Google : un « super téléphone » mobile


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 06/01/2010 - 17:55 / modifié le 08/01/2010 - 17:25


Mardi 5 Janvier 2009, le géant des moteurs de recherche Google, a dévoilé son nouveau téléphone mobile. Du nom de « Nexus », ce téléphone qui utilise le système d’exploitation maison, Androïd, chasse désormais sur les terres de l’iPhone d’Apple.



Le Nexus One de Google.
Le Nexus One de Google.
Présenté lors d’une conférence de presse organisée à Moutain View (Californie) le nouveau jouet de la firme Google, le « Nexus One », n’a pas vraiment fait l’effet d’une bombe. Après avoir présenté son OS Androïd, tous les « geeks » savaient que le géant du moteur de recherche planchait sur un téléphone mobile à ses couleurs.

Pour Google il s’agit d’un téléphone révolutionnaire, qualifié selon ses concepteurs d’un super téléphone susceptible d’embarquer ou de s’interconnecter avec tous les services que la firme développe depuis plusieurs années sur Internet.

En fait ce nouveau bébé, « premier d’une longue série », selon Google, sera fabriqué par la société taiwanaise HTC, et devrait être disponible en France, avant la fin du premier trimestre 2010 chez l’opérateur SFR. Le produit est commercialisé aux USA au prix de 529 dollars soit 367 € sans forfait et 179 dollars, soit 124 € avec forfait. Il pourra être acheté en ligne directement sur la boutique Google. Sans vraiment se placer comme concurrent direct de l’Iphone d’Apple, le Nexus sera moins cher. Reste à savoir s’il aura le même succès.

Coté technique, le Nexus One est doté d’un écran tactile de 3.7 pouces, un peu plus grand que l’Iphone (3.5 pouces) et d’un appareil photo-vidéo de 5 Mpixels sans zoom. L’appareil sera doté de la version 2.1 d’Androïd, lui permettant d’accéder à Internet, lire de la musique, des mails et même de se guider avec Google Maps. Des fonds d’écrans animés, évoluant selon l’heure et les besoins des utilisateurs sont installés de série sur l’appareil. Google annonce pas moins de 20000 applications téléchargeables sur la plateforme spécifique « Androïd Market ». Comme pour l’Iphone les développeurs indépendants pour proposer leurs propres applications. Mais l’histoire ne dit pas encore si, comme le téléphone à la Pomme, les applications devront être certifiées.

Selon plusieurs testeurs français ayant eu l’appareil entre les mains, ce nouveau téléphone en dehors du fait qu’il est plus mince que son concurrent direct, n’est pas révolutionnaire. Le Nexus One est un bon smartphone, rapide et souple, mais certaines absences risquent de le pénaliser et notamment celle du multitouch, c'est-à-dire le pilotage à plusieurs doigts comme son concurrent. Certains disent même que le Nexus, n’est qu’un Androïd de plus, qui se situe encore un cran en dessous du téléphone Apple. Ce sont plutôt les téléphones embarquant Windows mobile qui pourrait faire les frais de cette nouveauté, et dans une moindre mesure le BlackBerry.

Mais ce qui semble intéresser Google c’est plutôt la publicité, ce dernier souhaitant visiblement transposer sur le mobile la réussite qu’il connaît sur son moteur de recherche. Google aurait même dépensé 750 millions de dollars pour acheter l’entreprise AdMob, une régie spécialisée dans la publicité sur les téléphones cellulaires.

Dans tous les cas, on notera que les téléphones multifonction, connectés sur Internet se présentent comme l’avenir en matière de communication mobile. La guerre vient à peine de commencer...



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag