Génocide Rwandais : l’association Survie 49 interpelle les Angevins


Rédigé par - Angers, le 08/04/2014 - 10:45 / modifié le 08/04/2014 - 10:45


Les cérémonies de commémoration du 20e anniversaire du génocide des Tustis au Rwanda ont débuté lundi à Kigali. La France qui soutenait le gouvernement Hutu de l’époque est considérée comme complice par le président rwandais Paul Kagame mais aussi par de nombreuses associations à l’exemple de « Survie » qui organisait samedi des rassemblements dans plusieurs villes de France, dont Angers



Le mouvement organisé par Survie 49 sur la place du Pilori à Angers
Le mouvement organisé par Survie 49 sur la place du Pilori à Angers
Lundi, lors de l’ouverture des cérémonies de commémoration du génocide rwandais, le président Paul Kagame s’en est pris de façon à peine voilée à la France sur son rôle toujours controversé durant les massacres des Tutsis en 1994. L’association « Survie », dont une antenne est installée à Angers, interpelle l’opinion depuis plusieurs années afin que l’implication de la France soit officiellement reconnue.

Samedi l’association organisait sur la place du Pilori à Angers ce qu’elle appelle un « porteur de paroles » dont l’objectif était de recueillir les réponses à la question de la responsabilité de la France aux passants et de les inscrire sur des panneaux exposés à la vue de tous.

Selon l’association une soixantaine de réponses a ainsi été recueillie au cours de l’après-midi. « La France, qui se dit pays des Droits de l’Homme, ne peut pas être complice », pouvait-on lire. Ou encore : « Oui c’est une évidence ! La France était présente et c’était la seule sur le terrain », « C’est dur en tant que citoyen français d’accepter cette idée », « Seule la justice peut donner la vérité sur les faits ». Preuve que les citoyens français s’interrogent sur cette page sombre de leur histoire africaine.

« François Hollande et Jean-Yves le Drian doivent briser la loi du silence »

Les réponses des Angevins à la question posée par l'association Survie
Les réponses des Angevins à la question posée par l'association Survie
Pour Pauline Tétillon qui représente l’association Survie 49, la notion de justice tombe à propos « Justice et vérité, c’est exactement ce que réclame Survie ». Elle le fait notamment par une pétition qui recueille à ce jour près de 4000 signatures. Signer la pétition

Par l’intermédiaire de cette pétition, l’association demande la levée du « secret-défense » sur les documents officiels (archives des opérations militaires françaises au Rwanda ou de l’Élysée). « Ces documents, ajoutés à ceux qui sont déjà publics permettront de faire toute la lumière sur le rôle exact de la France dans le dernier génocide du XXème siècle », soulignent les représentants de « Survie ». « C'est maintenant ou jamais : François Hollande et Jean-Yves le Drian doivent briser la loi du silence et nous devons nous mobiliser pour obtenir la vérité ».

Pour mémoire : en 1994, le génocide des Tutsi au Rwanda a fait entre 800 000 et 1 million de victimes, massacrées pour la seule raison qu’elles étaient tutsi ou opposées au génocide. ( pour en savoir plus )

Depuis 20 ans, les travaux de nombreux chercheurs, journalistes, juristes, organisations de la société civile et des rescapés et de leurs familles ont démontré l’implication française dans ce génocide. Des procédures judiciaires sont en cours, mettant potentiellement en cause l’État français. Mais ce dernier continue de nier son rôle, mettant même un frein à la justice, en ne donnant pas accès aux archives sur les opérations militaires françaises au Rwanda de l’époque.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Dumnacus le 08/04/2014 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le général Lafourcade, ancien chef du détachement de l'armée française a déclaré ce qui suit:

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/rwanda-le-general-lafourcade-en-colere-contre-les-accusations-genocidaires-du-president-kagame-7770986848

Point barre.

2.Posté par Ange20 le 08/04/2014 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non cher Monsieur, pas de point barre. Les citoyens français ne sont pas des militaires aux ordres de l'Etat ou des généraux. Ils ont le droit de savoir. Je comprends ce que dit le Général Lafourcade, il a peut-être raison, mais comment en être sûr ? Pourquoi l'Etat français ne veut-il pas rendre public les documents concernant l'opération Turquoise. La transparence permet d'éviter ce genre d'accusation, ce n'est pas compliqué. Un certain Cahuzac disait : "non je ne ment pas, je vous le dis d...

3.Posté par Dumnacus le 08/04/2014 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Ange 20,

L'Etat français, dans son silence, refuse de dénoncer la politique de François Mitterrand, chamioin des coups tordus, dans cette région de l'Afrique.
Quant au général Lafourcade, il témoigne de ce qu'il a vu à son arrivée au Rwanda, alors que les massacres duraient déjà depuis des mois.
Remarquons aussi que, comme par hasard, ce sont les soldats français, comme d'habitude, qui sont intervenus seuls dans l'inorance totale des autres pays, Belgique mise à part !
Le dictateur qui règne...

4.Posté par mundele le 12/04/2014 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne peut pas parler du Rwanda en 1994 sans parler des USA, Uk, Canada et Israel, c'est nous montrer une seule face de la pièce... D'ailleurs toutes ces nations étaient au courant de ce qui s'y passait, pourquoi n ont elle rien fait ?
Si on voulait vraiment expliquer cette histoire au Français pour qu'ils comprennent et qu'ils puissent trancher il faut leur dire toute la vérité et pas seulement celle de l'on veut nous servir !!!
Il faut leur dire ce qui s est passé avant et surtout ce qui s es...

5.Posté par Pralate le 27/04/2014 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Mundele

Bien d'accord avec vous sur les ravages du Coltan, et on est d'ailleurs tous en partie responsables!
Par contre, ce qui se passe en RDC avant et après 1994, et qui effectivement est terrible, n'exonère pas de leurs responsabilités ceux qui sont impliqués dans le génocide des Tutsi au Rwanda (rwandais, français, et autres). Et parler des USA, des britanniques et autres nations n'empêche pas de devoir regarder aussi en face le rôle de la France, qui est quand même d'une autre nature....








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com