Festival de Trélazé, taillé pour faire (encore) le plein


Rédigé par - Angers, le Mercredi 31 Mai 2017 à 07:30


De Tal à Michel Fugain et de Youssou N'Dour à Imany en passant par la Compagnie Créole, la programmation 2017 du Festival Estival de Trélazé conjuguera de nouveau diversité et gratuité du 24 juin au 2 septembre prochains. Les recettes d'un succès populaire garanti avant l'heure.



Tal, Gérald de Palmas, Imany et Michel Fugain (de gauche à droite), quatre des têtes d'affiches du Festival Estival 2017.
Tal, Gérald de Palmas, Imany et Michel Fugain (de gauche à droite), quatre des têtes d'affiches du Festival Estival 2017.
la rédaction vous conseille
Dévoilée il y a plusieurs mois déjà, la programmation du prochain Festival Estival de Trélazé n'a déjà (quasiment) plus de secret pour nombre de ses fidèles. Mardi, elle a été présentée officiellement aux Anciennes Ecuries des Ardoisières, à deux pas de l'Arena Loire et non loin du Parc du Vissoir, les trois lieux où se déclinera de nouveau l'événement du 17 juin au 2 septembre.

17 juin ? Oui, oui et pas le 24 juin, date du premier concert, dans la mesure où c'est bien l'ouverture de l'exposition "Le monde tragi-comique de Joël Baudouin" qui, la première, marquera le coup d'envoi de l'événement culturel. Ce peintre et céramiste, décédé en 2013 à Durtal où il a mené l'essentiel de sa carrière, sera à l'honneur tout l'été à l'espace d'art contemporain des Anciennes Ecuries des Ardoisières. L'occasion de découvrir l'oeuvre foisonnante, mi-baroque, mi-surréaliste, de cet artiste, passé notamment par les ateliers de Fernand Léger et André Lhote à Paris, et installé un temps à Vallauris où il côtoya Picasso.

Foisonnante, l'étiquette colle plutôt bien aussi à la programmation musicale du festival, détaillée comme de coutume mardi par le député-maire de Trélazé, Marc Goua. Un édile ravi de pouvoir proposer cet été encore 18 spectacles gratuits, en respectant l'éclectisme musical qui caractérise depuis ses origines l'événement. Celui-ci sera inauguré le samedi 24 juin par le show "Gospel pour 100 voix", un spectacle qui met en scène, sous direction artistique américaine, des chanteurs de 25 pays différents, et cartonne partout en Europe depuis de nombreuses années.

Avec Tal (mar 27 juin), Gérald de Palmas (sam 1er juillet), Imany (merc 5 juillet) et le chanteur sénégalais Youssou N'Dour (mard 11 juillet), le festival enchaînera les têtes d'affiches dès ses deux premières semaines au Parc du Vissoir. La comédie musicale "In Terra : de Roche et de Roses" viendra s'intercaler le dimanche 2 juillet à l'Arena Loire et le rendez-vous annuel avec "NRJ In The Park", le méga-concert produit par la station radiomusicale nationale, devrait lui battre tous les records d'affluence (près de 40 000 personnes en 2016, SVP) le vendredi 7 juillet.

Autre succès populaire assuré, la venue à l'occasion du 14 juilllet de La Compagnie Créole, aux côtés de l'Orchestre Tacinelli. Bon pour le moral aussi, le registre jazz groovy-soul et la personnalité de Lisa Simone (18 juillet), "fille de", aujourd'hui affranchie de l'ombre artistique pesante de sa mère, Nina. 
 
Thylacine, Gavin James, Sabine Devieilhe, Michel Fugain, Stars 80...
On en arrive à l'une des nouveautés de cette édition 2017, un plateau proposé en partenariat avec la Sacem et Le Chabada, qui réunira le jeudi 20 juillet toujours au Vissoir, Thylacine, Babel et Rezinsky, soit trois des belles réussites musicales angevines de ces dernières années. A Angers Mag, partenaire de l'équipe Espoirs Chabada qui a compté ses artistes dans ses rangs, on applaudit évidemment cette initiative.

Les deux dernières dates de juillet verront se succéder à l'Arena Loire, le song-writer irlandais Gavin James, (22 juillet) et la soprano Sabine Devieilhe (23 juillet). Adoubé par Ed Sheeran dont il a assuré la première partie, signé par les plus grandes maisons (Sony en Europe et Capitol Records aux Etats-Unis), le premier est une voix en pleine ascension. Celle de Sabine Devieilhe lui a valu d'être élue Artiste Lyrique de l'année aux Victoires de la musique classique en 2015. Elle sera accompagnée par l'Ensemble Pygmalion dirigé par Raphaël Pichon, dans un programme consacré à Mozart.

Après la coupure du mois d'août, le Festival Estival renouera avec une autre de ses traditions, le "Tribute" en accueillant trois ex-chanteuses de Boney M, sans le mythique Bobby Farrell mais avec un  nouveau chanteur prénommé Orlando (vend 25 août). Le dimanche 27 août, le pianiste Eric Berchot dirigera l'ensemble du concerto Back to Bach, programme de reprise intégrale des oeuvres de Jean-Sébastien Bach. L'humoriste Christelle Cholet investira l'Arena Loire, deux jours plus tard.

Le 30 août, retour au Vissoir pour un "Concert mystère" dont le nom de l'artiste ne sera dévoilé que le 3 juillet, suivi dès le lendemain de Michel Fugain et de sa nouvelle bande de musiciens, Pluribus. Les projecteurs du festival s'allumeront une dernière fois le 2 septembre pour le retour du spectacle Stars 80. A défaut d'originalité, la garantie d'un nouveau succès populaire.


Un budget "1,5 millions d'euros" environ
Il faudra patienter un peu pour connaître le budget exact du Festival Estival 2017. Interrogé sur le sujet mardi, Marc Goua s'est montré peu disert sur le sujet, indiquant que l'évolution probable des exigences de sécurité pourrait contribuer à augmenter l'enveloppe cette année. "Il reste quinze jours pour convaincre quelques partenaires" a ajouté le député-maire de Trélazé, évoquant le chiffre d' "1,5 millions d'euros" et rappelant que ce coût était supporté aux 2/3 par les mécènes du festival ("Plus de 400 entreprises partenaires"). "Sans eux rien ne serait possible", a souligné encore Marc Goua, confirmant la poursuite de la réflexion autour de l'exploitation du site Napoléon, pour augmenter encore dans les années à venir la jauge du festival. 
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info










Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03