Fréquentation en baisse au salon de l’Habitat


Rédigé par - Angers, le 30/09/2014 - 08:02 / modifié le 13/10/2014 - 14:00


Dans un contexte économique contraint, les salons de l’Habitat et Maison Bois d’Angers ont accusé une baisse de fréquentation de 9% par rapport à l’an dernier. Mais ses organisateurs tentent de positiver, estimant que les porteurs de projets ont confirmé leur intérêt pour cette grande vitrine de la construction et de l’aménagement intérieur et extérieur.



Moins de public sur le salon bois, mais un public intéressé.
Moins de public sur le salon bois, mais un public intéressé.
la rédaction vous conseille
Dimanche après-midi, jour habituellement chargé, les exposants n’étaient pas optimistes. « Nous avons l’impression qu’il y a moins de monde que l’an dernier et surtout beaucoup de visiteurs qui ne s’arrêtent même pas au stand », déclarait un installateur de véranda. « Mais ne pas être présent, c’est aussi perdre en notoriété ».

Constat quasi unanime chez la plupart des exposants. Loin de se plaindre de l’organisation et de l’attrait de ce salon incontournable, ils mettaient en cause la situation économique. « Forcément, les acheteurs potentiels ont moins de pouvoir d’achat, alors ça se ressent sur les commandes », ajoutait un paysagiste aménageur extérieur. « Heureusement j’avais un bon carnet de commandes avant le salon. Ça rassure les clients de me voir ici. Ils viennent me saluer. Ça entretient les bonnes relations ».

Pour Angers Expo Congrès, organisateur du salon de l’Habitat et Atlanbois pour le salon Maison Bois, les deux salons organisés en parallèle ont « parfaitement rempli leur rôle de mise en relation entre les exposants et les porteurs de projet de construction et d’aménagement ». Et pourtant, avec 22 000 visiteurs en quatre jours, les deux salons ont perdu 2 000 visiteurs, soit près de 9% de fréquentation par rapport à l’an dernier.

« Les clients sont à la recherche de solutions économiques »

Le salon design des années 50 a excité la curiosité des visiteurs des plus jeunes et rappelé de bon souvenirs au plus agés.
Le salon design des années 50 a excité la curiosité des visiteurs des plus jeunes et rappelé de bon souvenirs au plus agés.
Le salon de l’habitat avec ses 300 entreprises, pour la plupart issues du Maine et Loire, a tenu ses promesses en matière de présentation de savoir-faire à des visiteurs sommes toutes intéressées par des solutions concrètes et des conseils professionnels. En tête de liste les vendeurs de poêles et chaudière à bois. « Les clients sont à la recherche de solutions économiques en matière de chauffage », soulignait un installateur plutôt ravi de la fréquentation sur son stand. « L’exposition « la joie de vivre » qui présentait le « design source » des années 50 a reçu un bon accueil », toujours selon les organisateurs.

Repositionné au sein du Hall Novaxia, entre le Grand Palais et le tout nouveau hall Ardésia, le salon de l’immobilier est devenu le passage obligé des visiteurs qui se rendaient vers le salon maison bois. Résultat, ce flux incessant a ravi les agents et promoteurs immobiliers en termes de flux, à défaut d'affaires. Mais comme pour les autres, une présence sur le salon, c’est une garantie de se faire connaître et peut-être conclure des affaires dans les mois à venir, si d’aventure la situation s’améliore. « Et pourtant les prêts sont au plus bas » avançait le représentant d’une grande marque de BTP pour se rassurer.

Malgré la conjoncture, le Salon maison Bois organisé par Atlanbois, association de promotion du bois en Pays de la Loire, a trouvé un équilibre entre l’offre et la demande. Désormais bien implanté « ce salon a suscité un vif intérêt chez des porteurs de projets soucieux de leur environnement », mais aussi à la recherche de solutions économiques en matière d’énergie. Malgré cette baisse de fréquentation, « l’édition 2014 confirme la place de marché essentielle que constituent ces salons dans les secteurs de la maison et de son aménagement », concluent les organisateurs.

La prochaine édition aura lieu du 25 au 28 septembre 2015.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com