Foire Saint-Martin : le grand frisson


Rédigé par - Angers, le 11/11/2012 - 10:11 / modifié le 11/11/2012 - 10:18


Événement incontournable de la fin d’année à Angers, la Foire Saint-Martin, 388e du nom, a ouvert ses portes ce samedi 10 novembre sur la place de la Rochefoucault. Jusqu’au 2 décembre, les amateurs de sensations fortes vont pouvoir s’en donner à cœur joie avec des attractions qui décoiffent.



Des attractions toujours très spectaculaires, c'est ce qui fait le succès de la Foire Saint Martin
Des attractions toujours très spectaculaires, c'est ce qui fait le succès de la Foire Saint Martin
Il y avait foule ce samedi dans les allées de Foire Saint Martin. Beaucoup de monde, mais peut-être un peu moins que d’habitude. Avec des tarifs qui s’échelonnent entre 3.5 et 5 € l’entrée, ce sera certainement difficile pour certaines familles, encore plus que les années précédentes.

Si les plus petits se contentent des petits manèges, plutôt accessibles, les plus grands sont le plus souvent attirés par les attractions à sensation, celles où l’on monte par grappe, dans d’énormes balanciers capables de vous soulever le cœur à chaque passage au ras du sol. Avec « Toxic », « Power Max », « Crazy Dance » et « Oxygen », quatre des plus spectaculaires installations de cette foire Saint Martin 2012, les adolescents et jeunes adultes vont avoir de quoi se faire peur quelques instants. Absente cette année, la grande roue sera installée place Lorraine, pendant la période de Noël.

La Foire Saint-Martin qui se déroule chaque année en plein centre-ville, a attiré 350 000 visiteurs l'an dernier. Pour chacun c'est un moment de bonheur et de frisson, au milieu des néons multicolores, les palais des glaces ou de l’horreur, les pommes d’amour et les chichis. Un temps fort pour les familles qui laissent chaque soir entre 20 et 50 euros, un prix qui n’est certainement pas à la portée de toutes les bourses, à un peu plus d’un mois de Noël.

Si les grandes attractions, dont le prix est le plus élevé peinent parfois à remplir leurs sièges, ce sont surtout les vendeurs de friandises qui faisaient un peu la tête lors de ce premier jour. Comme il faut rogner un peu sur le prix de la soirée, ce sont eux qui servent de variable d’ajustement. « Les gens viennent pour s’amuser, ils privilégient les attractions et rognent sur les à cotés », nous confiait un vendeur de friandises. Sur les six vendeurs de son stand, un seul était vraiment occupé, les autres attendaient sagement le client, lequel, lorsqu’il s’arrêtait consommait le minimum, histoire de se caler une dent creuse.

En ce premier samedi certains visiteurs venaient prendre la température, permettant aux plus petits d’en prendre plein les yeux, le nez et pour certaines attractions, plein les oreilles. « Papa, maman, je veux monter dans celui-ci », criait un bambin, proche de l’hystérie. « Non, pas ce soir», répondaient les parents, et peut-être jamais d’ailleurs, les conditions financières ne le permettant sans doute pas.

Car c’est aussi ça la Foire Saint Martin : un moment de détente pour des familles au bord de l’asphyxie, qui aimeraient bien offrir un petit tour à leurs enfants et qui ne le peuvent pas. Alors ils font semblant, venant tout juste s’imprégner des odeurs et des bruits, apprécier l’ambiance, en se disant : « un jour peut-être ». Reste les adolescents et les jeunes adultes, qui à défaut de sortir en boite ou au bar voisin, viennent dépenser leur argent de poche, dans les manèges à sensation, juste pour se vider la tête et oublier quelques instants, eux aussi, les difficultés de la vie.

Heureusement chaque année des réductions de 30 à 50% sont régulièrement organisées sur certaines attractions, grâce à certaines enseignes et structures angevines, quand ce n’est pas par les forains eux-mêmes.

Foire Saint-Martin, place de La-Rochefoucault : du 10 novembre au 2 décembre, les vendredis et samedis de 14 h à 1 h, les mercredis et dimanches de 14 h à minuit.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Emmanuel le 12/11/2012 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai grince des dents en lisant cet article, surtout a la fin...avec le paragraphe commencant 'un moment de détente pour des familles au bord de l’asphyxie, qui aimeraient bien offrir un petit tour à leurs enfants et qui ne le peuvent pas' ...C'est completement n'importe quoi! quel article deprimant et mal ecrit! Ouaaai! la foire saint Martin et puis quelques lignes dessous on a l'histoire de Causette qui n'a pas 3 Euros pour se payer un chichi et va devoir retrouver sa boite en carton sous l...

2.Posté par dugasem le 12/11/2012 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ emmanuel

Dans quel monde vivez vous ? Celui des bisounours, ceux que l'on trouve sur les stands de la foire. Je suppose que vous faites partie de ces gros capitalistes pourris et sans scrupules qui se moquent de la misère du monde.
Oui il y a des gens qui crèvent la fin et essaient de se détendre en venant à la foire St Martin et ce ne sont pas des SDF. Demandez aux gens qui ont perdu leur emploi ce qu'ils en pensent.
Contrairement à ce que vous écrivez je trouve que cet article reflète bien l...

3.Posté par Willy le 13/11/2012 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et bien ça barde à Angers! voilà un sujet bien polémique, la Foire St Martin! qui l'eût cru, chichi cru?

4.Posté par Virgile le 16/11/2012 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article bien ecrit et photos tres belles. Le meilleur site d'info de l'agglomération tout simplement, je précise que j'ai aucune part dans ce canard respectable et ne travail pas non plus pour lui...ça c'est dommage par contre! :)















Angers Mag