Goncourt des lycéens : "On se dit que c’est une chance"


Rédigé par - Angers, le 17/12/2013 - 13:19 / modifié le 18/12/2013 - 09:17


Le 26e prix du Goncourt des lycéens a été attribué le 14 novembre dernier, à l’écrivain et journaliste Sorj Chalandon, pour son dernier ouvrage « Le Quatrième Mur ». Passée la frénésie médiatique, les jeunes du Lycée Chevrollier à Angers tiraient lundi soir les conclusions de leur participation à ce grand rendez-vous littéraire.



Les lycéens de première L du lycée Chevrollier à Angers
Les lycéens de première L du lycée Chevrollier à Angers
la rédaction vous conseille
Qui a dit que les jeunes ne lisent plus ? Les lycéens de la classe de première L du Lycée Chevrollier d’Angers ont prouvé le contraire. En participant au jury du 26e Goncourt des Lycéens, dont le premier prix a été attribué à Sorj Chalandon pour Le Quatrième Mur, ils ont démontré que la lecture avait bien un intérêt pour la suite de leurs études.

"Avant je ne lisais que des livres pour ados. Grâce au Goncourt des lycéens, j’ai pu franchir le pas et m’intéresser aux ouvrages pour adultes. J’ai découvert que c’était très enrichissant", déclare Sarah, élève en première L au lycée Chevrollier d’Angers. Si cette dernière ne se considère pas comme franchement littéraire, elle s’intéresse au théâtre, option qu’elle a choisie et peut-être au journalisme.

Encouragés par Caroline Guslevic et Geneviève Kridide, respectivement professeur de Français et documentaliste, lesquelles ont inscrit leur établissement au Goncourt des lycéens, Sarah et sa collègue Coralie, déléguée d’établissement pour ce prix, n’ont pas eu vraiment le choix.

"Nous avions tous 14 livres à lire en deux mois, mais on s’est dit que c’était une chance". Alors les lycéens se sont mis au travail sans rechigner. " Nous savions que certains livres n’étaient pas faciles à lire, mais nous y avons pris un certain plaisir", avouent les deux lycéennes.

La rencontre avec les auteurs a été déterminante pour ces jeunes plus habitués à envoyer des textos avec leur téléphone qu’à lire des pavés. "Lors des différentes rencontres, à Nantes et à Rennes, nous avons pu discuter avec les auteurs et ils nous ont vraiment donné envie de lire leurs livres".

" Ça nous a donné envie de lire d’autres livres"

Même si les lycéennes avouent ne pas avoir eu de préparation spécifique, elles ont attrapé le virus et au-delà de ces grands moments, sous les feux des projecteurs, elles poursuivent leurs lectures. "Ça nous a donné envie de lire d’autres livres. C’est bénéfique et ça nous permet de nous enrichir culturellement ". Et, bon signe, ces jeunes que l'on verrait plus facilement avec une tablette numérique apprécient toujours l'objet "livre" : "La tablette j’aime bien, mais pas pour lire. Ça n’a rien à voir avec un bon livre que l’on peut feuilleter et sentir ".

Pour le Proviseur de l’établissement, Bérick Igigabel, ce prix littéraire est "une très belle expérience qui aura permis de souder la classe" autour d’un véritable projet. "Je suis sûr que vous vous souviendrez longtemps de cette époque et que vous aimerez lire".

Sorj Chalandon qui a fait l’unanimité dans la classe angevine a écrit un mot aux lycéens pour les remercier : "On dit que les jeunes ne lisent pas. Je suis touché et fier pour le livre et d'autant plus touché que ce prix est pur et cristallin. Ces jeunes ont partagé mes chuchotements et mes hurlements, je suis très heureux."

Le Quatrième Mur de Sorj Chalandon est le récit bouleversant de l'utopie d'un metteur en scène qui veut monter Antigone à Beyrouth, en pleine guerre du Liban, et se retrouve au cœur de l'enfer. L’ouvrage était en concurrence avec quatre autres romans : "Au revoir là-haut" de Pierre Lemaitre, prix Goncourt (officiel) 2013, "Palladium" de Boris Razon, "Le Cas Eduard Einstein" de Laurent Seksik et "L'Invention de nos vies" de Karine Tuil.

A lire sur Angers Mag via le blog Des mots à la marge (Sébastien Rochard) :
- La critique de "Le Quatrième Mur"
- L'interview de Sorj Chalandon




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag