François GRETHER : grand prix de l’Urbanisme 2012


Rédigé par - Angers, le 01/06/2012 - 08:30 / modifié le 01/06/2012 - 08:38


Retenu par la Ville d’Angers pour le projet d’aménagement des Rives de Maine, l’architecte-urbaniste François Grether a reçu hier 31 mai, le Grand Prix de l’Urbanisme 2012. Ainsi l’a annoncé le ministère de l'Égalité des territoires et du Logement.



François Grether, second à gauche, entouré de son équipe, lors de la présentation des projets d'aménagement des Berges de Maine aux angevins
François Grether, second à gauche, entouré de son équipe, lors de la présentation des projets d'aménagement des Berges de Maine aux angevins
la rédaction vous conseille
Né en 1941 à Dijon, François GRETHER a exercé, de 1970 à 1992, à l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur) en tant que responsable d'études. Depuis 1992, il est à la tête de sa propre agence. Pour le ministère, François Grether a « au sein de l'APUR impulsé une approche renouvelée des documents d'urbanisme au service du projet urbain et architectural ainsi que la recomposition de friches urbaines dans une approche de rééquilibrage des territoires fondée sur la qualité de vie et le soin des paysages ».

Le grand prix de l'urbanisme lui sera remis lors d'une cérémonie officielle en décembre.

« J’ai appris ce soir avec une grande émotion que François GRETHER était le nouveau Grand Prix de l’Urbanisme 2012 », déclarait hier Frédéric BEATSE, le maire d’Angers, lequel a retenu la proposition de l’architecte urbanisme et de son équipe pour l’aménagement des Berges de Maine.

« Durant cette année qui vient de s’écouler, les Angevins ont été nombreux à croiser François Grether sur les rives de la Maine, à discuter et échanger avec lui pour finalement retenir son projet », poursuit le maire, plutôt satisfait du choix de sa ville.

Selon le maire d’Angers, qui considère que le projet des Berges de Maine aurait justifié à lui seul le Grand Prix de l’Urbanisme, « François Grether a non seulement fait preuve d’un immense professionnalisme, mais aussi d’une sensibilité que l’on retrouve à chaque étape de son projet. Il nous livre une vision d’Angers pleine d’évidence, d’humanité, de respect pour le patrimoine vivant et bâti, d’espoir dans l’avenir des villes ».

Pour la Ville d’Angers, avec un architecte-urbanisme détenteur de ce prix très convoité dans la profession, il est sûr que le projet angevin s’annonce sous les meilleurs auspices. « C’est pour les Angevins un élément supplémentaire de confiance dans la démarche de François Grether. Bravo à lui », conclut le maire.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Jean-Michel le 10/06/2012 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A propos d'urbanisme, on peut dire qu'on est servi : les rues sont de plus en plus étroites, sans jamais assez de places où se garer, et les parkings sont tous payants, même pour 5 ou 10 mn. Résultat : on circule difficilement, et on voit des véhicules garés n'importe où, en double file ou sur les trottoirs, le dimanche ou le samedi soir, lorsqu'il y a une manifestation, un spectacle ou un évènement quelque part. D'autre part, on n'a pas de marché couvert, et les marchants n'ont pas beaucoup ...

2.Posté par Yannick Sourisseau le 10/06/2012 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Jean Michel,

Vous l'aurez-compris, à Angers tout est fait pour que les voitures ne circulent pas en centre ville, ou pas trop et que les consommateurs, s'il en reste, prennent le tram ou un vélo. Personnellement je suis plutôt favorable à cette démarche. Mais pour cela il faut un réseau tram plus étoffé.

L'inconvénient majeur c'est que les consommateurs préfèrent la voiture et vont là où ils ont de la place c'est à dire dans les grandes surfaces périphériques et le commerce du centre s...








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com