Fin de vie : "Quid d'un débat serein sur le suicide assisté ?" (C.Bouchoux)


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 26/04/2013 - 15:25 / modifié le 26/04/2013 - 21:59




Pour la sénatrice Corinne Bouchoux (EELV), la loi Léonetti est insuffisante.
Pour la sénatrice Corinne Bouchoux (EELV), la loi Léonetti est insuffisante.
Corinne Bouchoux, la sénatrice angevine d'Europe Ecologie Les Verts (EELV), a interpellé jeudi au Sénat, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, sur la question de l'assistance à la fin de vie.

" Pouvez-vous nous donner des nouvelles de la proposition 21 du candidat François Hollande qui s'était prononcé pour le choix d'une fin de vie digne pour chacun ? Quid d'un débat serein sur la fin de vie assistée, le suicide assisté ? Avez-vous un calendrier à nous proposer ? " a demandé en particulier la parlementaire, tout en indiquant que, selon elle, "la loi Leonetti reste insuffisante".

En l'absence de Marisol Touraine, c'est Michèle Delaunay, la ministre déléguée en charge des personnes âgées et de l'autonomie qui lui a répondu, rappelant que François Hollande, la suite de la remise du rapport Sicard en décembre, avait "pris acte de la nécessité d'améliorer la prise en charge de la fin de vie : insuffisante formation des médecins, insuffisante prise en charge à domicile." Et indiquant que des mesures devraient être annoncées pour améliorer cette prise en charge, par les ministères de la santé et de l'enseignement supérieur.

Elle rappelé aussi que le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), avait été saisi pour voir dans quelles mesures améliorer la loi Léonetti et examiner en particulier "selon quelles modalités et conditions permettre à un malade conscient et autonome d'être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre un terme à sa vie et comment rendre plus dignes les derniers instants d'un patient dont le traitement est arrêté à sa demande ou à celle de sa famille."


















Angers Mag