Festival d’Anjou : le spectacle inaugural est annulé


Rédigé par - Angers, le Mardi 10 Juin 2014 à 19:40




Normalement, les invités du premier spectacle ne devraient pas prendre place dans les gradins. Ils seront accueillis à l'entrée par Nicolas Briançon
Normalement, les invités du premier spectacle ne devraient pas prendre place dans les gradins. Ils seront accueillis à l'entrée par Nicolas Briançon
la rédaction vous conseille
Francis Perrin ne donnera pas le coup d’envoi du 65e Festival d’Anjou ce mardi soir au château du Plessis-Macé (49). Les négociations qui ont lieu au cours de la journée entre Christophe Béchu, président de l’EPCC Anjou-Théâtre, Nicolas Briançon, directeur du festival, et les régisseurs, techniciens et employés intermittents du spectacle, n’ont pas abouti.

Sans réponse du Ministre du travail, François Rebsamen, auxquels ils avaient adressé un courrier le 7 juin dernier, les intermittents employés par l’EPCC Anjou-Théâtre ont décidé de passer à l'action, leur mouvement de grève entrainant l’annulation du spectacle « Molière malgré moi » avec Francis Perrin, programmé ce soir.

« Ce n’est pas de gaité de cœur que nous nous sommes mis en grève ce soir », déclarent solidairement les dix-huit régisseurs, techniciens et employés intermittents. « Ce n’est pas un acte héroïque et nous ne voulons pas la mort du festival. Mais si nous ne mettons pas la pression aujourd’hui, dans six mois nous n’aurons plus de travail ».

Nicolas Briançon qui soutient leur mouvement s’exprimera ce soir devant le public invité à cette soirée d’inauguration. Le cocktail qui suit traditionnellement la première représentation est maintenu, mais avancé.

Les grévistes, dont aucun n’est syndiqué, sont également soutenus par Christophe Béchu, lequel a envoyé un message au Premier ministre et au Ministre du Travail. « Pour leur demander de ne pas signer l’accord et le revoir », soulignent les intermittents.

Les intermittents dénoncent la signature de la nouvelle convention d'indemnisation chômage du 22 mars dernier qui doit être prochainement examinée par le gouvernement.

Selon les organisateurs, « les autres spectacles sont maintenus ». Mais les grévistes se réunissent ce soir pour décider de la suite qu’ils comptent donner à leur mouvement.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
La lettre de Christophe Béchu, Maire d'Angers et Président de l'EPCC Anjou Théâtre, au ministre du Travail, François Rebsamen




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par danboc le 11/06/2014 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je soutiens, TOTALEMENT, les intermittents...ils font un travail énorme avant, pendant et après les événements dans des conditions souvent difficiles à des heures improbables...
Le statut d'intermittent peut sembler coûteux pour certains (voir JT france 2 du lundi 9 juin), n'oublions pas qu'un festival booste l'économie locale (1 euros dépensé pour 10 euros de bénéfice en moyenne).
Le budget de la culture baisse sous un gouvernement de gauche...c'est une anomalie !
le statut intermittent doit êt...








Angers Mag












Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30







cookieassistant.com