Greenpeace : face à Volkswagen la rébellion européenne s'organise


Rédigé par - Angers, le 12/09/2011 - 09:58 / modifié le 12/09/2011 - 14:58


Samedi 10 septembre 2011 à 11h, soixante concessionnaires Volkswagen en France, Allemagne et Royaume-Uni ont reçu la visite de Greenpeace. En France, ce sont dix-huit revendeurs, de Paris à Marseille en passant par Bordeaux et Angers, qui ont vu leurs véhicules recouverts d’un drap noir portant le message « Volkswagen : stop au lobby anti-climat ».



Une Volkswagen recouverte du drap noir de la rebellion à la concession d'Angers (Photo Greenpeace)
Une Volkswagen recouverte du drap noir de la rebellion à la concession d'Angers (Photo Greenpeace)
la rédaction vous conseille
Volkswagen dépense des fortunes en publicité pour essayer de se doter d’une image « verte ». Mais concrètement, la compagnie s'oppose à des lois fondamentales pour la protection du climat », explique Nicolas Cocuaud, Coordinateur du Groupe Local de Greenpeace à Angers.

« La firme de Wolfsburg met sur le marché des véhicules qui émettent trop de CO2, et fait pression, en coulisses, à Bruxelles, contre un renforcement de l’efficacité des véhicules. Le constructeur allemand œuvre également pour empêcher l’Europe de passer à un objectif de 30% de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, un objectif pourtant indispensable si nous voulons éviter les pires conséquences des changements climatiques », poursuit le représentant local de l’ONG

L’Etoile noire VW reste une menace. Volkswagen est la cible d’une campagne internationale de Greenpeace lancée le 28 juin dernier sur www.vwdarkside.com

Greenpeace a ainsi parodié la publicité la plus regardée sur Internet. Plus de 42 millions de personnes ont vu le spot publicitaire associant Volkswagen et le film de La Guerre des étoiles. Cette parodie a déjà rassemblé prés de 370 000 « jedis » prêts à se battre pour que la marque allemande, numéro deux mondial, renonce au côté obscur de la force en adoptant une attitude responsable.

« Pour le moment Volkswagen fait la sourde oreille mais aujourd’hui, par notre action européenne, nous lui rappelons que nous sommes toujours plus nombreux à vouloir que la compagnie prenne ses responsabilités », ajoute Nicolas Cocuaud.

« Aujourd’hui nous nous adressons aussi directement aux clients de la marque qui sont, comme nous, soucieux de l’avenir de notre planète. Volkswagen doit faire face aux responsabilités que lui impose son statut de leader européen en commençant par soutenir l’objectif de réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020 de l’Union européenne. »

Les représentants locaux de Greenpeace ont fait part de leurs revendications au représentant de la marque allemande à Angers.

Le rapport détaillé de Greenpeace sur les mauvaises pratiques du groupe Volkswagen est disponible ici : vwdarkside.com/fr/pages/vw-report

La carte européenne de la rébellion sur : www.greenpeace.fr





Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag