Finances, la Région participe au lancement de l'Agence France Locale


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 24/10/2013 - 07:28 / modifié le 24/10/2013 - 07:28


Onze collectivités locales françaises ont donné officiellement naissance mardi à Paris à l'Agence France Locale. Un outil de financement appelé à pallier à l'avenir aux crises de liquidité de ses membres. Tout en respectant une certaine éthique financière. La Région Pays-de-la-Loire fait partie de l'équipe.



Les représentants des onze collectivités fondatrices de l'Agence France Locale. On reconnaît Jacques Auxiette (deuxième en partant de la gauche), mais aussi Gérard Collomb, président du Grand Lyon, Alain Juppé, maire de Bordeaux, ou encore Hervé Gaymard (juste à sa droite), le président du Conseil Général de Savoie.
Les représentants des onze collectivités fondatrices de l'Agence France Locale. On reconnaît Jacques Auxiette (deuxième en partant de la gauche), mais aussi Gérard Collomb, président du Grand Lyon, Alain Juppé, maire de Bordeaux, ou encore Hervé Gaymard (juste à sa droite), le président du Conseil Général de Savoie.
La crise financière a laissé des traces dans les couloirs de certaines collectivités locales françaises. Et pas seulement de celles qui s'y sont fait des sueurs froides en prenant la mesure de la "toxicité" de certains de leurs emprunts.

Non, l'une des difficultés pour les communes, communautés urbaines, conseils généraux ou régionaux durant les années 2011 ou 2012 fut tout simplement de pouvoir accéder au crédit sur un marché financier asséché par la peur et les mesures de sécurité.

C'est l'une des raisons, souvenons-nous, qui a poussé la Région Pays-de-la-Loire à lancer deux emprunts obligataires auprès des particuliers pour contribuer à financer par exemple son soutien au développement économique ou à l'innovation. Un succès qui a permis de réunir près de 180 millions d'euros.

D'où l'intérêt manifesté par le Conseil régional pour le projet de lancement, à l'échelle de la France, d'une agence de financement des investissements locaux. Longtemps repoussée par Bercy, le projet vient de franchir une étape décisive vers sa réalisation, en se dotant mardi à Paris d'une structure juridique.

Son président est aussi celui de l'Association des maires de France, Jacques Pélissard, par ailleurs maire UMP de Lons-le-Saunier. Mais on retrouve dans son conseil d'administration des élus de tous bords politiques : Alain Juppé (UMP, Bordeaux, Gérard Collomb (PS, Grand Lyon), Martine Aubry (PS, LIlle Métropole), Hervé Gaymard (UMP, Conseil Général de Savoie) ou encore Jérome Guedj (PS, Département de l'Essonne).

"Les collectivités locales sont parvenues à une responsabilité de gestion (à rebours du rapport de la Cour des Comptes) en créant entre elles, et sans garantie de l’Etat, un outil de financement qui permet à la fois de moraliser les pratiques et en même temps de bénéficier de conditions de financement bonifiées" s'est réjouit Jacques Auxiette, membre du Conseil d’administration et président du Conseil régional des Pays-de-la-Loire.

Cet outil, précise la Région, reposera sur cinq grands principes : 1. son portage à 100% par les collectivités locales et à leur profit; 2. l'absence de mécanisme de garantie de l'Etat; 3. le regroupement de l’ensemble des strates territoriales (communes, départements, régions); 4. la sécurisation de l’accès à un financement au meilleur coût; 5. l'exclusion de tous produits complexes conformément aux principes que s’est fixés la Région dans sa Charte régionale de déontologie financière.

L'Agence France Locale espère octroyer son premier prêt d'ici à la fin de l'année 2014.

Pour en savoir plus, lire cet article très complet de La Gazette des Communes : "L'Agence France local existe"


















Angers Mag