Foire Expo d’Angers : l’Inde comme si vous y étiez


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 16/04/2010 - 22:26 / modifié le 17/04/2010 - 16:33


Pour son édition 2010, la foire Expo d’Angers, accueille cette année « l’Inde des Maharadjas. Proposée par l’équipe de Caen expo, cette exposition installée dans la salle Amphithea offre aux visiteurs, pendant toute la durée de la foire, un fabuleux voyage au Rajasthan, province indienne des palais somptueux, des parfums, des divinités et des couleurs.



Foire Expo d’Angers : l’Inde comme si vous y étiez
la rédaction vous conseille
Conçue comme un étonnant périple au cœur de l’Inde du temps des Maharadjas, c'est-à-dire avant l’indépendance de 1947, l’exposition événement proposée par Caen expo et dont Angers à la primeur, emmènera les visiteurs au pied du Taj Mahal, dans la province des rois : le Rajasthan.

L’équipe du parc des expositions de Caen, structurée pour préparer et monter ce type d’exposition itinérante n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’elle a déjà réalisé « les trésors de la Chine impériale » en 2007 et « l’or sacré des Incas » en 2008.

« Tout est parti d’une idée originale. Ensuite je suis partie deux mois en Inde, sac au dos, pour faire des repérages » précise Margaux Delassus, attaché de presse de Caen Expo et exploratrice à ses heures. « Une fois le thème cerné, le chef de projet, l’agence de communication et un photographe, sont retournés 4 fois en Inde, pour établir les contacts, récolter les informations, trouver les éléments qui nous permettront de monter l’exposition ». Ensuite c’est l’équipe normande qui a pris le relais pour assembler les éléments, pour la foire de Caen, en premier lieu, et ensuite pour toutes les structures qui en feront désormais la demande.

« Nous avons mis l’Inde en boite, c'est-à-dire que nous avons récréé plusieurs atmosphères, chacune d’elles contenant des éléments significatifs de l’Inde » poursuit Margaux Delassus. Ainsi, sur près de 1500 m2, les visiteurs vont déambuler dans ces espaces thématiques, des scénographies, qui les aideront à s’immerger progressivement dans l’univers des Maharadjas du Rajasthan.

Sans dévoiler l’ensemble de l’exposition, la déambulation indienne débute par une salle de bienvenue de couleur rose, laquelle symbolise la bienvenue chez les hindous. Suit une galerie de portraits des maharadjas qui ont occupés les citadelles de Jaipur, Jodhpur, Udaipur, Puschkar…, de l’épopée moghol, en passant par les premiers Rajpout et l’incroyable destinée des familles princières.

D’autres salles présentent les bijoux, des porcelaines, des sculptures, de meubles royaux, des œuvres d’art Rajpout, la chasse au tigre royal et sa réinsertion dans l’Inde d’aujourd’hui, les divinités, les parfums, les odeurs, et même les plus fabuleux diamants et pierres précieuses ayant appartenu aux différentes dynasties hindous. Tout y est ou presque, même les « rickshaws », les « auto-rickshaws » et les motos qui permettent de transporter les voyageurs dans les villes surpeuplées de l’Inde.

L’Inde des Maharadjas c’est aussi quelques faits marquants comme la fabuleuse histoire de Gayatri Devri, princesse de Jaipur et épouse du Maharadja de Jaipur, la reconstitution de palais royaux, d’un campement pour la chasse au tigre, la présentation d’une collection de vêtements traditionnels, saris et turbans, ainsi qu’une collection des plus belles pierres précieuses, fausses bien sûr.

Un village composé de boutiques d’artisans indiens, d’un salon de thé, d’un restaurant de spécialités indiennes, le Ganesh, et accompagné de spectacles traditionnels avec les gitans du Radjasthan, complète l’exposition – événement et la visite dans une Inde un peu « kitsch ».

L’exposition « l’Inde des Maharajas » est ouverte pendant toute la durée de la Foire Expo d’Angers, du samedi 17 au Dimanche 25 Avril. Tous les jours de 10h à 19h, 20h les deux samedi et 22h les mardi 20 et vendredi 23 Avril.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag