Festival des 3 Coups : "Les arts de la scène sont ancrés dans la culture angevine"


Rédigé par Quentin DAVEAU - Angers, le Vendredi 3 Mars 2017 à 10:00


Du 6 mars au 6 avril prochain, le festival des 3 Coups débarque à l'Université Catholique de l'Ouest pour sa 25e édition. Il s'agit du deuxième festival étudiant des arts de la scène en France. Rencontre avec Julien Francfort, le président de l'association qui organise le festival.



Julien Francfort est le président de l'association qui porte le festival Les 3 Coups.
Julien Francfort est le président de l'association qui porte le festival Les 3 Coups.
la rédaction vous conseille
A quoi ressemblait les 3 Coups il y a 25 ans ?

"A l'origine, il s'agissait simplement d'une option théâtre proposée aux étudiants en licences Lettres et Histoire de l'UCO. Les étudiants y préparaient une pièce et la jouaient en fin d'année devant leurs amis et leur famille. Cela leur permettait de se mesurer à un public. L'évènement durait alors une à deux semaines et servait surtout à valoriser le travail scolaire des étudiants."

A partir de quel moment ce rendez-vous est-il devenu un festival ?

"C'est en 2001 que l'association des 3 Coups est née et a pris en charge l'organisation de l'événement, qui est devenu un festival d'arts de la scène ouvert à tous les étudiants d'Angers. Chaque année, d'octobre à mars, plusieurs troupes se forment, montent leur propre pièce puis la jouent lors du festival, qui dure 1 mois. L'association les accompagne, en mettant à leur disposition tout ce dont ils ont besoin. L'événement a évolué d'année en année, avec par exemple la venue de pièces invitées, ou, comme pour cette édition, la présence d'un jury de professionnels qui récompensera les plus belles prestations."

Qu'est-ce qui vous pousse à continuer ce festival ?

"La motivation des étudiants qui y particpent. Le festival des 3 Coups offre une opportunité immense : pouvoir monter soi-même un projet théâtral et le jouer devant un public. Que l'on soit étudiant ou non, c'est une expérience unique ! C'est aussi l'occasion de découvrir d'autres rôles, comme celui de comédien, auteur, metteur en scène, technicien..."

Justement, des passerelles existent-elles entre le festival des 3 Coups et le monde professionnel ?

"Bien sûr ! On tient à ce que cela reste un festival amateur, mais certains anciens membres de l'association sont devenus des professionnels, comme Pierre-Olivier Banwarth (comédien et conteur) ou Emmanuel Dupont, le directeur du château du Plessis-Macé et fondateur du festival Très Tôt en Scène. Depuis cette année, nous organisons aussi des stages et rencontres avec des professionnels, à l'intention des membres de l'association. En ce sens, c'est vrai que le festival se professionnalise. Le contexte nous aide d'ailleurs grandement : Angers a la chance d'accueillir de nombreuses structures artistiques professionnelles comme Le Quai, le Centre National de Danse Contemporaine ou le Festival d'Anjou. Ce sont autant de structures qui font que les arts de la scène sont ancrés dans la culture angevine."

En tant que président de l'association, quels sont vos souhaits pour les prochaines éditions ?

"Que les 3 Coups deviennent ce qu'ils méritent d'être. Je sais, ça fait un peu prétentieux [rires], mais c'est ce que je pense. Nous souhaitons être des "amateurs professionnels". C'est à dire faire un festival de qualité tout en conservant cet esprit à la fois amateur et passionné qui caractérise les 3 Coups."

Pour cette édition, qui fête les 25 ans du festival, que comptez-vous faire de particulier ?

"Nous sommes en train de préparer une scénographie originale pour montrer l'envers du décor au public et raconter l'évolution des 3 Coups depuis leurs débuts. Une autre particularité de cette édition, et non des moindres, c'est la grande variété des oeuvres présentées. Il y a de tout : drames, comédies, oeuvres modernes ou classiques, pièces cultes ou créations originales, chant, cirque... Nous avons rarement eu une programmation si riche. Cette année, tous les arts de la scène sont à l'honneur !"

Du 6 mars au 6 avril, à 20h, du lundi au jeudi. Université Catholique de l'Ouest, 3 place André Leroy
Le programme sur
 https://les3coups.fr
https://www.facebook.com/troiscoupsfestival/?fref=ts

Et aussi...
A Angers, le printemps est placé sous le signe du théâtre et des arts de la scène. En tout, ce sont 4 festivals qui se partagent les planches, avec des propositions aussi variées qu'originales.
 
Le festival Art T Fac
Le collectif Fac'tuelles, composé de nombreuses associations étudiantes d'Angers, organise la 7e édition de son propre festival de théâtre étudiant amateur du 30 mars au 3 avril dans différents lieux d'Angers et de ses alentours. La programmation écclectique fait la fierté de ce festival, qui se fait côtoyer spectacles d'improvisation, contes pour jeunes publics ou encore adaptions théâtrales de films.
Du 30 mars au 3 avril. Théâtre du Champ de Bataille, château du Plessis-Macé, Espace Culturel de l'Université d'Angers
Plus d'informations sur festivalarttfac.wordpress.com
 
 
Le festival Très tôt en scène
Du 17 mars au 8 avril, le château du Plessis-Macé organise le festival Très tôt en scène pour la 19e fois. Au programme : des pièces professionnelles et amateurs ainsi que de nombreuses créations, à l'intention de tous les publics. Des animations auront également lieu, comme lors de la journée de clôture, où une déambulation est organisée, ponctuée par des scénettes amateurs de danse et de théâtre, suivie le soir de spectacles professionnels de danse.
Du 17 mars au 8 avril, Château du Plessis-Macé
Plus d'informations sur www.chateau-plessis-mace.fr
 
 
Le festival de la création universitaire
Du 28 mars au 7 avril, c'est au tour de l'Université d'Angers d'organiser son festival, avec, pour la cinquième année consécutive, un programme très dense, allant du théâtre à la photographie, en passant par le spectacle de rue et la danse.
Du 28 mars au 7 avril, Université d'Angers
Plus d'informations sur www.univ-angers.fr












Angers Mag