Françoise Le Goff, le social change de visage

Les portraits de l'année #10


Rédigé par Yves Boiteau - Angers, le 03/01/2016 - 07:30 / modifié le 25/12/2015 - 17:11


Depuis 22 mois, cette centriste pilote discrètement la politique de la ville d’Angers en matière de solidarités. Le prolongement d’une carrière vouée à l’action sociale qu’elle n’imagine plus sans « réciprocité ». Quitte à bousculer certaines habitudes…



Françoise Le Goff au Centre des Congrès, le mercredi 30 septembre dernier. Elle y présidait la Rentrée des solidarités organisées par le Centre communal d'action sociale.
Françoise Le Goff au Centre des Congrès, le mercredi 30 septembre dernier. Elle y présidait la Rentrée des solidarités organisées par le Centre communal d'action sociale.
la rédaction vous conseille
Une aide, une contrepartie. Depuis quelques mois, le principe fait causer dans la sphère sociale angevine. En clair, depuis que Françoise Le Goff, l’adjointe aux solidarités de Christophe Béchu, a commencé à appliquer cet engagement de campagne à la politique sociale de la ville. « L’argent ne vient pas de nulle part. Il faut restituer une fonction éducative à l’aide publique aux personnes en difficulté » résume-t-elle dans son bureau au 3e étage de l’hôtel de ville.

En exemple, elle cite le soutien au permis de conduire des jeunes (18-25 ans) en parcours d’insertion, en échange duquel ceux-ci doivent désormais servir 20 à 40 heures une association. Y compris au sein du CCAS, la mesure a fait grincer des dents. « J’ai le sentiment qu’on culpabilise plus les gens qu’on ne les responsabilise » pointe Rose-Marie Véron, l’ex-adjointe aux solidarités. « Il ne s’agit pas de rendre la vie plus dure à ceux qui sont dans le besoin. Mais de contribuer à ce que quelque-chose se tisse entre eux et la société » défend l’intéressée, venue à la politique sur le tard.
« Il ne s’agit pas de rendre la vie plus dure à ceux qui sont dans le besoin. Mais de contribuer à ce que quelque-chose se tisse entre eux et la société. »
L’anecdote peut prêter à sourire. C’est devant sa télé, écoutant François Bayrou, le président du MoDem lors de la campagne présidentielle de 2008, que Françoise Le Goff a décidé de s’engager. « Je l’entends dire : « J’ai besoin de vous ». J’ai pris ça pour un message personnel », rapporte-t-elle. Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas à 60 ans que la cinquième adjointe au maire d’Angers dans l’ordre protocolaire, s’est découvert une vocation. Originaire de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), elle y a grandi dans le bien nommé quartier commerçant du Dernier Sou, intégrant vite l’idée « qu’il faut pouvoir assumer seule la conduite de sa vie » : « Ma mère est devenue veuve à 51 ans. Pour subvenir aux besoins de la famille, elle a monté un magasin de fleurs en laissant croire qu’elle avait fait des stages. Savoir rebondir est une nécessité vitale. » A l’heure de s’orienter, la cheftaine scoute n’hésite pas : direction, l’école d’assistante sociale de Lille dont elle sort diplômée d’Etat en 1969.

Et 68 ? « Nous avons revendiqué des choses sur la responsabilité des femmes mais je n’ai dû défiler qu’une fois. Je n’aime pas les mouvements de foule et je n’ai jamais pu chanter l’Internationale. » Son premier poste conduit Françoise Le Goff à la CAF de… Boulogne-sur-Mer : « La crise n’était pas encore là, on intervenait auprès de familles confrontées à de grosses difficultés, souvent héréditaires mais moins nombreuses. Le travail individuel était possible. » Le Mans, Noyon (Oise), Tours, Le Mans de nouveau puis Angers… sa carrière lui permet d’éprouver très différemment le métier, depuis l’ombre administrative de la Caisse primaire d’assurance maladie de la Sarthe jusqu’à la responsabilité des 230 salariés de l’action sociale du Conseil Général d’Indre-et-Loire, époque « décentralisation du RMI » : « Une période extraordinaire. Il y avait les moyens pour expérimenter des choses en matière de logement, d’insertion, de formation. »
« C’est une bosseuse, méthodique et qui sait ce qu’elle veut. Elle n’est pas du tout dans une logique politicarde, ce qui fixe peut-être une fragilité de ce côté-là. » Bernard Dupré
Sa présence sur la liste de Christophe Béchu aux municipales de 2008 précipite sa retraite : « Pour certains, c’était manifestement une faute de goût d’être aux côtés du président du Conseil Général. » Elle découvre donc la vie municipale au sein de la minorité. « C’est une bosseuse, méthodique et qui sait ce qu’elle veut. Elle n’est pas du tout dans une logique politicarde, ce qui fixe peut-être une fragilité de ce côté-là » souligne Bernard Dupré, autre MoDem de l’équipe Béchu. Fidèle de Radio Classique, passionnée de théologie et de polars, François Le Goff en voit au moins une autre : sa difficulté « à se ressourcer » depuis son élection. Pas sûr que sa lecture du moment l’y aide : « Ca s’intitule « Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer » et traite de l’endoctrinement djihadiste de jeunes français : voyez, ça détend ! ».

Bio Express
1948. Naissance le 8 février à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais)
1969. Diplôme d’assistante sociale.
1977. Naissance de Matthieu, son premier enfant. Suivront Nicolas et Anne.
1995. Diplôme supérieur de pratique sociale.
1998. Accueille pendant neuf mois dans sa famille des réfugiés kosovars.
2002. Arrivée à Angers.
2008. Elue au sein de la minorité municipale.
2014. Elue au sein de l’équipe de Christophe Béchu, elle devient adjointe aux affaires sociales.
 



















Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06



cookieassistant.com