Festival d'Anjou : ils font aussi le show (2/2)


Rédigé par - Angers, le Samedi 11 Juin 2016 à 08:15


Il n’y a pas que les comédien(ne)s et les metteur(se)s en scène au théâtre ! Dans l’ombre, de nombreux professionnels participent tout autant à la réussite des spectacles, avant et pendant la représentation. A la veille du festival d'Anjou, nous avons rencontré quatre d'entre eux. Après Anne-Claire Ricordeau (costumière) et Aurélien Paviot (régisseur-son), rencontre aujourd'hui avec Morgane Baux, scénographe, et Guillaume Février, régisseur lumière.



Morgane Baux, sur le cadre de la scénographie des "Caprices de Marianne", mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia et sur laquelle elle assistait le scénographe Jacques Gabel.
Morgane Baux, sur le cadre de la scénographie des "Caprices de Marianne", mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia et sur laquelle elle assistait le scénographe Jacques Gabel.
la rédaction vous conseille
Voilà une Toulousaine dont l'activité est intimement liée, depuis trois ans, à la vie culturelle angevine. Assistante scénographe de Jacques Gabel, Morgane a participé à la création des deux derniers spectacles du directeur du Quai, Frédéric Bélier-Garcia ("Chat en Poche" et "Les Caprices de Marianne") ainsi qu'à la mise en scène de Nicolas Briançon, "Irma la Douce", donné aux Arènes de Doué les 16, 17 et 18 juin. "C'est un bon exemple", explique Morgane Baux. "La scénographie d'Irma a été créé pour le théâtre de la Porte Saint Martin, mais nous sommes en train de retravailler dessus pour que le spectacle parte en tournée. Et le cadre d'un festival est le plus contraignant. S'il passe aux Arènes de Doué, il passera partout !"

Formée aux arts plastiques, arts appliqués, design et arts déco, Morgane n'envisage un projet "que de sa conception à sa réalisation. C'est ça qui est génial et important dans ce métier : comment passe-t-on d'une discussion avec le metteur en scène à la réalité des planches ?" Equivalent du chef décorateur au cinéma, le job de scénographe, spécifique au théâtre, se définit par sa racine grecque : "Il revient en fait à une écriture de l'espace, et pas forcément à une représentation de l'image, comme un intérieur bourgeois ou autre", détaille Morgane.

Un travail qui passe par plusieurs étapes, bien en amont du début des répétitions. Celle du dessin, puis le travail de la maquette -"traditionnelle, toujours en volume, pour se poser les vraies questions d'espace"- et enfin le plan de construction. "Après cela, il y a le travail en répétition, avec tous les changements qui peuvent intervenir jusqu'à la première. En gros, c'est là que l'on s'arrête."

Morgane, qui travaille également comme scénographe indépendant auprès de petites compagnies, en cinéma d'animation (stop motion) ou pour des séries ou clips, apprécie l'idée de "croiser différentes spécialités. En créant une scénographie, on pense au metteur en scène, mais aussi beaucoup aux comédiens. De la même façon, il faut que costumes et scénographie soient en accord et qu'une bonne lumière mette en valeur la scéno pour que le spectacle fonctionne".

www.morganebaux.fr

Guillaume Février, régisseur lumière

Guillaume Février lors du Colors Bars Experience, au bar Le Quai, à Angers
Guillaume Février lors du Colors Bars Experience, au bar Le Quai, à Angers
Anticipation, adaptation, psychologie... Depuis 20 ans et ses premières armes comme technicien son et lumière -en tant qu'objecteur de conscience- dans la salle de spectacle de Jean-Vilar, à La Roseraie, Guillaume Février a appris à mettre des mots sur sa passion. En accumulant les heures d'expérience et les kilomètres au compteur, à partir de son CAP électricien. Pêle-mêle, il a "servi les propos artistiques" de l'ONPL, de Lo'Jo, du Théâtre du Champ de Bataille, de compagnies locales (Œildudo, Loba entre autres) et/ou circassiennes, de Nicolas Briançon.

La liste est longue et reflète l'une des réalités fondamentales du métier de régisseur lumière : la polyvalence. "On peut travailler en tournée, pour une salle, dans un festival, en accueil de spectacles ou sur de la création. Bref, la régie lumière, c'est l'inverse de la routine", confirme l'intermittent du spectacle, qui travaille sur le Festival d'Anjou, au sein d'une équipe technique d'une quinzaine de personnes, depuis 2001. "Les extérieurs, au Plessis-Macé ou aux arènes de Doué, c'est un très bon exercice, parce que l'on est dépendants de la météo", avance Guillaume. "Notre boulot, sur le festival, c'est de réaliser au mieux le plan de feu des spectacles accueillis. Le maître mot, c'est de faire avec le temps que l'on a. Et c'est beaucoup plus facile lorsque l'on a l'expérience des sites."

Un travail de l'ombre, donc, qui s'opère dès le baisser de rideau de la pièce précédente, et jusqu'au lever du soleil. "Il y a une part d'anticipation, fondamentale, mais également, bien au-delà des compétences techniques, un dialogue permanent au sein d e l'équipe, et avec les autres corps de métier, pour réussir à composer au mieux avec les exigences des uns et des autres", poursuit Guillaume. Composer, aussi, selon les moyens dont on dispose : "La donne n'est pas la même entre La Biennale de Venise et une créa lumière pour une compagnie locale", conclut Guillaume, qui vibre aussi "pour ces challenges", malgré la précarité du statut d'intermittent.

Désormais formé à l'anglais et à un logiciel d'architecture, Guillaume est paré pour relever encore un peu plus ces challenges à l'international. Toujours dans l'ombre.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01







cookieassistant.com