Gestion de l’eau : amélioration pour les eaux superficielles, pas pour les nappes souterraines


Rédigé par - Angers, le 25/08/2015 - 20:05 / modifié le 25/08/2015 - 20:09


La dépression qui apporte de la pluie sur le nord-ouest du pays depuis quelques jours, améliore sensiblement le débit des rivières de Maine-et-Loire mais pas encore le niveau des nappes souterraines L’arrêté préfectoral réglementant les prélèvements en eau, en date du 25 août, assouplit les mesures concernant les eaux superficielles et durcit celles qui concernent les eaux souterraines



La Loire, ici aux Ponts de Cé, maintient son niveau aux alentours de 50cm au-dessous du niveau normal
La Loire, ici aux Ponts de Cé, maintient son niveau aux alentours de 50cm au-dessous du niveau normal
la rédaction vous conseille
Pas de chance pour ceux qui sont encore en vacances. Depuis la fin de la semaine dernière, une dépression qui  traverse le pays dans sa moitié nord, amène son lot de nuages et de pluies parfois soutenues. Si d’aucuns considèrent que l’automne est un peu en avance cette année, cette situation météorologique a pour effet de réduire temporairement la sécheresse qui sévit depuis le début de l’été sur près de 70 département français, dont le Maine-et-Loire.

Les pluies orageuses et les forts ruissellements qu’elles occasionnent sur les sols durcis par le soleil estival, ont permis d’améliorer sensiblement le débit de plusieurs rivières du département. L’arrêté préfectoral qui règlemente les prélèvements en eau, en date du 25 août, prend en compte cette situation faisant passer cinq bassins en situation de « coupure », la semaine dernière, au niveau « d’alerte renforcée ». C’est le cas de l’Aubance, du Couasnon, de l’Oudon et de la Romme. Désormais et jusqu’au nouvel arrêté, lequel entrera en vigueur dès demain mercredi, les prélèvements sont autorisés en dehors de la plage de 10h à 20h. Précédemment ils étaient interdits sauf usages vitaux et prioritaires.

Mais si ça s’améliore du côté des eaux superficielles, ce n’est pas le cas des eaux d’origine souterraines. Car, s'il pleut depuis quelques jours, il faudra plusieurs mois, et même un hiver pour que les nappes puissent retrouver un état autorisant le puisage. L’arrêté préfectoral durcit donc les mesures concernant les nappes souterraines et notamment pour la zone «  Aubance – Thouet –Ouere » qui passe en état d’alerte, alors que la zone « Romme – Brionneau » passe en état d’alerte renforcée, les puisages devenant interdit entre 10h et 20h.

Selon Météo France, la situation que nous connaissons devrait se poursuivre une bonne partie de la semaine au nord de la Loire. Mais comme le souligne le Direction Départementale des Territoires, « la pluviométrie espérée pour les prochains jours ne devrait pas suffire au maintien de cette situation, compte-tenu des températures élevées annoncées ».
 

Comment sont fixées les mesures de restriction de l’eau ?
Eaux superficielles : Le département est divisé en 21 zones d’alerte, chacune portant le nom de la rivière qui la traverse. Sur ces zones, ce sont les débits en m3/seconde de chacune des rivières, qui lorsqu'ils s'effondrent, déterminent successivement l'entrée en vigueur de 4 niveaux de mesures de plus en plus contraignantes (alerte, alerte renforcée, coupure, crise).
 
Ces mesures concernent alors les prélèvements en surface, dans la rivière et ses affluents, leurs nappes alluviales, ainsi que d'éventuels plans d'eau s'ils sont alimentés par cette rivière ou par l'un de ses affluents.
 
Eaux souterraines : Le département est divisé en 14 zones d’alerte. Sur zones qui portent souvent le nom d’une rivière, ce sont les hauteurs des nappes souterraines, mesurées chaque jour par un réseau de piézomètres, qui vont déclencher successivement les 4 niveaux de mesures. Ces dernières concernent. les prélèvements d'eaux souterraines (puits ou forages), indépendamment du réseau hydrologique.
 
A noter que pour l'eau potable, les niveaux de mesure sont également dictés par le débit de la Loire, ce qui se comprend aisément, dans la mesure où la majorité des habitants de Maine-et-Loire utilisent une eau pompée en Loire, lorsqu'ils ouvrent leurs robinets. (source Direction Départementale des Territoires de Maine-et-Loire).

Pour en savoir plus et notamment consulter les arrêtés préfectoraux : www.maine-et-loire.gouv.fr

Carte des prélèvements directs dans les eaux superficielles

Gestion de l’eau : amélioration pour les eaux superficielles, pas pour les nappes souterraines

Carte des prélèvements directs dans les eaux souterraines

Gestion de l’eau : amélioration pour les eaux superficielles, pas pour les nappes souterraines




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com