Goûtez au musée des Beaux-Arts

L'été des jeunes angevins #2


Rédigé par Ralitsa Dimitrova - Angers le Mardi 2 Août 2016 à 08:00


Tout au long de cette semaine Angers Mag vous propose un tour d'horizon des activités proposées aux jeunes Angevins. Aujourd'hui, place à la gourmandise avec une visite du musée des Beaux-Arts pour les 7-11 ans.



Les enfants se sont amusés à retrouver les références à la gourmandise dans les oeuvres du musée.
Les enfants se sont amusés à retrouver les références à la gourmandise dans les oeuvres du musée.
la rédaction vous conseille
Je suis tellement gourmande que parfois je termine des boîtes de biscuits en cachette », sourit la jeune Elena venue de Trélazé pour l’atelier du Musée gourmand organisé au Musée des Beaux-Arts d'Angers. Accompagnée de sa tante, elle semble impatiente de partir explorer les lieux. Encadré par Séverine Bodin médiatrice au musée, le petit groupe de quatre enfants - âgés de 7 à 11 ans - se sépare des adultes l’espace d’une heure et demie, en leur promettant une surprise au retour.

Les enfants débutent leur exploration avec un jeu de dégustation, les yeux bandés. Après quelques hésitations, Adam 10 ans, devine qu’il s’agit d’une poire. L’occasion pour Sévérine Bodin, d’expliquer qu’à Angers des variétés de poires ont vu le jour : « Il y a des années on cultivait les poires et les pommes dans les jardins du château. Par exemple la poire Angelys est une association des mots Angers et "lys", la fleur qui représente la royauté. »

Le Banquet des dieux de Hendrick van Balen a inspiré les enfants pour dresser leur propre table.
Le Banquet des dieux de Hendrick van Balen a inspiré les enfants pour dresser leur propre table.
Après avoir observé la présentation des poires angevines derrières les vitres d’exposition, les enfants se dirigent vers une salle aux murs noirs et rouges, pour créer eux même des fruits en pâte à modeler. « L’objectif de l’atelier et d’apprendre des choses autour de la gourmandise dans l’art et ce d’une manière ludique », explique Séverine Bodin. Framboise, orange, banane… chacun choisit de représenter le fruit qu’il aime le plus. « Moi j’adore la pastèque mais ça va être compliqué de lui donner une forme réaliste », admet Adam.

Avoir l’illusion qu’il s’agit de vrais fruits, tel est le but de l’atelier. C’est notamment ce que l’artiste Jacob Foppens van Es parvient à faire : direction la salle des natures mortes du XVIIème siècle pour observer son tableau représentant des agrumes. « L’artiste travail avec beaucoup de précision pour donner l’illusion d’être réel, la mise en scène des fruits est très importante également », explique Sévérine Bodin face à un groupe très attentif.

 « Les parents qui inscrivent leurs enfants à ce genre d’activités sont déjà sensibilisés à l’art et, d’un atelier à l’autre, on retrouve souvent les mêmes enfants. »

Devant le tableau d’Hendrick Van Balen qui représente des divinités autour d’une table, les enfants s’amusent à repérer ce qu’il y a au menu : un homard géant, des huîtres, du melon… « Les plats étaient copieux et très bien présentés… et vous quel serait votre table idéale ? » Après quelques coups de crayons, les enfants dessinent des fruits sur le papier… avec aucune sucrerie en vue. L'heure est venue pour le petit groupe de dresser une table de goûter mélangeant les faux fruits à des vrais. 

Lorsque les parents viennent rejoindre le groupe, ils doivent deviner où se cachent les vrais pommes. L’occasion pour les enfants de présenter fièrement leurs fruits en  pâte à modeler. A la fin de l’atelier, la grand-mère d’Ambre partage son étonnement face au petit nombre d’enfants présents : « Les parents qui inscrivent leurs enfants à ce genre d’activités sont déjà sensibilisés à l’art et d’un atelier à l’autre on retrouve souvent les mêmes enfants. ». « Il est vrai qu’en tant qu’enseignante dans une école française à Prague, je suis sensible à ce genre d’ouverture culturelle, il y a sans doute un manque de communication », poursuit la tante d’Elena.

Séverine Bodin admet cette réalité mais défend tout de même l’idée qu’il y a des initiatives pour attirer le plus d’Angevins : « on accueille beaucoup de centres de loisirs l’été mais également des scolaires tout au long de l’année. Chaque enfant repart avec une entrée gratuite mais il reste difficile de faire plus pour inciter les familles à venir. »

Les animations pour les 7-11 se poursuivent durant ce mois d'août avec une programmation d'activités variées d'une heure trente chacune. Le tarif est de 4€ par enfant. 





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06




cookieassistant.com