Grand-Pigeon, des moyens plutôt qu'un classement (FO Police)


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 15/11/2012 - 18:43 / modifié le 15/11/2012 - 19:17


La non sélection du quartier de Grand-Pigeon dans la nouvelle liste des Zones de sécurité fait réagir et sourire le syndicat Unité SGP Police - Force Ouvrière. Selon ce dernier, il n'y a pas le feu au lac et mieux qu'un classement, la police angevine a simplement besoin de renforts.



Grand-Pigeon, des moyens plutôt qu'un classement (FO Police)
Le ministère de l'Intérieur a rendu public aujourd'hui une deuxième liste de 49 zones de sécurité prioritaires, où il entend renforcer la présence et la coordination des acteurs de la sécurité. Si 42 départements français sont concernés, le Maine-et-Loire pour lequel le préfet, François Burdeyron, avait proposé quartier de Grand-Pigeon à Angers, n'a pas été retenu.

C'est tout sauf une surprise. En dépit des espoirs avancés lundi par le préfet, les acteurs de la sécurité sur le quartier, eux, ne se faisaient guère d'illusion, à commencer par l'adjoint à la sécurité d'Angers, Jean-Pierre Chauvelon. "Il semble qu'il n'y ait eu que notre hiérarchie pour le penser" ironise ce jeudi soir, les représentants angevins du syndicat SGP Police - Force Ouvrière.

"Sous prétexte d'une problématique, très localisée, et de notre point de vue passagère, à condition de bien vouloir y remédier, le quartier Grand Pigeon d'Angers n'est pas, de notre point de vue, une zone de non droit aux Policiers Angevins, du moins pas plus que d'autres quartiers d'Angers. C'est cyclique, il suffit de quelques meneurs interpellés pour que cela s'arrête" soutient l'organisation syndicale.

Et celle-ci de mettre en cause, concernant Grand-Pigeon, "le manque de volonté le manque de volonté de notre hiérarchie de vouloir voir la Police sécuriser ce point chaud". "A quand un dialogue avec les représentants des Policiers sur le terrain présents depuis des années sur Angers pour trouver des solutions pérennes aux problèmes de délinquance de terrain ?" interroge encore FO Police, pour qui demander des renforts ne nécessite pas de classement.





















Angers Mag