, politique et artistique, entre notre structure et la ville de Saumur qui nous permet de retrouver le château de Saumur », déclarait Christophe BÉCHU. « Nicolas Briançon a joué dans ce château il y à 20 ans. Ce sont des heureuses retrouvailles ». Le public devrait également apprécier ce retour.

Sans création, le programme n’en pâtira pas pour autant et c’est surtout le concours des compagnies qui va en profiter. « Ce concours c’est un peu mon bébé et je voudrais le voir grandir », commentait le Directeur artistique. Le concours des compagnies sera présenté pour la première fois au château du Plessis-Macé et une troupe angevine, la Compagnie du 3ème œil y participera avec « les chaises » d'Eugène Ionesco.

Outre les nombreuses pièces, d’un excellent niveau sur lesquelles nous aurons l’occasion de revenir, une semaine sera consacrée à Jean Baptiste Poquelin, dit Molière avec le « Misanthrope », « le Bourgeois Gentilhomme » et « Tartuffe », des incontournables, mais aussi des rencontre et des animations qui permettront au public de mieux comprendre le génie de cet homme de théâtre dont l’œuvre, maintes et maintes fois, a traversée les siècles comme si le monde n’avait pas changé.

Si Saumur accueillera le splendide « Henri IV » du non moins célèbre Jean-François Balmer, Doué la Fontaine recevra de nouveau Edouard Baer pour « C’est beau, c’est grand, c’est généreux … la France ! », un spectacle décapant dont il a le secret. Quant au Plessis-Macé outre le Concours des Compagnies et la semaine Molière, il accueillera « les conjoints » d’Eric Assous et « Cyrano », d’Edmond Rostand, entre autres.

Même sans création, le Festival d’Anjou qui inaugure avec cette nouvelle programmation, un tout nouveau site web, reste l’un des plus intéressants festival de théâtre hors murs, avec des représentations toutes plus intéressantes que les autres.

« Nicolas Briançon a fait un excellent travail. C’est un cocktail théâtral à déguster sans modération », a conclu le Président BÉCHU.

Programme à découvrir sur : www.festivaldanjou.com

A noter que cette année, Angers Mag Info sera l'un des partenaires média du Festival.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag