Goûts uniques cherchent papilles en éveil


Rédigé par Lucien LUNEAU - Angers, le 29/06/2012 - 07:17 / modifié le 29/06/2012 - 07:26


Initié par la bande à Jean Blaise, le Top Chef de la culture nantaise, le festival Les Goûts Uniques lance sa deuxième édition à Angers dimanche. C'est pour le moins appétissant. Et ce n’est pas tous les jours que vous pourrez remanger sur le Pont de Verdun.



Les goûts uniques un festival qui le laissera pas vos sens indifférents (Photo Le Voyage à Nantes)
Les goûts uniques un festival qui le laissera pas vos sens indifférents (Photo Le Voyage à Nantes)
la rédaction vous conseille
De tous les arts, l'art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme ». Si vous doutez de la formule de Pierre Dac, l'occasion vous est offerte d'y réfléchir d'un peu plus près ce dimanche 1er juillet sur les bords de la Maine. Lancé en 2010 à Nantes, le festival Les Goûts Uniques a choisi de dresser les premières tables de sa deuxième édition à Angers, en collaboration avec la ville et le Quai.

Le concept ? Généreux, créatif et un brin tendance – « boboïsant » diront les mauvais esprits - à l'image de Jean Blaise, cuisinier en chef des grands événements culturels nantais de ces vingt dernières années. Ce sont en effet ses équipes qu'on retrouve derrière les fourneaux de ce festival qui entend « mettre en scène » les productions de qualité des Pays de la Loire, avec le concours de grands chefs régionaux.

Avec 138 labels Rouges, 39 appellations d'origine contrôlée (AOC) et 12 Indications géographiques protégées (IGP), ne cherchez pas, il n'y a pas plus fort en France que nos cinq départements réunis.

Premier acte pour en juger : un marché ouvert à tous réunira de 10h à 19h cale de la Savatte une sélection de quarante éleveurs, maraîchers, producteurs et vignerons, recommandés par des chefs cuisiniers de la région. Cerise sur le gâteau, plusieurs de ces chefs vous proposeront gratuitement de travailler devant vous les produits que vous leurs apporterez dans deux tipis-cuisine.

Deuxième acte, un déjeuner sera dressé sur le Pont de Verdun, à partir de 12h30, pour 400 couverts. Aux convives, la charge d'apporter une entrée pour trois personnes. À quatre chefs étoilés et deux pâtissiers (1), celle d'élaborer le plat et le dessert : une variation autour d'une volaille fermière d'Ancenis et une « déclinaison » autour du cassis. Pour arroser le tout, deux grands vins d'Anjou (Clos de l'Élu et Damien Loreau). Coût du repas : 30€ ou 20€ (- 18 ans, demandeurs d'emploi, étudiants...). À trois jours de cette « Tablée unique », il reste de nombreuses places (réservations auprès du Quai). « Il n'y a rien d'élitiste, ni de coincé. On se place bien du côté du partage, de la convivialité et de la mise en valeur des produits » rassure Richard Baussay

Troisième et dernier acte au Quai, deux ateliers du goût vous permettront, si ça vous tente, de mieux faire connaissance avec les fruits Rouges (15h30 et le cidre (17h), au contact là encore de producteurs régionaux.

Détail du programme de l'étape angevine et du reste du festival Les Goûts Uniques sur www.levoyageanantes.fr



















Angers Mag