Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Finale Ligue Magnus : " Angers aurait aussi fait un beau champion "


Rédigé par - Le Dimanche 6 Avril 2014 à 21:02


Les Ducs d'Angers sont, pour la deuxième année consécutive, vice-champions de France de hockey sur glace. Ils se sont inclinés, cet après-midi, à Briançon (5-1) et perdent donc cette série (4-3). Après avoir mené au score, les Angevins n'ont pas réussi à forcer le verrou briançonnais. En revanche, les Diables Rouges ont su profiter des quelques erreurs angevines pour devenir champions de France.



Les Ducs d'Angers n'ont pas démérité. Ils ont même fait une sacrée saison !
Les Ducs d'Angers n'ont pas démérité. Ils ont même fait une sacrée saison !
Oui, Luciano Basile, l'entraîneur des Diables Rouges, a raison. Interviewé par L'Equipe 21 en fin de rencontre, le coach de Briançon n'a pas été avare de compliments pour son adversaire : "Angers aurait aussi fait un beau champion car ils ont joué avec leur cœur."

Oui, les Ducs d'Angers ont du cœur et ils l'ont prouvé une nouvelle fois dans l'antre de René Froger à Briançon.

En ouvrant la marque tout d'abord grâce à Walls. Sur un contre rondement mené, Campbell fixait la défense mais voyait son shoot contré. Walls récupérait le palet et tirait du revers. Le puck glissait alors sous les jambières de Quemener (2'29 : 1-0).

La vingtaine de supporters angevins ayant fait le déplacement exultait dans une patinoire silencieuse car gardant à l'esprit la règle en cours de cette série de finales : la première équipe qui marque ressort victorieuse au buzzer final.

Malheureusement pour les Ducs, cette statistique n’était pas respectée dans ce match 7... Et Briançon allait, comme dans tous les autres matchs de cette finale, se servir d'un de ses atouts : leur puissance de powerplay.

Dès la première pénalité concédée par les Ducs, les Diables Rouges profitaient de la supériorité. Bisaillon shootait de la bleue et voyait son tir dévié par Tarantino dans la cage d'un Hardy totalement masqué (12'22 : 1-1).

Dans le reste de ce premier tiers, les Ducs d'Angers se montraient toujours aussi solides défensivement et tuaient une nouvelle pénalité. Mieux, Walls était à deux doigts de tromper Quemener dans les ultimes secondes du tiers.

Briançon met Angers KO

Briançon revenait plus fort dans le deuxième tiers et multipliait les shoots sur le portier angevin. L'orage passé, les Ducs avaient alors l'occasion de reprendre l'avantage sur une supériorité numérique. Quemener sortait tous les tirs angevins et quand le portier des Diables était battu, c'est sa barre transversale qui le suppléait sur un tir de Crowder, bien décalé par Skinnars (34è). Le temps fort angevin était alors brutalement stoppé par une double infériorité angevine.

Après avoir posé son jeu en attaque, Briançon prenait les devants grâce à Chakiachvili qui, à la bleue, envoyait un missile dans la lucarne gauche d'Hardy (37'05 : 2-1). Les Angevins étaient sonnés et, alors qu'ils étaient toujours à quatre contre cinq, encaissaient un nouveau but de Raux, 13 secondes après le deuxième but des Diables Rouges (37'18 : 3-1). En moins d'une minute, les Diables venaient de faire plier les Ducs.

Mais, Angers a du cœur et croyait toujours à la victoire surtout quand une pénalité était sifflée en toute fin de tiers. Simon Lacroix avait alors l'occasion de préparer un powerplay décisif durant la pause. Malheureusement, les Ducs n'arrivaient pas à poser le palet dans la zone défensive de Briançon et les hommes de Luciano Basile tuaient la pénalité.

Un but était alors refusé pour les Diables suite à une cage déplacée (44è) mais, Briançon frappait à nouveau quelques temps plus tard. Profitant d'un perte de palet angevine en zone neutre, le capitaine Bernier fusillait Hardy d'un tir précis et puissant dans le but angevin (46'28 : 4-1). Ensuite, Kearney participait à la fête briançonnaise en déviant une passe de Bernier (47'18 : 5-1).

Le Diables de Basile sacrés

Réguliers tout au long de la saison, les Diables Rouges n'ont quasiment jamais douté (hormis dans cette finale) en Ligue Magnus. Après 80 années d'existence, le club des Hautes-Alpes a décroché le premier titre de champion de son histoire.

Une puissance en powerplay additionnée à un effectif large, riche de joueurs d'exception (Kearney, Quemener, Bernier, Labrecque) et gouverné de main de maître par le technicien de génie Luciano Basile font de Briançon un beau champion de France. Le coach briançonnais sera d'ailleurs le premier à féliciter Angers et tout son staff pour leur beau parcours. Chapeau et félicitations M.Basile !

Les Ducs d'Angers n'ont pas démérité dans cette série et grâce à de valeureux efforts, ils ont poussé Briançon à disputer un match 7 dans cette finale. Les partenaires de Jonathan Bellemare n'ont donc pas à rougir de cette défaite, pas plus que de leur campagne 2013-2014 qui restera gravée à une bonne place dans l'histoire du club.

Résumons : une Coupe de France remportée 4-0 face à Rouen, une demi-finale de Ligue Magnus gagnée de nouveau face à Rouen (qui restait sur 4 titres consécutifs) et, pour finir, un (troisième) titre de vice-champion de France glané face à une très belle équipe des Diables Rouges. Messieurs les Ducs, bravo pour cette belle saison !




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur