Florian Santinho suspendu "de la vie de la majorité" pendant un mois


Rédigé par - Angers, le 09/09/2016 - 17:55 / modifié le 12/09/2016 - 11:14


Adjoint à la Vie Étudiante et à la Jeunesse de la Ville d'Angers, Florian Santinho a été "suspendu de la vie de la majorité municipale durant un mois", en début de semaine. S'il n'est pas démis de ses fonctions ni ne se voit retirer ses délégations, cette sanction ressemble tout de même à un sérieux camouflet et semble liée à son attitude depuis plusieurs mois, notamment dans la "vie de groupe".



Florian Santinho (UDI) est suspendu pendant un mois de la vie de la majorité municipale angevine.
Florian Santinho (UDI) est suspendu pendant un mois de la vie de la majorité municipale angevine.
la rédaction vous conseille
Il n'y a pas de fumée sans feu. En tout début de semaine, un commentaire d'un lecteur (presque) avisé s'étonnait de voir l'adjoint au maire, Florian Santinho (UDI) s'afficher aux côtés de Christophe Béchu lors de la traditionnelle visite de chantier et de rentrée du premier édile, assurant qu'il avait été démis de ses fonctions par le maire.
Renseignement pris, le commentaire s'avérait sans fondement... mais pas totalement à côté de la plaque. L'adjoint à la Vie Étudiante et à la Jeunesse de la Ville d'Angers a depuis été suspendu de la vie de la majorité municipale durant un mois. S'il n'est pas question de le démettre de ses fonctions ou de lui retirer ses délégations, Florian Santinho subit ainsi un vrai coup d'arrêt politique, venu de ses propres rangs.
 
La goutte d'eau qui a fait déborder le vase ? L'interview donnée la semaine passée à Ouest-France (jeudi 1er septembre), dans laquelle le centriste explique son ralliement à Emmanuel Macron, dans la course (encore hypothétique) à la présidentielle 2017. Une interview qui n'est pas du tout passée dans les rangs de la majorité, Christophe Béchu en tête.

Et ce n'est pas tant le fond des propos de Florian Santinho qui a déplu -"ça n'est pas lié à sa prise de position politique : la pluralité s'est déjà exprimée et s'exprimera de nouveau au sein de la majorité", explique Christophe Béchu- que la forme : "C'est une décision politique personnelle qui n'implique pas la municipalité", avance Florian Santinho dans Ouest France. Une sortie médiatique qui ne serait que la partie émergée de l'iceberg. "Quand on est élu sur une liste, on appartient à un collectif, avec des règles qui s'appliquent. Il y avait déjà plusieurs avertissements, des leçons qui n'ont pas été entendues. Devant l'exaspération de l'écrasante majorité du groupe, j'ai donc pris cette mesure, que je n'avais pas prévue de rendre publique...", poursuit le maire d'Angers.

Au tout début de l'année, son ambition à peine voilée de se présenter à la présidence de l'UDI départementale en remplacement de Michel Piron avait déjà passablement agacé dans les rangs de la majorité, notamment parce que ses déclarations allaient à l'encontre d'un des principes de campagne de l'actuel majorité : les gens élus n'auront pas de responsabilité dans les partis politiques.
 
Voilà donc Florian Santinho puni pour un mois, sans pour autant perdre son aplomb : "La première des dignités et des fidélités, c'est de respecter les fonctions de chacun. Le maire et moi savons ce qui ressort de l'échange que nous avons eu", explique celui qui assure n'avoir "ni rancœur, ni amertume. J'ai fait ce qui me semble juste pour Angers et les Angevins en soutenant Christophe Béchu en 2014, puis pour la France, en supportant Emmanuel Macron. Je ne changerai pas de cap : peu importe les intempéries, ce qui compte, c'est d'arriver à bon port", conclut-il.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

6.Posté par Bernard le 12/12/2016 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne comprends pas qu'on puisse "sanctionner" pour avoir donné son opinion concernant Mr Macron , d'autre part, la "punition" me rappelle celles données á l'école !
Quant aux propositions faites par E. Macron, je les trouve très intéressantes...

5.Posté par soimeq le 12/09/2016 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un bel arriiviste du même tonneau que ses maître E.M., C.B., N.S. et consorts.

4.Posté par Bobosse le 11/09/2016 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Une décision politique personnelle qui n'implique pas la municipalité" = un conflit d’ordre privé qui ne devrait pas faire l'objet d'une sanction concernant son mandat d'adjoint.

Les angevins devraient par ailleurs être informés des motifs précis de cette décision qui touche l'exercice des fonctions d'un de leurs élus.

3.Posté par Regis le 10/09/2016 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une sanction politique pour avoir de l'ambition ... Monsieur Bechu aurait-il peur de santino, le jeune Macron du 49 !

2.Posté par Laurent le 09/09/2016 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pfuuu... Pour une fois qu'on avait un Elu sympa jeune et compétent, il se fait bâcher par le baron noir de notre ville !

1 2














Angers Mag