Game Cash : du business pas virtuel


Rédigé par Patrick TOUCHAIS - Angers, le 19/10/2016 - 07:15 / modifié le 19/10/2016 - 21:56


Lancé en 2003 à Angers, Game Cash est devenu le spécialiste français du jeu vidéo d’occasion. Aux manettes de cette enseigne sous franchise, Philippe Cougé, qui compte ouvrir une trentaine de nouveaux magasins dans les cinq ans.



L’enseigne Game Cash, dont Philippe Cougé est le créateur devrait compter une centaine de boutiques à travers le monde d’ici cinq ans.
L’enseigne Game Cash, dont Philippe Cougé est le créateur devrait compter une centaine de boutiques à travers le monde d’ici cinq ans.
la rédaction vous conseille
Etre à la tête d’un réseau national de magasins d’achat-revente de jeux vidéo et consoles d’occasion, implique-t-il d’être un joueur passionné, voire forcené – un gamer comme on dit dans le milieu ? “Pas plus que cela”, sourit Philippe Cougé, PDG d’Intervalles, la SAS qui exploite l’enseigne Game Cash. En revanche, business man, là, pas de doute. Le Mayennais débarqué à Angers au début des années 1990, “pour les études”, a un sens des affaires bien affûté. Et ça ne date pas d’hier.

A 22 ans, il ouvre son premier magasin de vente de jeux vidéo sous franchise Dock Games, rue Boisnet à Angers. “En parallèle, j’étais aussi journaliste pour Ouest-France et je suivais des cours de droit”, raconte l’hyperactif patron, au débit de paroles aussi soutenu que sa boulimie de développement. Quatre ans plus tard, fini le journalisme et les études, il devient directeur du développement Europe de cette entreprise qui compte alors 120 magasins dans cinq pays.

L’envie de voler de ses propres ailes est forte. Il quitte Dock Games pour créer, en 2003, sa propre structure avec une idée aussi précise que visionnaire : proposer des magasins d’achat-vente de jeux d’occasion adossés à un site internet. Les prémices du commerce en ligne, que Philippe Cougé entend maîtriser en interne en recrutant ses propres informaticiens.
 
Objectifs ? Belgique, Dom-Tom, Amérique du Nord...
Une fois les bases posées, le PDG, associé à sa discrète épouse Véronique, poursuit le développement de son affaire. Il ouvre plusieurs boutiques en franchise à compter du milieu des années 2000, avant de racheter 24 magasins du concurrent britannique Game en 2013. Puis de nouveaux Game Cash s’épanouissent en Nouvelle-Calédonie, Cayenne et Belgique entre 2014 et 2016. Bilan du parcours : 200 emplois créés et une soixantaine de magasins arborant l’enseigne Game Cash, pour un chiffre d’affaires 2015 de 22 M€.

Mais Philippe Cougé entend passer le niveau supérieur. Objectif affiché dans les cinq ans : ouvrir neuf magasins en Belgique, couvrir tous les Dom-Tom avec dix sites supplémentaires, développer l’Amérique du Nord – les contacts sont déjà avancés à Montréal et le PDG va se pencher sur Austin via le jumelage entre Angers et la ville texane – et créer six magasins supplémentaires en propre. Car outre les magasins franchisés – gérés par des indépendants – Intervalles possède 4 magasins, dont celui d’Angers rue de la Roë. Et cherche une implantation idoine pour un second en périphérie. Et pour accompagner tous ces projets, la société veut réaliser une levée de fonds de 2 M€. Game is not over.

www.gamecash.fr












Angers Mag