Film de Poche : Renoir au " Premiers Plans "

Le festival vu par ... les élèves du Lycée Auguste et Jean Renoir à Angers


Rédigé par cinéma-audiovisuel Lycée Renoir - Angers, le Samedi 25 Janvier 2014 à 10:32


Pour sa cinquième édition en 2013, le quotidien Ouest France proposait, dans le cadre du festival Premiers Plans, le concours Film de Poche avec comme idée de départ : « Si j'étais... » . Ouvert aux jeunes, les règles de ce concours, étaient très simples : que l'on soit cinéphile ou amateur, l'enjeu consistait à créer, à partir de son téléphone portable, un film d'environ deux minutes. Les films retenus furent primés au cours de cette 26e édition du festival Premiers Plans.



Les deux lycéens primés, sur le plateau de Radio Campus Angers
Les deux lycéens primés, sur le plateau de Radio Campus Angers
la rédaction vous conseille
Mercredi après-midi Antoine et Kaoane, les deux lauréats, dont le film fut retenu comme le coup de cœur des villes d'Angers et de Rennes, sont interviewés par Radio Campus Angers. « Mi-octobre, j'ai proposé à Antoine de participer à ce projet », annonce Kaoane à l'antenne. Les deux élèves sont en terminale littéraire avec option de spécialité cinéma-audiovisuel au lycée Auguste et Jean Renoir à Angers.

Ils ont pris les contraintes du téléphone portable comme un défi à relever et à expérimenter. « Au début, on n’avait pas vraiment d'idées fixes, elles sont venues petit à petit », confie Antoine, « Cependant nous étions déterminés à faire un film plein de références cinématographiques, comme un honneur à notre option ». En effet, leur court-métrage « Si j'étais un film » nous montre des petites parodies du cinéma, telles que Harry Potter, James Bond, Psychose ou encore Le Mépris.

« Cela nous a pris une après-midi entière pour filmer, sauf la scène de James Bond qui a été tournée à Londres », explique Kaoane, « en effet, en voyage scolaire à Londres, nous avons eu tout de suite l'idée de parodier James Bond avec un bus londonien en fond ». Cette imagination leur a permis de gagner le fameux prix, ce qui fut une grande surprise pour nos deux lauréats. « C'est une joie d'avoir été coup de cœur, nous avons été perçus comme des professionnels », confie Kaoane, « J'avais même du mal à y croire », avoue Antoine.

Ces deux élèves ont également répondu aux questions posées sur l'option cinéma audiovisuel au lycée Renoir. « Nous sommes très encouragés pour nos projets extra-scolaire, c'est une façon de nous améliorer ». Sous la tutelle de leurs professeurs Mathieu Haag, Anne Loiseau et de l'assistante technique Laurence Girard, les deux élèves de terminale expliquent la répartition des cours.

En terminale littéraire spécialité cinéma-audiovisuel, les élèves ont 5 heures de cinéma dans la semaine comptant 2 heures de réalisation et 3 heures d'analyse. « Nous avons notre tournage de film de bac fin janvier et mi-février » annonce Antoine, « C'est une certaine pression mais également de l'excitation ». En effet, dès le mois de septembre, les élèves de terminale devaient écrire un scénario chacun pour, à la fin, voter pour trois films à tourner. Ils ont ensuite composé les groupes et travaillé l'écriture du scénario, ils ont recherché des acteurs et organisé leur tournage pendant plus de 3 mois sous les précieux conseils des professeurs et intervenant professionnels.

Kaoane et Antoine ne manquent pas de citer leur ancien professeur Louis Mathieu qui revient de temps à autre donner des conférences au lycée Renoir : « Il communique l'amour du cinéma à ses élèves car il y porte un grand intérêt, dès qu'il parle tout le monde l'écoute avec attention » affirme Kaoane. « C'est un personnage mythique pour notre option, il est comme un géant du cinéma », avoue Antoine.

En pleine période post-bac, les deux étudiants ont parlé de leurs projets d'études concernant l'audiovisuel : « Nous aimerions continuer dans des BTS audiovisuel et continuer dans le cinéma », avant de finir « Peut être que plus tard, nous serons réalisateurs aux Premiers Plans puis des secondes de notre lycée viendrons nous voir pour une interview made in Renoir ».

Mélodie Macé

Si j'étais ... un film de Antoine et Kaoane













Angers Mag