French Barber, coupes au poil et culture street

LA BOUTIQUE DU MOIS


Rédigé par Juliette COTTIN - Angers, le 12/05/2016 - 07:55 / modifié le 13/05/2016 - 08:21


Notre boutique du mois a ouvert début mars au 76rue Baudrière, à l'enseigne French Barber. Un nom qui dit beaucoup de l'état d'esprit de son créateur, Charles. Un coiffeur passionné de culture street et de rap américain.



French Barber, coupes au poil et culture street
la rédaction vous conseille
Charles, alias French Barber, a désormais pignon sur rue à Angers, rue Baudrière, tout près de Fleur d’eau. Installé depuis début mars, le jeune homme de 22 ans taille les barbes et propose exclusivement des coupes pour homme. Dans le salon au décor sobre et masculin, deux fauteuils de barbier trônent devant deux grands miroirs, des produits de soin pour la barbe et des vêtements de streetwear de marques américaines et anglaises attendent le client…

Accoudé au bar du salon où les passants peuvent venir se servir un café ou thé à emporter pour un euros, celui qui est allé jusqu’aux Etats-Unis pour se former a le style affûté de l’emploi : bouc, moustache relevée à la Dali – la même que son père –, casquette US et streetwear de la tête aux pieds… « Jusqu’à mes 18 ans, j’ai fait un apprentissage dans un atelier industriel, mais ça ne me plaisait pas du tout. J’ai donc cherché un métier, avec un côté artistique, qui me permettrait d’être autonome, de m’habiller comme je veux et d’être vraiment moi ! »

Formé auprès de barbiers américains

Pragmatique, ce fan de la culture street et rap américaine choisit la coiffure : « Des études courtes, une clientèle récurrente, un investissement de base limité et la possibilité de rester dans mon univers, tous les éléments étaient réunis ! » Son idéal ? Les salons des barbiers américains qu’il suit sur les réseaux sociaux. Son Brevet professionnel en poche, il s’envole pour le Texas, près d’Austin, dans le salon de Tim, barbier de son état, pour achever sa formation ès taille de barbe. « J’apprends le rasage à l’ancienne, les dégradés américains, différents styles de taille de barbe et je me plonge dans l’univers américain qui me fait vibrer depuis tout petit… », raconte-t-il.

Surtout, il profite du voyage pour rencontrer ses idoles au salon Grey Matter à Los Angeles et au Frank’s Chop Shop de New-York : « C’était un vrai aboutissement, c’est lui qui m’a donné envie de faire ce métier ! » De retour à Angers en octobre 2015, il décide de créer son propre salon. « Je ne trouvais pas d’endroit où j’avais vraiment envie de travailler, alors je me suis lancé dans mon projet. C’est une passion, donc je ne fais pas de différence entre ma vie et mon boulot et je suis là de 11h à 21h30, six jours sur sept ! Et ça marche encore mieux que ce à quoi je m’attendais… » À long terme, French Barber se verrait bien ouvrir d’autres salons, à l’image de ses modèles américains.
 
French Barber - 76 rue Baudrière - 02 85 34 19 52
facebook.com/FrenchBarber.store












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com