Giffard et Mûrs-Erigné inventent un nouveau cocktail


Rédigé par - Angers, le 13/01/2013 - 09:16 / modifié le 14/01/2013 - 07:41


Les établissements Giffard et la ville de Mûrs-Erigné se sont unis afin d’imaginer et lancer un nouveau cocktail tout juste présenté à la population érimûroise. La Gogane, c’est le nom de cette boisson, rejoint la liste des quelques 120 liqueurs, sirops et boissons fabriqués et diffusés par l’entreprise angevine en France et à l’étranger.



À la demande de Philippe Bodard, maire de Mûrs-Erigné, Edith Giffard, co-responsable de l’entreprise éponyme, vient de créer « la Gogane », un cocktail en trois variations, dont une sans alcool.
À la demande de Philippe Bodard, maire de Mûrs-Erigné, Edith Giffard, co-responsable de l’entreprise éponyme, vient de créer « la Gogane », un cocktail en trois variations, dont une sans alcool.
la rédaction vous conseille
L’association en a étonné plus d’un. Dans quel but la commune de Mûrs-Erigné s’était-elle rapprochée de la Maison Giffard en l’impliquant dans la fabrication d’un nouveau produit ? Et quel était l’intérêt du célèbre liquoriste de choisir la modeste cité de l’Aubance pour la promotion de cet événement plutôt qu’un cadre à la mesure de sa notoriété ?

Les réponses sont venues de Philippe Bodard, le maire, qui nourrissait le dessein de faire partager aux Erimûrois « un sentiment d’appartenance au territoire et à la commune » à travers le symbole même de la convivialité : l’apéritif. Et quelle meilleure façon de matérialiser l’idée que de créer une liqueur toute spécifique à la région en choisissant une fleur locale, la gogane, comme appellation. Manière de symboliser cette espèce botanique menacée et protégée qui s’épanouit dans les prairies des basses vallées de Loire et au pied de la Roche de Mûrs.

Contactée par les soins de l’élu, l’entreprise Giffard accepta d’autant plus l’idée que son illustre fondateur, Emile Giffard, fut le maire de Mûrs-Erigné de 1892 à 1901. Son arrière-petite-fille, Edith Giffard, actuellement directrice générale et responsable de la communication, ne pouvait refuser une telle proposition : « C’est la fibre affective qui a parlé. Ancien maire aux solides attaches communales, Emile Giffard épousa la fille d’un viticulteur local, Victoire Doureau, et fut propriétaire d’un verger où il cultiva des poires William au lieudit La Tremblaye », précise t-elle.

Donc, aucun doute pour elle : adhérer au projet, c’était rendre hommage à un aïeul qui fut rien moins que le génial inventeur de la célèbre Menthe-Pastille, cette liqueur indémodable inventée en 1885. Dès lors, le pharmacien herboriste de la place du Ralliement abandonna son officine pour la transformer en une distillerie qui fêtera très prochainement ses 128 ans d’existence. Affaire 100% familiale et indépendante, aujourd’hui dirigée par Edith Giffard et Bruno Giffard, le frère et la sœur, l’entreprise produit des liqueurs et des sirops distribués dans plus de 50 pays, soit 40 % de sa production à l’exportation.

« Créer, c’est notre métier, on aime ça ». À partir de ce postulat et tout mesuré qu’il soit, le challenge proposé par Philippe Bodard fut relevé par Edith Giffard qui eut à cœur de réussir un cocktail à partir des ingrédients caractéristiques de la région : « Du cassis du Maine-et-Loire et des poires William, comme base commune aux trois variations proposées. Nous avons fait simple ». Mais efficace, confirmeront plus tard quelques épicuriens patentés.

Dès sa sortie, le breuvage à la robe pourpre - de la même couleur que la vraie gogane - fut proposé à l’appréciation d’élus, de responsables de buvettes, d’entrepreneurs, de gérants de bars, de brasserie, et de restaurants de la ville. Sans plus attendre, certains ont décidé de le présenter à leur clientèle comme Serge Marcolini, du restaurant l’Antrevue, sis à la Roche de Mûrs, qui sera ainsi le premier professionnel de bouche à l’inscrire à sa carte.

D’autres vont suivre dans les prochains jours et en premier lieu la commune qui espère ainsi voir les Erimûrois, et plus largement les Angevins, se saisir à l’occasion d’événements festifs de ce produit spécifiquement élaboré pour eux . « Si ça marche, ce que nous souhaitons, ça marquera notre territoire par un symbole de convivialité caractéristique », espère le maire.


Bon à savoir : La fritillaire pintade appelée aussi « gogane » est une plante herbacée vivace de la famille des Liliaceae qui pousse dans les milieux humides, notamment dans les basses vallées Angevines, inondées l'hiver, et bien sûr à Murs Erigné sur les bords de l'Aubance. Cette plante qui mesure entre 20 et 40 centimètres de haut fleurit entre mars et mai. Elle possède un bulbe globuleux qui contient des alcaloïdes vénéneux. Elle servait notamment à repousser les taupes. Pour en savoir plus




Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag